Ashama ibn Abjar

Armah ou Ashama Ibn Abjar (meurt vers 630) est un roi aksoumite. Il est le Négus d'Abyssinie, à l'époque royaume d'Aksoum à qui le prophète de l'islam Mahomet écrivit et dont fait mention la tradition islamique. Selon l'imam Abou Dawoud, Armah se serait converti à l'islam en écrivant ceci à Mahomet : "J'atteste qu'il est le Messager d'Allah, qu'Allah le bénisse et le salue, et qu'il est celui qu'a annoncé Jésus fils de Marie."[réf. nécessaire], mais le caractère apologétique de cette affirmation ne peut être exclue en raison d'un problème de neutralité d'une part, d'absence de sources autres concordantes autre part.

Armah
Monnaie du roi Armah
Fonction
Roi d'Aksoum
Biographie
Décès
Activité
Autres informations
Religion

Christianisme

Islam[Information douteuse]

En 615, il semblerait, que Dja'far b.Abû Tâlib, le frère d'Ali et le cousin de Mahomet, à la tête qu'un groupe de convertis, s'exila auprès du négus qui accueillit ces réfugiés menacés par l'opposition des Qurayshites de la Mecque à un islam naissant et qui refusa de livrer cette communauté réclamée par Abû Sufyan, du clan des Bânu Umayya[1].

Notes et références

  1. Philippe Sénac, Le monde musulman des origines au IXe siècle, Paris, Armand Collin, , 229 p. (ISBN 978-2-200-27273-9, notice BnF no FRBNF42572594), p.26

Voir aussi

  • Portail de l’Éthiopie
  • Portail du christianisme
  • Portail de l’islam
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.