Astrakan (fourrure)

L'astrakan est la fourrure d'un agneau vivant en Russie d'Asie, dans les provinces d'Afghanistan, de Boukarie. Il y a une sorte inférieure appelée Chiras. Il existe plusieurs types d'astrakan: curl, chaqmaqi, kalangul, argul kalangul[1]...

Jeune agneau karakul
Manteau d'astrakan.
Pour les articles homonymes, voir Astrakan.

Sur ces territoires vivent des troupeaux d'astrakans ou agneaux qui sans abri subissent les intempéries et de ce fait beaucoup d'agneaux meurent en naissant. La peau de cet animal mort-né s'appelle Astrakan moiré (breitschwanz)[2]. À ne pas confondre avec l'astrakan.

Breitschwanz (ou breitschwantz) est une fourrure bouclée de jeune agneau karakul qui transitait à l'origine par la ville d'Astrakhan (Russie, avec h), capitale d'un khanat mongol aux XVe et XVIe siècles.

Cette fourrure est très prisée par l'industrie du luxe pour confectionner des toques, des manteaux etc[3]. La fin de l'URSS coïncide avec l’effondrement de la demande en fourrure dans le monde entier[4].

Les noces d'astrakan sont fêtées aux 64 ans de mariage dans le folklore français[5].

Références

  1. D. Faucher, « Le commerce des peaux d'astrakan », Annales de géographie>, , p. 212 (lire en ligne)
  2. G.Duval & H.Albertella, Manuel du fourreur, JB Baillière & fils, p. 2
  3. « L'Astrakan - Il n'y a rien de plus inhumain qu'un monde », sur 30-millions-damis-13.skyrock.com,
  4. Andreï Adjamov, « Ouzbékistan.Derrière la fourrure d’astrakan, le mouton karakul », Courrier international, (lire en ligne)
  5. Noces d'astrakan sur anniversairedemariage.com
  • Portail de la mode
  • Portail de l’agriculture et l’agronomie
  • Portail du textile
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.