Attribut (philosophie)

Au sens logique, on nomme attribut un terme que l'on affirme ou que l'on nie d'un sujet[1]. Exemple : « le roi de France est chauve » (incidemment, en grammaire, il s'agit également ici d'un « adjectif attribut »). La scolastique pouvait ainsi parler des attributs dialectiques pour désigner les « cinq universaux »: genre, espèce, différence, propre et accident[1].

Pour les articles homonymes, voir Attribut.

Au sens métaphysique, un attribut est une propriété essentielle d'une substance (voir Descartes, Principes de la philosophie, I, 56; ou Spinoza, Éthique, I, déf. 4[1]: « Par attribut, j'entends ce que l'intellect perçoit de la substance, en tant que cela constitue son essence. »

Informatique

En programmation, on nomme parfois ainsi les caractéristiques non modifiables d'un type de donnée, par exemple la mantisse et l'exposant dans un nombre représenté en virgule flottante : on peut changer la valeur de la mantisse et celle de l'exposant, mais pas la taille allouée à ceux-ci.

Notes et références

Articles connexes

  • Portail de la philosophie
  • Portail de la logique
  • Portail de l’informatique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.