Baldéric de Montfauçon

Baldéric de Montfauçon, mort vers 630 à Reims, est un abbé franc qui vécut dans l'Est de la France.

Saint Baudry
Saint Baudry, abbé fondateur de Montfaucon
Décès après 630 
Reims
Nom de naissance Baldéric de Montfauçon
Autres noms Walfroy, Beaufroi, Baldric, Baldéric ou Baltfrid
Vénéré à Étalante, au diocèse de Bourges et en Berry
Vénéré par Église catholique
Fête 22 juillet, 15 octobre
Attributs hache et bible dans la main droite, et faucon sur l'épaule droite, croix dans la main gauche

Il est considéré comme saint par l'Église catholique, sous les noms de saint Baudry, Walfroy, Beaufroi, Baldric, Baldéric ou Baltfrid.

Histoire

Les ruines de l'abbaye Saint-Germain à Montfaucon.

Originaire de Mesmont en Côte-d'Or, Baudry serait le fils d'un roi des Francs d'Austrasie, Sigebert Ier (535-575). Sa mère pourrait alors être Brunehaut, dont les démêlés avec Frédégonde défraient la chronique mérovingienne et se terminent en 613 à Renève sur Vingeanne par le supplice de la première décrété par Clotaire II.

À la suite de déboires conjugaux, Baudry adopte une vie d'ermite et évangélise les campagnes. La légende dit qu'il accomplissait des miracles. Il aide alors sa sœur sainte Beuve à établir l'abbaye Saint-Pierre-les-Dames à Reims[1] avant de fonder à Montfaucon[2], dans le diocèse de Verdun[3], l'éphémère abbaye Saint-Germain de Monfaucon[4] disparue au IXe siècle, où il est le père spirituel de saint Wandrille[5],[6].

Âgé, il se retire à Étalante dans le Châtillonnais où il a laissé son nom à un lieu-dit et une rue. Il meurt vers 630 à Reims lors d'une visite à sa sœur. Son corps est d'abord enseveli au monastère Saint-Pierre, puis transporté à Montfaucon et déposé dans l'église Saint-Laurent où Baudry s'est préparé un tombeau de son vivant.

Culte

L'église paroissiale d'Étalante en abrite une relique et deux statues qui étaient autrefois menées en procession jusqu'à la Douix, où on les trempait pour faire venir la pluie[7]. D'autres reliques ont également été déposées dans l'ancienne abbaye Notre-Dame d'Oigny et dans les églises de Beurizot et Salives. Fêté le 15 octobre, la légende locale en fait un gardien de porcs né à Mesmont[8].

Il est également vénéré dans le diocèse de Bourges où il est fêté le [5].

Notes et références

  1. « Sainte Beuve de Reims », sur saints-et-bienheureux.blogspot.fr.
  2. « Saint Baudry ou Balderic de Montfaucon », sur lalumierededieu.eklablog.com (consulté le 9 juin 2019).
  3. « L'abbaye et la collégiale de Montfaucon »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?), sur montfaucon.jimdo.com (consulté le 9 juin 2019).
  4. « Balbéric de Montfaucon », sur introibo.fr (consulté le 9 juin 2019).
  5. Saint-Baudry, nominis.cef.fr.
  6. Nicolas Roussel (chanoine de Verdun), Histoire ecclésiastique et civile de Verdun…, t. 1, Bar-le-Duc, Constant-Laguerre, (1re éd. Paris, 1765, impr. Pierre-Guillaume Simon), sur books.google.fr (lire en ligne). Notes sur quelques endroits.
  7. « L'ermitage Saint-Baudry », sur etalante.commune.free.fr.
  8. Le grand livre des Saints : Saint Baudry, sur books.google.fr (lire en ligne).

Annexes

Bibliographie

  • Alcide Leriche, En parcourant l'Argonne, 1973.
  • Abbé Pognon, Saint Baldéric fondateur de Montfaucon d'argonne, Nimes, éd. Lacour-Ollé, (1re éd. 1870) (ISBN 2-7504-1297-8)
  • Abbé Robinet, Pouillé du diocèse de Verdun, t.IV, 1910

Liens externes

  • Portail du Haut Moyen Âge
  • Portail du catholicisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.