Baloutches

Les Baloutches sont un peuple iranien qui vit majoritairement (5,6 millions au total) au Baloutchistan (ou Balouchistan), une province du sud-ouest du Pakistan[1]. Il existe aussi des communautés baloutches importantes en Afghanistan (environ 100 000), en Iran (environ un million) et au Turkménistan (environ 28 000). Les quelque 100 000 Baloutches de l’Afghanistan habitent dans le Sud-Ouest, soit dans les provinces de Kandahâr, Helmand et Nimrôz, près de la frontière pakistanaise.

Baloutches
Baloutche du Pakistan

Populations significatives par région
Pakistan env. 6 200 000
Afghanistan env. 100 000
Iran env. 1 500 000
Turkménistan env. 28 000
Population totale env. 8 millions
Autres
Langues Baloutche
Religions Sunnisme

Enfant baloutche en costume traditionnel, au Pakistan
Drapeau régional du Baloutchistan

Étymologie

Diverses étymologies ont été proposées. Selon Rawlinson (1873) leur nom viendrait du dieu babylonien Belus. Dames (1904) pense qu'il dérive de l'avestique balash, désignant le panache de leurs casques, dans les troupes de l'Empire achéménide. Herzfeld (1968) propose le médique (en) brza-vaciya : les « véhéments ». Nassir Dashti (2012) rapproche les Baloutches des Balaches de Balachagan, un groupe ethnique de l'Atropatène (actuel Azerbaïdjan et nord-ouest de l'Iran) chassé par les Azéris vers le sud-est au temps des Sassanides. Mais la plupart des auteurs relient la désignation des Baloutches au sanskrit bal-och : « fort-magnifique »[2].

En rose l'aire de diffusion de la langue baloutche.

Caractéristiques

Certains Baloutches ont la peau sombre et la plupart sont très bruns, ce qui leur a fait supposer des origines en partie dravidiennes (comme la langue de la minorité brahouie), mais leur langue, le baloutche, est iranienne, donc de la famille indo-européenne. Du point de vue confessionnel, ce sont des musulmans qui se réclament du sunnisme hanafite, une variante tolérante qui leur permet de conserver de nombreuses croyances particulières et des cultes locaux. La tribu initialement nomade des Bezendjas fait partie de ce peuple. Une infime minorité de Baloutches sont Zoroastriens, peut-être entre 10 000 et 15 000 personnes, soit moins de 0,2 % des quelque 8 millions de Baloutches.

Annexes

Bibliographie

  • Stéphane A. Dudoignon, Voyage au pays des Baloutches : Iran oriental, an XXVII – XXIe siècle de la République islamique, Cartouche, Paris, 2009, 215 p. (ISBN 978-2-915842-37-1)
  • (en) Carina Jahani, Agnes Korn et Paul Titus (dir.), The Baloch and others : linguistic, historical and socio-political perspectives on pluralism in Balochistan, Reichert Verlag, Wiesbaden, 2008, 399 p. (ISBN 978-3-89500-591-6)

Liens externes

Notes et références

  1. Afghanistan, Université Laval
  2. Dashti, The Baloch and Balochistan 2012, p. 8, 33–34, 44.
  • Portail du Pakistan
  • Portail de l’Iran et du monde iranien
  • Portail de l’Afghanistan
  • Portail de l’anthropologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.