Ban de la Rotte

Le ban de la Rotte est une ancienne communauté du duché de Lorraine, fief de l'évêché.

Pour les articles homonymes, voir Rotte.

En , il comprenait Suisse, Brulange et Thonville. Ce ban fut cédé au roi de France en vertu du traité de Paris du et fut alors compris dans la province des Trois-Évêchés. Il forma une division du pays Messin qui resta composée de Brulange, Suisse et Thonville en 1756.

Le Ban de la Rotte était le siège d'une justice en 1689 et d'une seigneurie mouvant de toute ancienneté de l'évêché de Metz, de laquelle dépendaient les villages de Bertraing, Chémery, Conthil, Craincourt, Destry, Lesse, Suisse, Thicourt et Vintrange ainsi que les moulins de Sainte-Croix, près de Brulange, et de Guettepoulle, près de Suisse[1].

Toponymie

Il devait son nom à la Rotte, un affluent de rive droite de la Nied.

Anciennes mentions : Ban de la Rotter (1758)[1].

Notes et références

  1. Bouteiller - Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868
  • Portail de la Lorraine
  • Portail du duché de Lorraine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.