Base navale de Yokosuka

La base navale de Yokosuka se situe dans le quartier de Dobuita dans la ville japonaise de Yokosuka dans la préfecture de Kanagawa, située à l'entrée de la baie de Tokyo.

JMSDF Yokosuka Naval Base
Commander, Fleet Activities Yokosuka

Logo du CFAY

Lieu Yokosuka, Japon
Type d’ouvrage Base navale
Construction Début : 1866
Architecte Léonce Verny
Utilisation Chantier naval
Utilisation actuelle Base navale, réparations légères
Contrôlé par Force maritime d'autodéfense japonaise
United States Navy
Garnison Septième flotte des États-Unis
Effectifs 23 000
Guerres et batailles Guerre du Pacifique
Coordonnées 35° 17′ 36″ nord, 139° 40′ 17″ est
Géolocalisation sur la carte : Japon
Géolocalisation sur la carte : préfecture de Kanagawa

Caractéristiques

Cette base navale a actuellement une superficie de 2,3 km2 et localisée à 65 km au sud de Tokyo et à 30 km au sud de Yokohama dans la péninsule de Miura dans la région du Kantō.

Ses coordonnées géographiques sont 35° 17′ N, 139° 40′ E .

Historique

L'arsenal naval de Yokosuka (横須賀海軍工廠 Yokosuka Kaigun Kosho) est l'un des quatre principaux chantiers navals et base navale de la marine impériale japonaise. Il a été construit sous la direction de l'architecte naval français Léonce Verny entre 1866 et 1871. Il sortit le premier navire de guerre moderne du Japon en 1872.

C'est l'ingénieur général du génie maritime français Louis-Émile Bertin qui réorganisa de fond en comble l'arsenal naval de Yokosuka à partir de 1886.

Durant la guerre du Pacifique, l'arsenal emploie 40 000 ouvriers du complexe militaro-industriel japonais sur un espace de 1,1 km2 et a construit une centaine de navires de guerre.

Construction de l'arsenal de Yokosuka vers 1870.

Base américano-japonaise

Badge des United States Forces Japan depuis 2019.
Le USS Midway (CV-41) et le USS Blue Ridge (LCC-19), navire amiral de la 7e flotte en 1989.

Depuis la signature des actes de capitulation du Japon de 1945, elle est une base conjointe de l'United States Navy et de la Force maritime d'autodéfense japonaise créée en 1954 dont elle est le quartier-général. Elle est désignée pour la partie japonaise よこすかきち、JMSDF Yokosuka Naval Base (Base navale de Yokosuka de la Force maritime d'autodéfense japonaise) et pour la partie américaine sous le nom de « United States Fleet Activities Yokosuka » ou « Commander, Fleet Activities Yokosuka » (CFAY).

Quartier général également de la Septième flotte des États-Unis, elle est la plus importante base navale en Asie de l'Est de la marine américaine[1]. Dans les années 1990, 23 000 personnels civils et militaires y sont rattachés.

Elle est le port d'attache depuis 1973 du seul porte-avions des États-Unis attaché en permanence à une base outre-mer ; celui-ci est accompagné de son groupe aéronaval. Onze navires américains au total sont attachés à cette base en 2008[2].

Les porte-avions sous la gestion du United States Fleet Activities Yokosuka ont été :

La base est utilisée lors de l'opération Tomodachi à la suite du séisme de 2011 de la côte Pacifique du Tōhoku.

Galerie

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des sous-marins
  • Portail du monde maritime
  • Portail des forces armées des États-Unis
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail de la préfecture de Kanagawa
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.