Bataille de Khotin (1509)

La bataille de Khotin (en polonais : Chocim, en moldave Hotin : la forteresse était alors moldave) se déroula le 4 octobre 1509 entre les assiégeants polonais dirigés par l'hetman Mikołaj Kamieniecki et les assiégés moldaves dirigés par le Pîrcălab (commandant de la forteresse) Copaciu. Les Polonais prirent la forteresse et ce fut l'épilogue de la guerre, qui avait débuté en 1509, entre la Pologne et la Moldavie[1].

Pour les articles homonymes, voir Bataille de Khotin.
Bataille de Hotin (1509)
Informations générales
Date 4 octobre 1509
Lieu Hotin (Ukraine actuelle, à l'époque en Moldavie)
Issue Les forces polonaises prennent la forteresse moldave de Hotin
Belligérants
Pologne Moldavie
Commandants
Mikołaj KamienieckiCopaciu
Forces en présence
20 000moins que de polonais

Guerre polono-moldave (1502-1510)

La signature d'un traité de paix à Kamieniec Podolski le 22 janvier 1510 consacra la frontière entre les deux états sur le Czeremusz/Ceremuş et le Dniestr : la Moldavie abandonna Dubăsari sur la rive gauche du Dniestr, toute prétention sur la Pocutie, ainsi que le projet de mariage du voïvode moldave Bogdan III le Borgne avec Elisabeth Jagellon, la Pologne s'engagea à ne plus soutenir le prosélytisme catholique en Moldavie (principauté à majorité orthodoxe)[2].

Sources

Références et note

  1. Annales de Jan Długosz : la Moldavie a été vassale de la Pologne de 1387 à 1497 mais cela ne signifie pas, comme l'affirment par erreur certains auteurs (voir et ) qu'elle soit devenue une province polonaise ou un fief du roi de Pologne. Ces erreurs sont dues d'une part à la confusion sémantique chez certains historiens modernes, entre voïvodie (province, en polonais) et voïvode (prince régnant, en roumain), ou encore entre suzeraineté et souveraineté, et d'autre part à la rétroprojection nationaliste de l'histoire. L'expression « rétroprojection nationaliste », du Pr. Jean Ravenstein de l'Université de Marseille, désigne la tendance historiographique moderne à projeter dans le passé les nationalismes modernes, comme s'ils étaient apparus dès le Moyen Âge ou l'Antiquité.
  2. (pl) Zdzisław Spieralski, Awantury mołdawskie, Warszawa : Wiedza Powszechna, 1967, s. 64-71 et (pl) Wojny i wojskowość polska w XVI wieku. T. I: Lata 1500-1548. Zabrze: Inforteditions, 2011, s. 149-156. (ISBN 978-83-89943-64-4).

Bibliographie

  • (ro) Constantin C. Giurescu & Dinu C. Giurescu, Istoria Românilor Volume II (1352-1606), Editura Ştiinţifică şi Enciclopedică, Bucureşti, 1976.
  • Jean Nouzille La Moldavie, Histoire tragique d'une région européenne, Ed. Bieler, (ISBN 2-9520012-1-9).
  • Portail de l’histoire
  • Portail de la Pologne
  • Portail de la Moldavie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.