Bernard Conte

Bernard Conte est un artiste peintre français né le 22 juillet 1931 à Cézens (Cantal), qui vécut essentiellement à Sèvres, en l'Île de Noirmoutier, puis à Six-Fours-les-Plages, mort le 13 mai 1995 à Boulogne-Billancourt.

Pour les articles homonymes, voir Conte (homonymie).
Bernard Conte
Naissance
Décès
Nom de naissance
Bernard Noël Eugène Conte
Nationalité
Française
Activité
Formation
École Camondo
Maître
Mouvement
Distinctions
Prix Antral 1963, Prix de la Fondation Taylor 1967

Biographie

L'enfance de Bernard Conte se partage entre la ville de Sèvres où son père exerce la profession de grainetier et le village cantalien de Cézens, au lieudit Lalo, domicile de ses grands-parents où les habitudes estivales familiales l'ont fait naître en juillet 1931. Enfant très tôt attiré par le dessin, il reçoit les conseils de l'illustratrice Mariette Portet puis, à l'âge de seize ans, passe avec succès à l'Académie Charpentier le concours d'entrée à l'École Camondo où il reçoit de Pierre Lardin une formation d'ensemblier décorateur.

En 1952, il effectue son service militaire à Berlin (il y réalise les décors de théâtre de la troupe), puis travaille dans plusieurs cabinets d'architectes d'intérieur, se consacrant parallèlement à la peinture pour exposer rapidement dans les principaux salons parisiens. La peinture devient son activité exclusive en 1960.

En 1961, Bernard Conte entre avec Michel Jouenne dans le groupe d'artistes L'Atelier de Ville-d'Avray. Ses thèmes picturaux vont alors se trouver liés à ses villégiatures : si, de 1958 à 1961, ils énoncent des séjours estivaux en Auvergne, l'année 1962, outre des paysages de la côte normande, est associée à sa découverte de la Vendée et de l'Île de Noirmoutier où il va alors revenir chaque été, où en 1969 il fera l'acquisition d'une maison de pêcheur du XVIIe siècle, y créant même un restaurant, La Brocherie, qui vivra durant huit saisons. Son premier séjour sur la côte varoise en 1968 est liée à la rencontre de Catherine qui deviendra son épouse. Ils auront deux enfants Fabienne (1971) et Matthieu (1972). Suivent ses découvertes, et donc ses thèmes du Maroc (1970), de l'Espagne, région de Cadaques (1971), la Provence (Eygalières, Les Baux-de-Provence, Oppède-le-Vieux) (1971 et 1972), les Alpes vaudoises et le Lac Léman (1975), Les Landes et le bassin d'Arcachon (1976), l'Île de Ré (1977, puis des retours réguliers dans la décennie 1980), la ville de Paris avec l'Île de la Cité, l'Île Saint-Louis et le Canal Saint-Martin (1979), les Cornouailles (1980), la Norvège (1984 et 1988).

En 1989, Bernard Conte installe un atelier à Six-Fours-les-Plages. De son dernier voyage, au Mexique en 1994, son œuvre ne contient nulle trace. Il porte alors déjà en lui la cruelle maladie qui l'emporte trop tôt, le 13 mai 1995.

Expositions particulières

  • Galerie d'Atri, rue La Boétie, Paris, 1963.
  • Galerie Française, Cannes, 1963.
  • Galerie Frost & Reed, Londres, 1964.
  • Galerie Prestige des arts, rue du Bac, Paris, 1965.
  • Galerie du Club du Moulin, Montfort-sur-Risle, avril-mai 1967.
  • Galerie Régis Langloys, rue Saint-Honoré, Paris, 1970.
  • Palais des congrès de Vittel, juillet 1970.
  • Galerie Nichido, Tokyo, 1970.
  • Galerie Nihon Koeki, Tokyo, 1971.
  • Galerie Isetan, Tokyo, 1973, 1974.
  • Galerie Alpha, Vevey, 1975.
  • Galerie Marubeni, Tokyo, 1975.
  • Galerie Colette Dubois, Paris, 1976, 1994.
  • Galerie de la Tour, château de Bazens, 1976, 1978.
  • Galerie Montmorency, Béziers, 1977.
  • Galerie d'art de Mirepeisset (Aude), 1983.
  • Galerie Denise Valtat, rue La Boétie, Paris, 1985, 1989, 1999.
  • Galerie de la Lieutenance, Honfleur, 1993.
  • Galerie de l'Ermitage, Le Touquet, 1993.
  • Galerie Gantois, Cannes, 1994.
  • Bernard Conte - Rétrospective-hommage, Sèvres Espace Loisirs, Sèvres, 1999.
  • Maison des arts, Châtillon (Hauts-de-Seine), 2001.
  • Centre culturel de Chatenay-Malabry, 2003.
  • Galerie Tessedre, Paris, 2004.
  • Galerie Gravero, Le Pradet, 2005.
  • Galerie Barthélémy de Don, Sanary, 2007.
  • Galerie des Remparts, Toulon, 2008.
  • Rétrospective Bernard Conte (organisation : Association France Grande-Bretagne Toulon), Maison du patrimoine, Le Brusc, décembre 2010 - février 2011[1],[2]
  • Galerie du Fort Napoléon, La Seyne-sur-Mer, février-avril 2012[3],[4].
  • La maison des associations, Saint-Flour, juillet-août 2016[5].
  • Bernard Conte - Eaux tranquilles, La Mezzanine (espace d'exposition de l'hôtel de ville), Sèvres, juin-juillet 2017[6].

Expositions collectives

Réception critique

  • « Ses paysages sont souvent composés selon de larges plans horizontaux contrastés et contrebalancés par des verticales affirmées. Sa pâte est riche et posée à grands à-plats généreux. » - Dictionnaire Bénézit[7]

Musées et collections publiques

Prix et distinctions

Références

Bibliographie

  • Yann Le Pichon, Bernard Conte, Éditions Junes et Fils, 1981.
  • Catherine Conte, Yann Le Pichon, Roger Vidal, Les cahiers de la Veillée - Hommage à Bernard Conte, Éditions Veillée d'Auvergne et du Massif Central, 1999.
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, 1999.
  • Jean-Pierre Delarge, Dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains, Gründ, 2001 (lire en ligne).

Liens externes

  • Portail de la peinture
  • Portail du Cantal et de la Haute-Auvergne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.