Bernardo Rossellino

Bernardo RossellinoBernardo di Matteo Gamberelli (Settignano près de Florence, 1409 - Florence, 1464) est un sculpteur et un architecte florentin, le frère aîné du sculpteur Antonio Rossellino.

Pour les articles homonymes, voir Gambarelli.
Bernardo Rossellino
Tombeau à San Miniato al Monte, Florence
Naissance
Décès
Activités
Mouvement
Influencé par
Œuvres principales

Biographie

Jeune, Bernardo Rossellino est l'élève et le collaborateur de Leon Battista Alberti. Il est prolifique d'abord en Toscane et ensuite temporairement à Rome, où il travaille beaucoup pour le pape Nicolas V, agrandissant le transept et l'abside de la vieille basilique Saint-Pierre (1452-1455).

Entre 1446 et 1450, il retourne à Florence et réalise le monument funéraire à Leonardo Bruni dans la nef de Santa Croce.

En 1459, le pape Pie II lui confie la réfection idéalisée (qui l'a rendu célèbre), par l'application systématique des principes urbanistiques de l'architecture Renaissance, du bourg médiéval de Corsignano, devenu aujourd'hui Pienza, dont le Palazzo Piccolomini en est l'exemple typique avec ses fenêtres géminées et son parement en « bossage rustique », ville dans laquelle il n'aura le temps finalement de ne faire bâtir qu'un palais pontifical, une cathédrale et une place, travail interrompu par son décès en 1464.

Dans les projets qui le mènent hors de Rome figure la restauration de l'Église de Santo Stefano (1450) dont il réalise, notamment, l'autel.

Desiderio da Settignano fut son élève.

Œuvres

Architecture

  • le Palazzo Nerucci à Sienne et le Palazzo Piccolomini à Pienza

Sculptures

  • Tabernacles à Sant'Egidio et à San Lorenzo de Florence
  • Porche en marbre décoré au Palazzo Pubblico de Sienne
  • Annonciation en terracotta, au dôme d'Arezzo
  • Monuments funéraires :

Notes et références

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de la sculpture
    • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
    • Portail de la Renaissance
    • Portail de l’Italie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.