Bernd Schneider (pilote automobile)

Bernd Schneider est un pilote automobile allemand né le à Saint-Ingbert en Allemagne. Auteur d'un modeste passage en Formule 1, il a surtout brillé sous les couleurs de Mercedes-Benz dans le championnat allemand DTM qu'il a remporté à cinq reprises.

Pour les articles homonymes, voir Bernd Schneider et Schneider.
Bernd Schneider
Bernd Schneider en 2007
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Ingbert, Sarre, Allemagne
Nationalité Allemagne
Carrière
Années d'activité Depuis 1980
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
West Zakspeed Racing
Footwork Arrows Racing
Statistiques
Nombre de courses 34 (9 départs)
Pole positions 0
Podiums 0
Victoires 0
Champion du monde 0

Biographie

Bernd Schneider en 2002 lors d'une manche du DTM au Sachsenring.
Bernd Schneider en 2006.

Né dans une famille de passionnés de sport automobile (son prénom lui a été donné en hommage au légendaire pilote allemand d'avant-guerre Bernd Rosemeyer), Bernd Schneider a été dès son plus jeune âge initié aux joies de la vitesse sur quatre roues. Après de nombreuses et fructueuses années de karting (en 1980, il est sacré champion d'Allemagne, puis champion d'Europe en 1982), il passe à la Formule Ford en 1984, puis à la Formule 3 en 1986. En 1987, il devient ainsi champion d'Allemagne de Formule 3.

Son sacre en F3 permet à Bernd Schneider d'intégrer les rangs de la Formule 1 en 1988, au sein de l'écurie allemande Zakspeed. Mais sa première année dans la discipline reine du sport automobile est un véritable fiasco puisqu'au volant d'une voiture totalement hors du coup (l'une des rares pourtant à être encore propulsée par un moteur turbo) il ne parvient à se qualifier qu'à 6 reprises. La saison 1989 est pire encore, avec 2 qualifications et 14 échecs dans l'exercice des pré-qualifications (séance du vendredi matin destinée à déterminer les pilotes ayant le droit de participer aux qualifications). Ces deux saisons en enfer suffisent à tuer dans l'œuf la carrière en monoplace du jeune pilote allemand, qui malgré la médiocrité de son matériel, n'a pas non plus il est vrai réussi à démontrer des qualités au-dessus de la moyenne susceptibles d'attirer une meilleure écurie. Notons également que la faible popularité de la Formule 1 en Allemagne à la fin des années 1980 n'a pas été d'un grand secours pour la carrière de Schneider. En 1990, il effectue deux ultimes apparitions en F1, cette fois dans l'écurie Arrows, afin de pallier les indisponibilités temporaires du pilote titulaire Alex Caffi. Auteur d'une solide prestation dans les rues de Phoenix en mars pour le GP des États-Unis, il rate sa qualification en septembre à Jerez pour le GP d'Espagne.

Après plusieurs apparitions dans le championnat du monde de sport-prototype, Bernd Schneider fait rebondir sa carrière en 1992 dans le très médiatique championnat DTM (championnat allemand de tourisme). Troisième du championnat dès sa première saison sur une Mercedes officielle, il est sacré champion en 1995. Très populaire en Allemagne, devenu le pilote emblématique de la firme à l'étoile, il dispute sous les couleurs de Mercedes le championnat FIA GT lorsque le DTM s'interrompt fin 1996. En 1997, au volant de la Mercedes-Benz CLK-GTR, il remporte le championnat (victoire notamment au Nürburgring[1], à Donington[2], à Sebring[3] et à Laguna Seca[4] notamment), mais ne parvient pas à s'imposer aux 24 Heures du Mans, objectif principal de la marque en 1998 et 1999.

En 2000, le championnat DTM est relancé. Toujours chez Mercedes, Schneider en est la plus grande star. Vainqueur du championnat de reprise en 2000, il est également sacré en 2001 et en 2003. Après deux saisons 2004 et 2005 en demi-teinte et durant lesquelles il semble marquer le pas face à la jeune génération, il est de retour au plus haut niveau en 2006 et décroche son cinquième titre dans la discipline. Il met un terme à sa carrière à l'issue de la saison 2008[5].

En 2012, il termine deuxième des 24 Heures de Dubaï au volant d'une Mercedes-Benz SLS AMG GT3 et remporte cette épreuve un an plus tard en 2013.

Palmarès

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1988West Zakspeed Racing881Zakspeed 4 en ligne turboGoodyear60n.c.
1989West Zakspeed Racing891Yamaha V8Pirelli20n.c.
1990Footwork Arrows RacingA11
A11B
Ford V8Goodyear10n.c.

Résultats aux 24 heures du Mans

Année Voiture Équipe Équipiers Résultat
1991Porsche 962CKonrad MotorsportHenri Pescarolo / John WinterAbandon
1998Mercedes-Benz CLK-LMAMG-MercedesKlaus Ludwig / Mark WebberAbandon
1999Mercedes-Benz CLRAMG-MercedesFranck Lagorce / Pedro LamyAbandon

Résultats en DTM/ITC

Saison Écurie Voiture Courses disputées Victoires Classement
1986-Ford Sierra XR4Ti2027e
1987-Ford Sierra XR4Ti7015e
1988Grab MotorsportFord Sierra Cosworth2038e
1989-Ford Sierra Cosworth1047e
1991ZakspeedMercedes 190E6015e
1992Mercedes-AMGMercedes 190E2443e
1993Mercedes-AMGMercedes 190E2233e
1994Mercedes-AMGMercedes-Benz Classe C (W202)20210e
1995Mercedes-AMGMercedes-Benz Classe C (W202)145Champion
1995 (ITC)Mercedes-AMGMercedes Classe C106Champion
1996 (ITC)Mercedes-AMGMercedes Classe C2642e
2000Mercedes-AMGMercedes CLK166Champion
2001Mercedes-AMGMercedes CLK103Champion
2002Mercedes-AMGMercedes CLK1022e
2003Mercedes-AMGMercedes CLK102Champion
2004Mercedes-AMGMercedes Classe C1116e
2005Mercedes-AMGMercedes Classe C1114e
2006Mercedes-AMGMercedes Classe C102Champion
2007Mercedes-AMGMercedes Classe C1016e
2008Mercedes-AMGMercedes Classe C1106e

Notes et références

  1. (en) « FIA GT Championship Nürburgring (Race Results) », sur racingsportscars.com (consulté le 6 juillet 2017)
  2. (en) « FIA GT Championship Donington (Race Results) », sur racingsportscars.com (consulté le 7 juillet 2017)
  3. (en) « FIA GT Championship Sebring (Race Results) », sur racingsportscars.com (consulté le 7 juillet 2017)
  4. (en) « FIA GT Championship Laguna Seca (Race Results) », sur racingsportscars.com (consulté le 8 juillet 2017)
  5. (en) Schneider to retire after Hockenheim autosport.com, 21 octobre 2008
  6. (de) Die lange Tradition der Interserie sur le site officiel interserie.org

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du sport automobile
  • Portail de la Formule 1
  • Portail de l'endurance automobile
  • Portail de l’Allemagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.