Bessie Head

Bessie Head est une écrivaine de langue anglaise, née à Pietermaritzburg (Afrique du Sud) en 1937 et décédée en 1986 au Botswana.

Bessie Head
Biographie
Naissance
Décès
(à 48 ans)
Serowe
Nationalité
Formation
Programme international d'écriture de l'Iowa (en)
Activités
Autres informations
Distinction

Éléments biographiques

Née d'un couple illégitime (mère blanche, fille d'un éleveur de chevaux, et père noir, garçon d'écurie) dans un asile psychiatrique où sa mère avait été internée[1], elle devient membre du Congrès panafricain d'Azanie. Elle quitte en 1964 l'Afrique du Sud pour le Bechuanaland, où elle est institutrice jusqu'à sa mort, d'une hépatite, à 49 ans[2].

Les archives de Bessie Head sont détenues par le Khama III Memorial Museum de Serowe.

Bibliographie

  • Bessie Head (trad. Daisy Perrin), La Femme qui collectionnait des trésors : et autres récits du Botswana [« The Collector of Treasures »], Carouge-Genève, Suisse, Éditions Zoé, coll. « Littératures d'émergence » (no 1), (ISBN 978-2-88182-200-1)
  • Bessie Head (trad. Daisy Perrin), Question de pouvoirs, Carouge-Genève, Suisse, Éditions Zoé, coll. « Littératures d'émergence » (no 3), , 258 p. (ISBN 978-2-88182-228-5)
  • Bessie Head (trad. Christian Surber), Marou, Carouge-Genève, Suisse, Éditions Zoé, coll. « Littératures d'émergence », (1re éd. 1972) (ISBN 978-2-88182-256-8).
  • Bessie Head (trad. Christian Surber), La saison des pluies [« When rain clouds gather »], Carouge-Genève, Suisse, Éditions Zoé, coll. « Littératures d'émergence », , 261 p. (ISBN 978-2-88182-321-3).
  • Bessie Head (trad. Christian Surber), Contes de la tendresse et du pouvoir [« Tales of tenderness and power »], Carouge-Genève, Suisse, Éditions Zoé, coll. « Littératures d'émergence », , 189 p. (ISBN 978-2-88182-412-8).

Notes et références

  1. Geneviève Brissac, « La folie créatrice de Bessie Head », Le Monde, (lire en ligne)
  2. Le Botswana par Marie Lory.

Liens externes

  • Portail de la littérature
  • Portail du Botswana
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.