Bhutia (peuple)

Les Bhutia[1] (བོད་ རིགས, sikkimais : drenjongpa / drenjop, tibétain : འབྲས་ལྗོངས་པ, Wylie : Bras-ljongs-pa, "habitants du Sikkim", au Bhoutan : Dukpa) sont une communauté de personnes d'origine tibétaine, qui parlent lhopo ou sikkimais, un dialecte tibétain relativement compréhensible mutuellement avec les locuteurs du tibétain standard. Ils se sont installés en Inde (au Sikkim, Bengale-Occidental et d'autres régions), au Bhoutan et au Népal autour du XVe siècle.

Groupes ethniques principaux du Népal :
Bhotia, Sherpa, Thakali
Gurung
Kiranti, Rai, Limbu
Newari
Pahari
Tamang
Pour les articles homonymes, voir Bhutia.
Femme Bhutia au Sikkim.

En 2001, les Bhutia comptaient environ 70 300 personnes.

Statut en Inde

Au sein du dominion de l'Inde, les Bhutia sont reconnus comme tribu répertoriée (en) dans les États du Sikkim, du Bengale-Occidental et du Tripura[2].

Le 26 août 2015, lors de sa visite à Darjeeling, Mamata Banerjee, dirigeant du gouvernement du Bengale-Occidental, a annoncé la formation d'un conseil de développement séparé pour la communauté Bhutia[3].

Notes et références

  1. Aussi Bhoutia, Bhotiary et Bhotyia.
  2. (en) « State/Union Territory-wise list of Scheduled Tribes in India », sur Ministère des Affaires tribales, gouvernement de l'Inde (consulté le 8 avril 2018)
  3. (en) « Now, Mamata announces a Bhutia dev board », The Statesman, Calcutta (consulté le 8 avril 2018)

Liens externes

    • Portail de l’Asie
    • Portail de l’anthropologie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.