Bill McCreary (hockey sur glace, 1934)

Bill McCreary (né le à Sundridge, dans la province de l'Ontario au Canada) est un joueur de hockey sur glace. Il évolue au poste d'ailier gauche. Il fait partie d'une famille d'hockeyeurs : son frère Keith McCreary, son fils Bill McCreary et ses neveu Ron Attwell et Bob Attwell ont évolué dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

Bill McCreary
Nationalité Canada
Naissance ,
Sundridge (Canada)
Décès
Entraîneur chef décédé
A entraîné LCPH
Knights d'Omaha
WHL
Spurs de Denver
LNH
Blues de Saint-Louis
Canucks de Vancouver
Seals de la Californie
Activité 1963-1975
Joueur décédé
Position Ailier gauche
Tirait de la gauche
A joué pour LNH
Rangers de New York
Red Wings de Détroit
Canadiens de Montréal
Blues de Saint-Louis
LAH
Reds de Providence
Bears de Hershey
Indians de Springfield
WHL
Quakers de Saskatoon
Flyers d'Edmonton
EPHL
Canadiens de Hull-Ottawa
LCPH
Knights d'Omaha
Apollos de Houston
Carrière pro. 1953-1971

Biographie

Carrière junior

En 1951, il commence sa carrière junior au sein des Biltmore Mad Hatters de Guelph, équipe évoluant dans l'Association de hockey de l'Ontario (AHO). Lors de cette saison, l'effectif des Biltmore Mad Hatters regorge de talents, avec en défense Danny Blair, Lou Fontinato, Aldo Guidolin et Harry Howell, et en attaque Andy Bathgate, Chick Chalmers, Ken Laufman, Ron Murphy, Dean Prentice, Ray Ross et Ron Stewart. Si bien que l'équipe met la main sur la Coupe J. Ross Robertson[1], trophée les désignant comme champion de l'OHA. Ce trophée leur permet de participer au tournoi de la Coupe Memorial[2], qu'ils remportent après avoir été désigné champion de l'Est canadien, mettant la main sur le Trophée George T. Richardson[3].

L'année suivante, l'équipe a perdu plusieurs de ses cadres, ce qui fait qu'elle ne participe même pas aux séries éliminatoires de l'AHO. Biil s'étant affirmé comme un des joueurs clé du contingent, Guelph le prête aux Marlboros de Toronto , pour qu'il dispute les séries éliminatoires de la Coupe Memorial[4].

Début en LNH

Lors de la saison 1953-1954, il évolue toujours pour les Biltmore Mad Hatters dans l'AHO, avec lesquelles il se montre un joueur dominant en finissant 3e au classement par points de la ligue[5]. Ces résultats impressionne grandement les Rangers de New York qui lui octroie deux matchs d'essais dans la Ligue nationale de hockey (LNH), alors qu'il n'a que 18 ans[6].

La saison suivante est sa dernière dans les rangs junior avec Guelph. Il est désormais le meilleur joueur de son équipe, terminant à nouveau 3e au classement générale par points[7]. Les Rangers le testent huit matchs pour décider dans quelle ligue ils le feront évoluer la saison suivante[8].

Ayant trop de talent pour l'AHO, mais pas encore assez pour la LNH, Bill va transiter entre deux clubs évoluant dans deux ligues différentes pour la saison 1955-1956 : les Quakers de Saskatoon en Western Hockey League (WHL) et les Reds de Providence en Ligue américaine de hockey (LAH).

Le , lors du repêchage intra-ligue, les Red Wings de Détroit le réclament, les Rangers n'ont d'autres choix que de céder ses droits[4]. Sa nouvelle organisation va le placer en WHL pour la saison suivante, avec les Flyers d'Edmonton. Auteur d'une saison de 33 buts marqués, il finit 6e au classement générale de la ligue[9].

Avec ces bons résultats, les Red Wings le place en LAH la saison suivante avec les Bears de Hershey, obtenant même 3 matchs en LNH. À mi-saison, cependant, ils décident de le rétrograder en WHL et il retourne donc finir la saison à Edmonton.

La dynastie des Indians en LAH

Le Lien de confiance entre l'organisation des Red Wings et Bill étant brisé, ces dernier l'échangent le en compagnie de Dennis Olson et de Hank Bassen aux Indians de Springfield, en retour de Gerry Ehman[4].

Il va évoluer durant 4 saisons avec ces derniers et sa carrière va être relancée. Si la saison 1958-1959 se solde par un échec car l'équipe ne parvient pas à se qualifier pour les séries éliminatoires, les trois suivantes vont les voir remporter la Coupe Calder[10] à chaque fois. Bill s'impose comme un rouage important de l'équipe derrière des joueurs tels que Bill Sweeney, Marcel Paillé, Brian Kilrea, Ted Harris et Kent Douglas.

Dans le giron des Canadiens

à la veille de la saison 1962-1963, le , il est échangé par les Indians aux Canadiens de Montréal, en retour de Bob McCammon, de André Tardiff et de Norm Waslowski[4]. Bien que disputant quelques rencontres de LNH, il va surtout disputer le championnat de l'Eastern Professional Hockey League (EPHL) avec les Canadiens de Hull-Ottawa. Dans cette équipe, il a la chance de pouvoir évoluer avec son frère Keith, pouzr la seule et unique fois de leurs carrières.

L'EPHL cessant ses activités, les Canadiens l'affecte dans une ligue nouvellement formée, la Ligue centrale professionnelle de hockey (LCPH), au sein de l'effectif des Knights d'Omaha. Cette ligue ayant avant tout pour but de formé les jeunes espoirs des formations de la LNH, il se retrouve être à 28 ans, le joueur le plus âgé de sa formation. Lorsque l’entraîneur Scotty Bowman quitte la formation après huit matchs, il décide de prendre en main l'équipe tout en continuant d'être un joueur. La confiance qui lui a été accordée, se révèle payante, car l'équipe finit première du championnat et remporte la Coupe Adams[11]. Biil à titre personnel se classe au 9e rang du classement par points[12] et est nominé dans la première équipe d'étoiles de la ligue[13].

Il reste à la tête de l'équipe l'année suivante et parvient à maintenir l'équipe dans le haut du championnat, terminant 2e du classement générale. Malheureusement, ils se font sortir au premier tour des séries éliminatoires. l'année suivante, l'équipe se déplace à Houston et est renommée les Apollos de Houston. Bill met entre parenthèse sa carrière d'entraîneur, pour se concentrer un peu plus ssur son jeu sur la patinoire. il finit la saison en étant sélectionné dans la première équipe d'étoiles de la ligue[13].

Durant la saison 1966-1967, il évolue toujours à Houston. La saison n'est pas une réussite, l'équipe n'ayant pas vraiment un noyau de joueur solide ne parvient pas à se qualifier pour le tournoi printanier.

Les Débuts des Blues en LNH

Le , les Blues de Saint-Louis, qui vont effectuer leur début en LNH lors de la saison à venir, l'acquièrent en échange de Claude Cardin et de Phil Obendorf[4].

Bien qu'ayant débuté en LNH à l'âge de 18 ans, il doit attendre ces 32 ans pour réellement s'y imposer. l'entraîneur des Blues, Scotty Bowman, connaissant ses capacités lui accorde sa chance sur le deuxième trio de son équipe. Lors des trois premières saisons de cette franchise, Les Blues atteindront la finale de la Coupe Stanley, sans parvenir à pouvoir soulever le trophée. Ce résultat est un peu biaisé par le fait que les six franchise originelle évolue dans la même division et les 6 nouvelles dans l'autre, ce qui fait que bien que les BLues soient la meilleure des nouvelles franchises, elle n'arrive pas à battre les anciennes équipes.

Lors de la saison 1970-1971, de nouvelles équipes sont apparues et les divisions sont remaniées, les Blues se retrouvant avec les Black Hawks de Chicago. Bowman est remplacé en cours de saison par Al Arbour et Bill, âgé de 35 ans, commence à ralentir sur la glace. Il met un terme à sa carrière de joueur au terme de la saison.

Carrière d’entraineur

Après avoir déjà eu deux saisons d'expérience en tant qu'entraîneur-joueur, Bill choisit naturellement de se reconvertir en entraîneur à la fin de sa carrière de joueur. En 1971-1972, il obtient une chance avec les Spurs de Denver en WHL, il remplace Bill Dineen. Après dix matchs, il présente une fiche de huit victoires. Il est alors contacté par son ancienne équipe, les Blues de Saint-Louis, qui cherche un remplaçant à Al Arbour. En 23 matchs, il ne parvient pas à redresser l'équipe et se fait remercier.

Lors de la saison 1973-1974, les Canucks de Vancouver le contacte pour qu'il remplace Phil Maloney. En 41 matchs, il n'obtient que 9 victoires et son contrat n'est pas reconduit pour l'année suivante.

Son dernier essais en tant que professionnel est avec les Seals de la Californie en 1974-1975, l'équipe ne présentant qu'onze victoires en 48 matchs avec Marshall Johnston. Il n'arrive pas à faire mieux et n'en obtient qu'huit en 32 matchs. Au terme de la saison, il estime en avoir fini avec le hockey professionnel et se retire définitivement.

Statistiques

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques de Joueur[10],[8],[6]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1951-1952Biltmore Mad Hatters de GuelphAHO5230285812114486
1951-1952Biltmore Mad Hatters de GuelphM Cup12510154-----
1952-1953Biltmore Mad Hatters de GuelphAHO5033265931-----
1952-1953Marlboros de TorontoM Cup72352-----
1953-1954Biltmore Mad Hatters de GuelphAHO593549845730334
1953-1954Rangers de New YorkLNH20002-----
1954-1955Biltmore Mad Hatters de GuelphAHO484637833864372
1954-1955Rangers de New YorkLNH80222-----
1955-1956Reds de ProvidenceLAH378132118-----
1955-1956Quakers de SaskatoonWHL251220324530000
1956-1957Flyers d'EdmontonWHL693326593782794
1957-1958Red Wings de DétroitLNH31012-----
1957-1958Bears de HersheyLAH31491316-----
1957-1958Flyers d'EdmontonWHL2177141052132
1958-1959Indians de SpringfieldLAH6514344822-----
1959-1960Indians de SpringfieldLAH69193150161064106
1960-1961Indians de SpringfieldLAH723354872685496
1961-1962Indians de SpringfieldLAH692749764920220
1962-1963Canadiens de MontréalLNH142350-----
1962-1963Canadiens de Hull-OttawaEPHL4615324722-----
1963-1964Knights d'OmahaLCPH722451755631012
1964-1965Knights d'OmahaLCPH702444684860330
1965-1966Apollos de HoustonLCPH7026265244-----
1966-1967Apollos de HoustonLCPH562234563461230
1967-1968Blues de Saint-LouisLNH7013132622153250
1968-1969Blues de Saint-LouisLNH71131730501215614
1969-1970Blues de Saint-LouisLNH7315173216151780
1970-1971Blues de Saint-LouisLNH68910191661230
Totaux LNH 3095362115108486162214
Statistiques d'entraîneur[6]
Saison Équipe Ligue PJ  V   D  N % V Classement
1963-1964Knights d'OmahaLCPH643619963,3%1er du classement générale
Champion de la coupe Adams
1964-1965Knights d'OmahaLCPH703725858,6%1er du classement générale
éliminé au premier tour des séries éliminatoires
1971-1972Spurs de DenverWHL1082080,0%assure l'intérim entre Bill Dineen et Jean-Guy Talbot
1er du classement générale
1971-1972Blues de Saint-LouisLNH23613434,8%assure l'intérim entre Al Arbour et Sid Abel
3e de la Division Ouest
1973-1974Canucks de VancouverLNH41925730,5%remplace Phil Maloney
7e de la Division Est
1974-1975Seals de la CalifornieLNH32820431,3%remplacé par Marshall Johnston
4e de la Division Adams

Trophées et honneurs personnels

Ontario Hockey Association (OHA)

  • 1951-1952 :
  • 1953-1954 :
    • 6e au classement des meilleurs buteurs de la ligue (35 buts marqués)[5]
    • 2e au classement des meilleurs passeurs (49 aides)[5]
    • 3e au classement par points avec 84 points[5]
  • 1954-1955 :
    • 2e au classement des meilleurs buteurs de la ligue (46 buts marqués)[7]
    • 9e au classement des meilleurs passeurs (37 aides)[7]
    • 3e au classement par points avec 83 points[7]

Ligue canadienne de hockey (LCH)

Western Hockey League (WHL)

  • 1956-1957 :
    • 6e au classement des meilleurs buteurs de la ligue (33 buts marqués)[9]

Ligue américaine de hockey (LAH)

  • 1959-1960 :
  • 1960-1961 :
    • Coupe Calder[10]
    • 8e au classement des meilleurs buteurs de la ligue (33 buts marqués)[14]
    • 4e au classement des meilleurs passeurs (54 aides)[14]
    • 4e au classement par points avec 87 points[14]
  • 1961-1962 :

Ligue centrale professionnelle de hockey (LCPH)

  • 1963-1964 :
    • Coupe Adams[11]
    • sélectionné dans la première équipe d'étoiles de la ligue[13]
    • 4e au classement des meilleurs passeurs (51 aides)[12]
    • 9e au classement par points avec 75 points[12]
  • 1964-1965 :
    • 9e au classement des meilleurs passeurs (44 aides)[16]
    • 10e au classement par points avec 68 points[16]
  • 1965-1966 :
    • sélectionné dans la première équipe d'étoiles de la ligue[13]

Ligue nationale de hockey (LNH)

Transactions en carrière

  • En avril 1953, les Biltmore Mad Hatters de Guelph le prête aux Marlboros de Toronto , pour qu'il dispute les séries éliminatoires de la Coupe Memorial[4].
  • Le , il est réclamé par les Red Wings de Détroit aux Rangers de New York, lors du repêchage intra-ligue[4].
  • Le , il est échangé par les Red Wings de Détroit aux Indians de Springfield en compagnie de Dennis Olson et de Hank Bassen, en retour de Gerry Ehman[4].
  • Le , il est échangé par les Indians de Springfield aux Canadiens de Montréal, en retour de Bob McCammon, de André Tardiff et de Norm Waslowski[4].
  • Le , il est échangé par les Canadiens de Montréal aux Blues de Saint-Louis, en retour de Claude Cardin et de Phil Obendorf[4].

Notes et Références

Notes

    Références

    1. (en) « OHA-Jr. - 1951-1952 », sur eliteprospects.com (consulté le 12 décembre 2019)
    2. (en) « The Memorial Cup: A history . . . 1952 », sur blogspot.com (consulté le 12 décembre 2019)
    3. Richard Lapp et Alec Macaulay, The Memorial Cup, Harbour Publishing, (ISBN 1-55017-170-4)
    4. (en) « Bill McCreary on hockeyreference », sur hockey-reference.com (consulté le 12 décembre 2019)
    5. (en) « OHA-Jr. - 1953-1954 », sur eliteprospects.com (consulté le 12 décembre 2019)
    6. (en) « Bill McCreary on hockeydb », sur hockeydb.com (consulté le 12 décembre 2019)
    7. (en) « OHA-Jr. - 1954-1955 », sur eliteprospects.com (consulté le 12 décembre 2019)
    8. (en) « Bill McCreary on legendsofhockey », sur legendsofhockey.net (consulté le 12 décembre 2019)
    9. (en) « WHL 1956-57 League Leaders », sur hockeydb.com (consulté le 12 décembre 2019)
    10. (en) « Bill McCreary on éliteprospects », sur eliteprospects.com (consulté le 12 décembre 2019)
    11. (en) « 1963-64 CPHL Playoff Results », sur hockeydb.com (consulté le 12 décembre 2019)
    12. (en) « CPHL 1963-64 League Leaders », sur hockeydb.com (consulté le 12 décembre 2019)
    13. (en) « CPHL (1963-69) Award Winners », sur hockeyleaguehistory.com (consulté le 12 décembre 2019)
    14. (en) « AHL 1960-61 League Leaders », sur hockeydb.com (consulté le 12 décembre 2019)
    15. (en) « AHL 1961-62 League Leaders », sur hockeydb.com (consulté le 12 décembre 2019)
    16. (en) « CPHL 1964-65 League Leaders », sur hockeydb.com (consulté le 12 décembre 2019)
    17. (en) « 1967-68 NHL Playoff Results », sur hockeydb.com (consulté le 12 décembre 2019)
    18. (en) « 1968-69 NHL Playoff Results », sur hockeydb.com (consulté le 12 décembre 2019)
    19. (en) « 1969-70 NHL Playoff Results », sur hockeydb.com (consulté le 12 décembre 2019)
    • Portail du hockey sur glace
    • Portail de l’Ontario
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.