Bordighera

Bordighera est une commune de la province d'Imperia dans la région Ligurie en Italie.

Bordighera

Héraldique
Administration
Pays Italie
Région Ligurie 
Province Imperia 
Code postal 18012
Code ISTAT 008008
Code cadastral A984
Préfixe tel. 0184
Démographie
Gentilé bordigotti
Population 10 746 hab. (31-12-2010[1])
Densité 977,65 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 47′ 00″ nord, 7° 40′ 00″ est
Altitude Min. 5 m
Max. 5 m
Superficie 1 000 ha = 10 km2
Divers
Saint patron S.Ampelio
Fête patronale 14 mai
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Ligurie
Bordighera
Géolocalisation sur la carte : Italie
Bordighera
Géolocalisation sur la carte : Italie
Bordighera
Liens
Site web http://www.bordighera.it

    Géographie

    Bordighera est située à environ 20 km de la frontière française. Il s’agit de la commune le plus au Sud de la région grâce au Capo Sant’Ampelio[2]. Le Cap, qui se trouve à la même latitude que Pise, est un promontoire, sur lequel il y a actuellement une petite église bâtie au XIe siècle[3], en l’honneur de saint Ampelio, patron de la ville. Bâtie aux pieds des Alpes maritimes, la ville jouit d’un climat particulièrement doux pendant l’hiver grâce à l’effet de foehn[4].

    Hameaux

    Borghetto San Nicolò, Sasso

    Communes limitrophes

    Ospedaletti, Vallebona, Vallecrosia

    Histoire

    Des fouilles dans des grottes de la zone, mènent à croire que les côtes italienne et française étaient déjà habitées dès le paléolithique. Toutefois la première présence humaine structurée, qui a eu un impact sur le territoire, date du VIe siècle av. J.-C., par une population appelée les Ligures, d’où le nom de la région Ligurie. Par contre le nom Bordighera, sous sa forme ancienne (Burdigheta), apparait pour la première fois seulement en 1296, dans une bulle du pape Boniface VIII. Cette zone de la Ligurie a été particulièrement prospère pendant la domination romaine à la suite de la construction, au Ier siècle av. J.-C., de la via Julia Augusta. Avec la chute de l’Empire romain, le village fut abandonné à cause des incursions des pirates et c’est seulement en 1470 que quelques familles de Borghetto San Nicolò décidèrent de retourner à Bordighera[5]. Les attaques mauresques s’espacèrent, et la seule particulièrement notable fut celle du pirate Khayr ad-Din Barberousse en 1543. Au XVIe siècle, vu sa position stratégique, les ducs de Savoie et la République de Gênes se battirent pour la possession du territoire. Le petit village devint une ville fortifiée, et acquit de l’importance, au point de devenir indépendante de la ville de Vintimille en 1683.

    Mais l’âge d’or de la ville sera incontestablement le XIXe siècle, avec la construction de la ville basse, près de la route de la Corniche, et l’arrivée des Anglais. L’intérêt des Britanniques pour Bordighera avait commencé après la diffusion du roman de Giovanni Ruffini, Il Dottore Antonio, qui avait été publié en 1855 à Édimbourg.

    À Bordighera eut lieu le une rencontre entre Benito Mussolini, alors chef du gouvernement, et le caudillo Francisco Franco, pour discuter de l'entrée en guerre de l'Espagne aux côtés des forces de l'Axe.

    En juillet 1947 Bordighera fut visitée par Evita Peron et, en mémoire de cette visite, la promenade fut appelée Lungomare Argentina[6] qui mesure environ 2 300 m et est la promenade piétonnière la plus longue de la Riviera.

    Économie

    L’économie locale est basée principalement sur le tourisme, grâce au climat et à la beauté des lieux. La production d’olives et des dérivés (huile, pâté d’olives, etc.) a acquis une bonne réputation grâce à la production de la variété d’olive taggiasche[7] qui a obtenu l’appellation d’origine protégée (AOP) en 1997.

    Une autre activité importante est la floriculture, et la production des plantes.

    Transports

    La ville dispose d'un réseau d'autobus, et d'une gare : la gare de Bordighera.

    Culture

    • Le peintre français Claude Monet a effectué un séjour à Bordighera entre janvier et avril 1884 : « Je suis installé dans un pays féerique » écrit-il à son ami le critique Théodore Duret. « Il faudrait une palette de diamants et de pierreries. »[8].
    • Léo Ferré y fut scolarisé en 1925. À neuf ans, son père, un homme catholique et rigide, l'envoie en pensionnat au collège Saint-Charles de Bordighera tenu par les Frères des Écoles chrétiennes en Italie. Il y reste en pension pendant huit longues années. Il racontera cette enfance solitaire et encagée dans une fiction autobiographique (Benoît Misère, 1970), relatant notamment être la victime de pratiques pédophiles du surveillant général[9]. Il y approfondit sa connaissance du solfège et joue du piston dans l'harmonie.

    Monuments et patrimoine

    Monuments civils

    Édifices religieux

    Espaces verts

    Personnalités liées à la commune

    Peintures de Claude Monet à Bordighera

    TableauTitre
    Date
    DimensionsLieu d’exposition
    Bordighera
    1884
    81 × 65 cm
    Institut d'art de Chicago
    Villas à Bordighera
    1884
    115 × 130 cm
    Musée d'Orsay, (Paris)
    Les jardins Moreno à Bordighera
    1884
    Norton Simon Museum, Pasadena, Los Angeles
    Jardin à Bordighera, impression de matin
    1884
    Musée de l'Ermitage, (Saint-Pétersbourg)
    Palmiers à Bordighera
    1884
    65 × 81 cm
    Metropolitan Museum of Art , New York
    Palmiers à Bordighera
    1884
    ?
    Sous les pins
    vers 1884
    Philadelphia Museum of Art
    Citronniers à Bordighera
    1884
    73 × 60 cm
    Ny Carlsberg Glyptotek, Copenhague
    Olivier dans le jardin de la Villa Mariani
    1884
    Fondation Pompeo Mariani, Bordighera

    Événement commémoratif

    Fête du saint patron 
    Le saint patron de la ville est saint Ampelio. La ville organise des festivités toutes les années à la même date, le 14 mai qui rappelle le transport de reliques de Sanremo à Gênes en 1258. Les feux d’artifices ont toujours lieu le soir du 14 et ils sont lancés du cap Saint-Ampelio.

    Fêtes, foires

    • Superbe grand marché longeant la plage tous les jeudis matins.
    • Desbaratu[15] Ce mot signifie, dans le patois de la région, débarrasser. Il s'agit d'une tradition de la moitié du XXe siècle, quand les commerçants exposaient pendant une journée leurs produits invendus à des prix réduits sur des étals devant leurs magasins[16]. En général il a lieu le deuxième dimanche du mois d'août et la circulation est bloquée du matin au soir sur la Via Aurélia, qui traverse la ville.
    • La nuit rose[17]. Pendant une nuit le centre de la ville devient piétonnier, les rues sont décorées en rose, animées par des concerts, dégustations de vins et produits typiques, enrichis par des animations. Il a lieu le troisième jeudi du mois de juillet.
    • Sagra del pesce. La sagra del pesce a lieu dans le port touristique à la moitié du mois de juillet. La Pro loco organise la préparation du poisson qui est cuisiné selon la tradition locale[18].

    Gastronomie

    Les plats typiques de la ville font partie de la tradition culinaire ligure (cuisine ligure), à savoir :

    • Pâté d’olive (tapenade en français) de la società dei produttori d’olio di Bordighera fait avec les olive taggiasche (it) depuis 1897
    • Pesto, une sauce à base de basilic;
    • Ravioli di borragine, des pâtes remplis d’une farce à base de bourrache;
    • Sardenaira (it) une fougasse assaisonnée de sauce tomate, ail, câpres, olive taggiasche (it), origan et sardines;
    • Focaccia;
    • Farinata di ceci, en français la socca;
    • Torta verde, est une tarte salée à base de courgettes locales appelées "trombette";
    • Brandacujun (it), un plat à base de pommes de terre et baccalà (it) (une forme de morue séchée);
    • Verdure ripiene, courgettes, poivrons, oignions remplis d’une farce à base de pomme de terre et viande;
    • Michetta di Dolceacqua, ancien gâteau originaire du XIVe siècle à base de farine, œufs, sucre et huile d’olive. Très appréciées est une variante qui s’appelle la Crocetta di Dolceacqua;
    • Baci di Bordighera, ils sont une variation à base de chocolat des plus connus baisers de dame;
    • Bordigotti al Rhum, bonbons au chocolat remplis d’une délicate crème à base de rhum;
    • Pane del marinaio, un pain sucré enrichi de raisins sec et pignons.

    Administration

    Les maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    28 mai 2002 12 mars 2011 Giovanni Bosio Centro-Destra Maire
    12 mars 2011 27 mai 2013 Giuseppe Montebelli,Paolo D'Attilio,Valeria Fazio   Commission extraordinaire
    27 mai 2013 En cours Giacomo Pallanca Centro-Destra Maire
    Les données manquantes sont à compléter.

    Jumelages

    Galerie Photographique

    Liens externes

    Notes et références

    1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
    2. Ampelio eremita
    3. Oliva taggiasca
    4. Méditerranée, de Courbet à Matisse, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 19 septembre 2000 - 15 janvier 2001.
    5. Robert Belleret, Dictionnaire Ferré, Fayard, , p. 147
    6. Luigi Broggi
    7. Clarence Bicknell, découvreur de la vallée des Merveilles.
    • Portail de la Ligurie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.