Boris Lehman

Boris Lehman, né le à Lausanne (Suisse), est un cinéaste belge aux frontières du cinéma expérimental, de l'essai cinématographique, du journal filmé et du documentaire.

Pour les articles homonymes, voir Lehman.
Boris Lehman
Boris Lehman
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

Biographie

Après des études de piano, il se consacre dès le début des années 1960 à la photographie et au cinéma. Diplômé de l'Institut national supérieur des arts du spectacle de Bruxelles, cinéphile et critique, il collabore à de nombreuses revues de cinéma.

Il entame un travail cinématographique hors des standards commerciaux, d'abord avec les malades mentaux d’un centre de réadaptation, le Club Antonin Artaud où il travaille comme animateur, utilisant le cinéma comme outil thérapeutique, ensuite avec des amateurs et non professionnels.

Il en résultera une œuvre fleuve comptant, à ce jour, près de 500 films (courts et longs, documentaires et fictions, essais et expérimentations, journaux, autobiographies…), et quelque 500 000 photographies. L'essentiel de son cinéma est tourné en pellicule (8mm et 16mm)[1].

Peu connu du grand public en raison de l’absence de son œuvre dans les circuits de distribution conventionnels, ses films sont cependant l’objet d’une diffusion régulières dans les festivals, et de rétrospectives organisées dans les cinémathèques. Boris Lehman montre aussi ses films lors de séances privées, les projetant lui-même. Quelques-uns de ses films sont édités chez RE:VOIR Vidéo.

Boris Lehman a été comédien (principal rôle masculin) dans Bruxelles-transit (1980) de Samy Szlingerbaum. Il a aussi joué dans Canal K de Maurice Rabinowicz (1970) et Les filles en orange de Yaël André (2003).

Il a collaboré à divers titres avec Henri Storck (Forêt secrète d'Afrique, Fêtes de Belgique), Chantal Akerman[2] (Jeanne Dielman), Patrick Van Antwerpen, Jean-Marie Buchet, Gérard Courant, etc.

Boris Lehman a fondé des associations de cinéma (Cinélibre, Cinédit, l'Atelier des Jeunes Cinéastes).

L'œuvre de Boris Lehman a fait l'objet d'une vaste rétrospective au Centre Georges-Pompidou en 2003 (Le tour de Boris en 80 bobines).

Avec Funérailles (de l'Art de mourir), terminé en 2016, le réalisateur a, selon ses dires, clôturé son œuvre cinématographique.

En 2014, une fondation pour la préservation de ses œuvres écrites, dessinées, photographiées, et filmées, a été créée. Elle organise une fois par an des rencontres cinématographiques dans un lieu à l'écart des villes et des festivals.

Boris Lehman se consacre depuis 2016 à l'écriture d'un livret pour l'opéra "La véritable histoire de la Dame Blanche" en collaboration avec la compositrice Fanny Tran.

Filmographie

  • La Clé du champ, 1963
  • Histoire d'un déménagement, 1967
  • Catalogue, 1968
  • Le Centre et la Classe, 1970
  • Ne pas stagner, 1973
  • Knokke Out, 1974
  • Album 1, 1974
  • Magnum Begynasium Bruxellense, 1978
  • Symphonie, 1979
  • Marcher ou la fin des temps modernes, 1979
  • Couple, Regards, Positions, 1983
  • Portrait du peintre dans son atelier, 1985
  • Muet comme une carpe, 1987
  • Masque (court métrage), 1987
  • L'Homme de terre, 1989
  • Cinématon (juif) de Gérard Courant, 1989
  • A la recherche du lieu de ma naissance, 1990
  • La Chute des heures, 1990
  • Babel / Lettre à mes amis restés en Belgique 1991
  • Je suis fier d'être Belge, 1993
  • Leçon de vie, 1994
  • Homme portant son film le plus lourd, 1994
  • La Division de mon temps, 1994
  • Un jour comme les autres, 1994
  • Check-Up (État de santé), 1994
  • Un bruit qui rend sourd, 1995
  • La Dernière S(cène), 1995
  • Mes Entretiens filmés, 1996
  • Mon voyage en Allemagne, 1997
  • Mon voyage à Moscou, 1997
  • L'Image et le Monde, 1998
  • A comme Adrienne, 2000
  • Histoire de ma vie racontée par mes photographies, 2001
  • Mes 7 lieux, 2001
  • Homme portant, 2003
  • Tentatives de se décrire, 2005
  • Un peintre sous surveillance, 2008
  • Retouches et Réparations, 2009
  • Choses qui me rattachent aux êtres, 2009
  • Histoire de mes cheveux, 2010
  • Mes entretiens filmés (3 chapitres), 2013
  • Mes sept lieux, 2013
  • L'art de s'égarer ou l'image du bonheur, 2015
  • Before the beginning, 2015
  • Oublis, regrets et repentirs, 2016
  • Funérailles (de l'art de mourir), 2016

Notes et références

Annexes

Articles connexes

Bibliographie

  • Philippe Reynaert, « Onze cinéastes belges pour les années 80 : Boris Lehman », Cinéma Quatre-Vingt-Cinq, N°319-320, Fédération Française des Ciné-Clubs (FFCC) Paris, juillet-, p.22, (ISSN 0045-6926).

Liens externes

  • Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail du cinéma belge
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.