Bouchard V de Montmorency

Bouchard V de Montmorency (1129-† 1189 Jérusalem), baron de Montmorency, seigneur d'Écouen, de Conflans-Sainte-Honorine, d'Attichy et d'Hérouville. Fils de Mathieu Ier de Montmorency et d'Aline, fille illégitime du Roi Henri Ier d'Angleterre[1],[2].

Bouchard V de Montmorency
Biographie
Décès
Activité
Aristocrate
Famille
Père
Mère
Alice FitzRoy (en)
Fratrie
Mathieu Ier de Marly (d)
Conjointe
Laurence de Hainaut (d)
Enfants
Alix de Montmorency
Mathieu II de Montmorency
Mathieu II de Montmorency, Seigneur de Montmorency (d)

Biographie

Depuis que le roi Robert a contraint en 997 son ancêtre Bouchard le Barbu à échanger son poste de l'île Saint-Denis - d'où il rançonnait les bateaux passant sur la Seine y compris ceux de l'abbaye de Saint-Denis, amenant l'abbé Vivian à le traduire en justice devant le roi - pour le domaine de Montmorency afin de l'éloigner de l'abbaye, la famille a fait de son mieux pour agrandir son domaine au détriment de celui de l'abbaye et pour diminuer la puissance de cet établissement en fondant des établissements concurrents. Suivant sur ce point les pas de son père, en 1169 Bouchard V permet aux religieux Grandmontains de s'établir dans sa forêt de Montmorency. Cette communauté devient le prieuré Grandmontain de Meynel[3], également appelé prieuré de Meynel-lez-Maffliers, sur l'actuelle commune de Maffliers (Val-d'Oise).

Mariage et enfants

En 1173[4] il épouse Laurence de Hainaut[5] († ), fille de Baudouin IV de Hainaut et tante de la reine Isabelle, femme du roi Philippe II Auguste ; de laquelle il a :

(1) à Simon IV de Montfort, comte de Leicester (1204), vicomte d'Albi, de Béziers et de Carcassonne (1213-1218), comte de Toulouse de (1215-1218). Ils ont :
  • Amaury de Montfort, connétable de France, épouse Béatrice de Bourgogne issue de la Maison de France. Il est la tige de la branche des comtes de Montfort-L'Amaury, assimilés par la maison de Dreux[6] ;
(2) à Guy de Montfort, comte de Bigorre par sa femme Pernelle de Comminges[6] ;

Bouchard V a aussi un fils naturel, Josselin de Montmorency ( † Saint Jean-d'Acre 1191)[7].

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

Notes et références

  1. Joseph Louis Ripault-Desormeaux, Histoire de la maison de Montmorenci : [...] depuis 960 jusqu'en 1531, vol. 1, Paris, , 408 p. (lire en ligne), p. 29.
  2. (en) « Bouchard V (identifié à « Bouchard IV ») - généalogie détaillée », « Noblesse de la Région de Paris → Beaumont et Beauvaisis », sur Medieval Lands (MedLands) (consulté le 5 octobre 2017).
  3. Le prieuré de Meynel s'appelle également prieuré Notre-Dame du Meynel, prieuré Notre-Dame du Coudray ou prieuré Notre-Dame des Bonshommes. Voir Jean-Pierre Auger, « Le prieuré Grandmontain du Meynel », sur iasef.fr, Initiatives et Actions pour la Sauvegarde de l’Environnement et des Forêts (IASEF), (consulté le 6 octobre 2017).
  4. St-Allais, tome 12, 1818, p. 11.
  5. (en) « Laurette de Hainaut (généalogie détaillée) », « Noblesse du Hainaut », sur Medieval Lands (MedLands) (consulté le 5 octobre 2017).
  6. Chenaye-Desbois 1775, p. 11.
  7. Desormeaux 1764, p. 29.


  • Portail de l’histoire
  • Portail du royaume de France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.