Brabham BT45

La Brabham BT45, et ses modèles dérivés BT45B et BT45C, est le premier modèle Brabham conçu pour le moteur Alfa Romeo 155-12 Flat12 dessiné par l'ingénieur sud-africain Gordon Murray.

Pour les articles homonymes, voir Brabham (homonymie).
Brabham BT45 (A, B & C)
Rolf Stommelen au volant d'une BT45 lors du GP d'Allemagne 1976
Présentation
Équipe Martini Racing (1976-1977)
Parmalat Racing Team (1978)
Constructeur Brabham
Année du modèle BT45 (1976)
BT45B (1977)
BT45C (1978)
Concepteurs Gordon Murray
Spécifications techniques
Châssis Monocoque aluminium
Suspension avant Triangles superposés et ressorts
Suspension arrière Bras, jambes poussées et ressorts
Nom du moteur Alfa Romeo 115-12 et Ford-Cosworth DFV
Cylindrée 2 995 cm3 et 2 993 cm3
Boîte de vitesses Brabham/Alfa Romeo
Nombre de rapports 5/6
Dimensions et poids Empattement : 2 499 mm
Voie avant : 1 448 mm
Voie arrière : 1 524 mm
Carburant Agip, Fina
Pneumatiques Goodyear
Partenaires Martini, Parmalat
Histoire en compétition
Pilotes Giorgio Francia
Niki Lauda
Carlos Pace
Larry Perkins
Carlos Reutemann
Rolf Stommelen
Hans Joachim Stuck
John Watson
Début Brésil 1976
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
36012
Championnat constructeur 5e en 1977
Championnat pilote 11e en 1977 (Hans-Joachim Stuck)

Chronologie des modèles (1976 - 1978)

Elle débute au Grand Prix du Brésil 1976 aux mains de Carlos Pace et Carlos Reutemann et souffre dès le départ de soucis de fiabilité, notamment liés au bloc italien. Lors de cette première saison, seules trois 4e places concluent une année difficile.

1977 semble de meilleur augure : Pace finit 2e du premier Grand Prix et mène durant treize tours en Afrique du Sud pour la première sortie de la BT45B mais il meurt quelques jours plus tard dans un accident d'avion.

Son coéquipier, John Watson, signe la pole au Grand Prix de Monaco mais, débordé dès le 1er tour par la Wolf de Jody Scheckter, il passe plus de la moitié de la course en 2e position, avant d'abandonner sur problèmes de boîte de vitesses. Il prend ensuite la 2e place en France avant que Stuck ne signe deux podiums : en Allemagne et en Autriche. Ses résultats permettent à l'Allemand de finir 11e au classement final.

La BT45C accomplira deux Grands Prix en 1978, dans l'attente de la BT46. Avec cette dernière version, Lauda signera deux podiums.

Elle apparaît dans le film Bobby Deerfield de Sydney Pollack.

  • Portail de la Formule 1
  • Portail des années 1970
  • Portail du Royaume-Uni
  • Portail de l’automobile
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.