Brabham BT59

La Brabham BT59 est une monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie britannique Brabham Racing Organisation dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1990, à partir du Grand Prix de Saint-Marin, troisième manche de la saison. Elle est pilotée par l'Australien David Brabham, qui fait ses débuts dans la discipline, et l'Italien Stefano Modena, qui effectue sa seconde saison au sen de l'écurie britannique.

Pour les articles homonymes, voir Brabham (homonymie).
Brabham BT59

Présentation
Équipe Motor Racing Developments
Constructeur Brabham Racing Organisation
Année du modèle 1990
Concepteurs Sergio Rinland
Hans Fouche
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone et kevlar
Nom du moteur Judd EV
Cylindrée 3 500 cm3
640 ch à 12 500 tr/min
Configuration 8 cylindres en V
Boîte de vitesses Brabham/Hewland manuelle
Nombre de rapports 6
Dimensions et poids Empattement : 2 921 mm
Voie avant : 1 803 mm
Voie arrière : 1 701 mm
Carburant Elf
Pneumatiques Pirelli
Histoire en compétition
Pilotes 7. David Brabham
8. Stefano Modena
Début Grand Prix automobile de Saint-Marin 1990
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
16000
Championnat constructeur 10e avec 2 points
Championnat pilote Stefano Modena : 16e
David Brabham : 34e

Chronologie des modèles (1990)

Historique

La BT59 fait sa première apparition lors Grand Prix de Saint-Marin 1990, la troisième épreuve du championnat. Elle se distingue de sa devancière, la BT58, par un poids allégé et un empattement allongé. Elle conserve cependant son ancien train arrière, le temps pour Sergio Rinland, le directeur technique, de concevoir une nouvelle boîte de vitesses. C'est à partir de ce Grand Prix qu'est engagé l'Australien David Brabham, fils cadet de Jack Brabham, le fondateur de l'écurie[1].

Après quatre premiers Grands Prix anonymes, la BT59 bénéficie de sa nouvelle transmission transversale et d'un nouveau train arrière à partir du Grand Prix de France, mais seul Stefano Modena, le premier pilote en bénéfice, avant d'être également mise à disposition de Brabham à partir de l'épreuve suivante, en Grande-Bretagne[2],[3]. C'est lors de cette manche que David Brabham franchit l’arrivée pour la première et dernière fois de la saison, l'Australien terminant quinzième, derrière son équipier, classé treizième[4]. Néanmoins, cette nouvelle boîte de vitesses ne donne pas satisfaction et est remplacée par une transmission longitudinale classique pour le dernier Grand Prix de la saison, disputé en Australie[5].

Au terme d'un championnat lors duquel David Brabham, fortement dominé par son équipier, échoue régulièrement à se qualifier et subit de nombreux problèmes de fiabilité en course, l'écurie britannique annonce lors du Grand Prix du Japon le remplacement du pilote australien par Martin Brundle, qui est en outre chargé de mener les essais de la Brabham BT59Y de 1991, dont le moteur V8 Yamaha est présenté à Suzuka[6],[7].

À l'issue de la saison, Brabham Racing Organisation termine dixième du championnat du monde des constructeurs avec deux points, marqués par Stefano Modena, classé seizième du championnat du monde des pilotes[8].

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Résultats détaillés de la Brabham BT59 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneus Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1990 Motor Racing Developments Judd
EV V8
Pirelli USA BRÉ SMR MON CAN MEX FRA GBR ALL HON BEL ITA POR ESP JAP AUS 2* 10e
David Brabham Nq Abd Nq Abd 15e Nq Abd Nq Abd Nq Abd Nq Abd Abd
Stefano Modena Abd Abd 7e 11e 13e 9e Abd Abd 17e Abd Abd Abd Abd 12e

Légende : ici
* 2 points marqués avec la Brabham BT58.

Notes et références

  1. « Saint-Marin 1990 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le 27 décembre 2019)
  2. « France 1990 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le 27 décembre 2019)
  3. « Grande-Bretagne 1990 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le 27 décembre 2019)
  4. « France 1990 - Classement », sur statsf1.com (consulté le 27 décembre 2019)
  5. « Australie 1990 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le 27 décembre 2019)
  6. « Brabham BT59 », sur statsf1.com (consulté le 27 décembre 2019)
  7. « Japon 1990 - Présentation de l'épreuve », sur statsf1.com (consulté le 27 décembre 2019)
  8. « Classements du championnat du monde 1990 », sur statsf1.com (consulté le 27 décembre 2019)
  • Portail de la Formule 1
  • Portail des années 1990
  • Portail du Royaume-Uni
  • Portail de l’automobile
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.