Brian Spencer

Brian Roy Spencer, dit Spinner, (né le 3 septembre 1949 à Fort St. James en Colombie-Britannique au Canada et mort le 3 juin 1988 à Riviera Beach en Floride aux États-Unis) est un joueur de hockey sur glace.

Brian Spencer
Nationalité Canada
Naissance 3 septembre 1949,
Fort St. James (Canada)
Décès 3 juin 1988,
Riviera Beach (États-Unis)
Joueur décédé
Position Ailier gauche
Tirait de la gauche
A joué pour LNH
Maple Leafs de Toronto
Islanders de New York
Sabres de Buffalo
Penguins de Pittsburgh
LAH
Indians de Springfield
Dusters de Binghamton
Bears de Hershey
LCH
Oilers de Tulsa
Repêc. LNH 55e choix au total, 1969
Maple Leafs de Toronto
Carrière pro. 1969-1980

Biographie

Carrière de joueur

Il évolue dans la Ligue nationale de hockey au poste d'ailier gauche pour les Maple Leafs de Toronto de 1970 à 1972, les Islanders de New York de 1972 à 1974, les Sabres de Buffalo de 1974 à 1977 et les Penguins de Pittsburgh de 1977 à 1979.

En 553 matchs joués dans la Ligue nationale de hockey (LNH), Spencer marque 80 buts et récolte 143 aides pour 223 points. Choisi au repêchage d'expansion en juin 1972, il fait partie de l'édition originale des Islanders de New York lors de leur première saison dans la LNH en 1972-1973. Il fait partie de l'équipe des Sabres de Buffalo qui atteint la finale de la Coupe Stanley en 1975.

Vie personnelle

La vie personnelle de Brian Spencer est mouvementée. Son père Roy Spencer est abattu par la Gendarmerie royale du Canada le 12 décembre 1970, alors qu'à Toronto Brian joue pour la première fois dans un match télédiffusé à Hockey Night in Canada. Enragé de voir la CBC diffuser dans l'ouest canadien un match des Canucks de Vancouver contre les Golden Seals de la Californie plutôt que le match des Maple Leafs dans lequel son fils joue et accorde une interview télévisée entre deux périodes[1], Roy Spencer, 59 ans, attaque une station de télévision locale de la CBC, CKPG-TV, à Prince George où, armé, il demande sans succès que le match des Leafs soit diffusé[2]. Il est tué après avoir ouvert le feu sur les agents de la GRC dépêchés sur les lieux.

Après sa carrière sportive, Brian Spencer s'établit à West Palm Beach en Floride. Marié à une escorte, il est accusé du meurtre de Michael Dalfo, un client de son épouse, qui avait indiqué craindre être suivie[3]. Le meurtre survient le 4 février 1982. Arrêté le 18 janvier 1987, Spencer risque la peine de mort s'il est reconnu coupable[4]. Le 16 octobre 1987, après n'avoir délibéré qu'une heure, un jury l'acquitte des accusations de meurtre au premier degré[4].

À 38 ans, Brian Spencer est tué par balles le 3 juin 1988 à Riviera Beach en Floride, victime d'un vol à main armée qui suit, selon la police, un achat de cocaïne par Spencer et un ami[5].

En 1989, une biographie de Brian Spencer intitulée Gross Misconduct: The Life of Brian Spencer est publiée par Martin O'Malley. Un téléfilm portant le même nom est réalisé par Atom Egoyan et diffusé en 1993[6].

Notes et références

  1. (en) Brian Spencer Couldn`t Say No Before The Murder Trial, That Was Always His Problem, Earl McRae, Ottawa Citizen, 17 novembre 1987.
  2. (en) Frustrated TV Viewer Dies In Shootout With Police, United Press International, 14 décembre 1970.
  3. (en) The Case Against Brian Spencer, Sports Illustrated, 11 mai 1987.
  4. (en) Former hockey pro Spencer found not guilty of murder, Associated Press, 17 octobre 1987.
  5. (en) Ex-NHL Player, Brian Spencer, Is Shot and Killed in Florida, Associated Press, 4 juin 1988.
  6. (en) Gross Misconduct: The Life of Brian Spencer (1993), Internet Movie Database. Consulté le 2 septembre 2016.

Liens externes

  • Portail du hockey sur glace
  • Portail de la Colombie-Britannique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.