Bugatti EB112

La Bugatti EB112 est un prototype d'automobile d'élite de Bugatti Automobili SpA de 1993.

Bugatti EB112

Marque Bugatti
Années de production 1993
Production 3 exemplaire(s)
Classe Limousine
Moteur et transmission
Moteur(s) V12 de 6L
60 soupapes
Position du moteur Centrale
Cylindrée 5 995 cm3
Puissance maximale 460 ch (6 300 kW)
Couple maximal 590 Nm
Transmission Transmission intégrale
Boîte de vitesses Boîte de vitesses à six rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 800 kg
Vitesse maximale 300 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 4,4 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline quatre portes
Dimensions
Longueur 5 070 mm
Largeur 1 960 mm
Hauteur 1 405 mm
Empattement 3 100 mm
Chronologie des modèles

Historique

La Bugatti EB112 est dévoilée en (18 mois après le lancement de la Bugatti EB110) au Salon international de l'automobile de Genève. Au salon de Genève 1994, une maquette à l'échelle 1/1 de l'EB 112 est présentée. Mais en septembre, Bugatti sombre.

Bugatti EB112, exemplaire appartenant à Gildo Pallanca Pastor (propriétaire et patron de Venturi)

La Bugatti EB112 devait être commercialisée avec un moteur de Porsche 928, à partir de 1996, soit un an avant la faillite de Bugatti Automobili SpA. Cette fabuleuse berline n'a donc jamais été mise en production. Gildo Pallanca Pastor (actuel patron de Venturi) récupère les quatre EB 112 de présérie, inachevées, afin d'en faire deux voitures roulantes dans son atelier Monaco Racing Team. La Bugatti EB112 de couleur Bordeaux sera exposée au musée Italdesign en Italie. Les deux modèles roulant seront prêts en 1998. Gildo Pastor en garde un exemplaire anthracite, le modèle noir sera quant à lui vendu à un milliardaire russe[1].

Carrosserie

Malgré un gabarit imposant, 3,10 mètres d'empattement et 5,10 mètres en longueur, le designer Giorgetto Giugiaro a su créer une impression de légèreté et d'agilité en affinant la proue et la poupe du véhicule. Romano Artioli explique qu'il avait demandé à Giugiaro de prendre comme modèle la Bugatti Atlantic[2]. L'arête dorsale, qui court sur toute la longueur de l'EB 112 à la manière de la Bugatti Atlantic 57S de 1936 dessinée par Jean Bugatti, accentue cette impression de finesse, tandis que le pavillon est prolongé par de superbes custodes. Autre référence à la tradition, la voiture reçoit des roues de 17 pouces qui s'inspirent de la Bugatti Royale[3]. La EB 112 est dotée d'un châssis en carbone, d'une carrosserie en aluminium et d'un intérieur grand luxe.

Moteur et performances

Le moteur V12 de 6 l à 5 soupapes par cylindre, qui développe 455 ch et est installé en position centrale avant est une version non suralimentée du moteur de la Bugatti EB110. Il permet à l'EB112 d'être la berline la plus rapide du monde à l'annonce de sa sortie, avec une vitesse de 300 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h en 4,4 secondes. La transmission est intégrale et la boîte de vitesses compte six rapports.

Notes et références

Voir aussi

  • Portail de l’automobile
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.