But I'm a Cheerleader

But I'm a Cheerleader est un film américain de Jamie Babbit sorti en 1999.

But I'm a Cheerleader

Réalisation Jamie Babbit
Scénario Brian Wayne Peterson
Acteurs principaux
Sociétés de production Cheerleader LLC
HKM Films
Ignite Entertainment
Kushner-Locke Co
Pays d’origine États-Unis
Genre Comédie
Homosexualité au cinéma
Durée 85 minutes
Sortie 1999

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Synopsis

Megan est une lycéenne ordinaire fiancée au capitaine de l'équipe de foot. Mais elle préfère ses contacts avec ses copines pom-pom girls à ceux échangés avec son fiancé. Ses parents, inquiétés par son comportement, l'envoient dans un établissement "de thérapie" (allusion aux centres ex-gay existant dans certains États des États-Unis), « True Directions », dont le but est de rendre hétérosexuels les jeunes lesbiennes et gays. Entourée d'homosexuels refoulés ou repentis, Megan va à la découverte de son homosexualité dont elle ignorait tout.

Fiche technique

Distribution

Production

Casting

L'actrice française Julie Delpy fait une apparition comme séductrice dans un bar.

Tournage

Chansons

La BO est composée des titres les plus divers[3] :

  1. Chick Habit par April March (adaptation anglaise de Laisse tomber les filles, chanson initialement interprétée par France Gall)
  2. Just Like Henry par le groupe Dressy Bessy
  3. If You Should Try And Kiss Her par le groupe Dressy Bessy
  4. Trailer Song par Sissy Bar (en)
  5. All Or Nothing par Miisa (en)
  6. We're In The City par le groupe Saint Étienne
  7. The Swisher par Summer's Eve
  8. Funnel Of Love par Wanda Jackson
  9. Ray Of Sunshine par Go Sailor (en)
  10. Together Forever In Love par Go Sailor (en)
  11. Glass Vase Cello Case par Tattle Tale (en)
  12. Party Train par RuPaul (qui joue dans le film)
  13. She Looks At Me par That Dog (en)
  14. Evening In Paris par Lois Maffeo (en)

Distinctions

Récompenses

Festival international de films de femmes de Créteil 2000[4] :

Nominations

Political Film Society (en) 2001[4] :

  • Nommé pour le Political Film Society Award for Exposé (en),
  • Nommé pour le Political Film Society Award for Human Rights (en).

Notes et références

Notes

  1. Également répertorié sous le titre français : Mais je suis une pom-pom girl.

Références

Voir aussi

Liens externes

  • Portail LGBT
  • Portail du cinéma américain
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.