Canal de la Tortue (France)

La Tortue est un canal de drainage des marais de la Haute Deûle sur les deux rives au sud de l'agglomération lilloise. Son nom est dû à la lenteur du déplacement de l’eau. Sa désignation officielle est « rigole d’assèchement (ou de dessèchement) des Marais de la Haute Deûle ».

Pour les articles homonymes, voir Tortue (homonymie).

Histoire

Dès les années 1780, les autorités encouragent l'assèchement des marais de la Haute Deûle qui s'étendaient au sud de Lille pour l’extension des terres cultivées. Plusieurs rigoles sont creusées à cette époque mais les habitants qui vivent de l’extraction de la tourbe, les maraichers, les pêcheurs y sont opposés. Le déclin de l’extraction de la tourbe permet la reprise du projet entrepris de 1859 à 1864 sur 14 communes de la Haute Deûle. La Tortue date de cette époque. Le canal était géré par une commission d’entretien des marais de la Haute Deûle constituée des propriétaires riverains créé en 1866. Les fonctions de ce syndicat sont reprises par un SIVOM en 1992[1].

Situation

La Tortue s’écoule sur les deux rives de la Deûle de Sainghin-en-Weppes à Lille sur la rive gauche, d’Annoeullin à Emmerin sur la rive droite. Sur cette rive, il s'agit plutôt d'un ensemble de rigoles distinctes, sa continuité est plus nette sur la rive gauche. La longueur de son cours très sinueux est de l’ordre de 25 km, sa largeur est très variable, en général de 3 à 5 mètres avec des élargissements sous forme d’étangs. Le niveau de la Tortue étant inférieur à celui de la Deûle des siphons permettaient de franchir ce canal d’une rive à l’autre[2].

La Tortue actuellement

Depuis la mise à grand gabarit de la Deûle vers 1970, la Tortue se jette dans ce canal à Haubourdin au niveau de l’autoroute A 25 par une station de relevage des eaux. Au-delà, la rigole de la Tortue existe encore mais elle n’est plus visible étant recouverte dans les communes de Sequedin, Lomme et Lambersart. A Lille, le siphon du Petit-Paradis permet la traversée de la Tortue qui alimente le bassin autour du Grand Carré dans l'esplanade de la Citadelle ou plaine de la Poterne[3].

La tortue qui était très polluée par les rejets industriels a été épurée et mise en valeur dans sa traversée du parc de la Deûle à Wavrin et à Santes où elle alimente des étangs et où une promenade de la Tortue a été aménagée[4]. Elle reste polluée, en aval, à Haubourdin.

Voir aussi

Références

  1. Jean Caniot, Les canaux de Lille, , 416 p. (ISBN 2 9524783 2 5), p. 374-378
  2. Jean Caniot, Les canaux de Lille, , 416 p. (ISBN 2 9524783 2 5), p. 373
  3. « où pique-niquer à Lille ? », sur www.lille.fr (consulté le 16 septembre 2019)
  4. « La tortue brodeuse », sur tortue.brodeuse.free.fr (consulté le 16 septembre 2019)
  • Portail du Nord-Pas-de-Calais
  • Portail de la métropole européenne de Lille
  • Portail des lacs et cours d’eau
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.