Capitulation de Wittemberg

La capitulation de Wittenberg du , à la suite de la victoire de l'empereur Charles Quint à la bataille de Muehlberg le , met fin à la guerre de Schmalkalden. L'électeur de Saxe Jean-Frédéric est contraint de démissionner. Le Wittemberg et la dignité électorale passent à la branche albertine. La lignée ernestine continue de régner sur la Thuringe méridionale, mais ses territoires se divisent en de nombreux micro-duchés ernestins, appelés duchés saxons, parmi lesquels ceux de Saxe-Weimar-Eisenach, Saxe-Cobourg et Gotha, Saxe-Meiningen, et Saxe-Altenbourg qui durent jusqu'en 1918.

Source

  • Wilderich Weick, HistoIre de la maison de Saxe-Cobourg-Gotha, Impr. et lithographie de D. Raes, (présentation en ligne)
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Renaissance
  • Portail du Saint-Empire romain germanique
  • Portail du protestantisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.