Carlo Felice Trossi

Le comte Carlo Felice Trossi (né le à Biella, en Italie et mort le à Milan) était un pilote automobile et un constructeur d'automobiles italien.

Carlo Felice Trossi
Carlo Felice Trossi en 1934
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Biella, Italie
Date de décès
Lieu de décès Milan, Italie
Nationalité Italien

Carrière
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Daimler-Benz AG
Alfa Corse

Trossi au GP de Montreux, en 1934.

Biographie

Durant sa carrière, Carlo Felice Trossi court surtout pour deux équipes officielles : Daimler-Benz AG et Alfa Corse. Après avoir fini deuxième des Mille Miglia en 1932, et remporté la Targa Abruzzi en 1933 pour le Scuderia Ferrari[1], il remporte aussi la IIIe Coppa Principessa di Piemonte sur une Maserati 6C Ms d'usine en 1937, et il gagne surtout ultérieurement le Grand Prix d'Italie 1947 et le Grand Prix de Suisse 1948. Il meurt à 41 ans, d'une tumeur au cerveau[2].

La Monaco-Trossi construite par Carlo Felice Trossi et Augusto Monaco, visible au Museo Nazionale dell'Automobile, en Italie.

Carlo Felice Trossi a également construit une des voitures de Grand Prix les plus surprenantes : la Monaco-Trossi. Motorisée par un seize cylindres deux temps composé de deux blocs de huit cylindres en étoile en porte-à-faux avant. Dessinée par Augusto Monaco (en), la voiture était très spectaculaire. Cependant, elle était très dangereuse en raison de la répartition des masses de 75-25[3]. Engagée au Grand Prix d'Italie 1935, elle ne prend pas le départ de l'épreuve.

Titre

Notes et références

  1. Carlo Felice Trossi (RacingSportsCars)
  2. Joe Saward, Jean-Pierre Wimille: The man who would have been champion... at grandprix.com
  3. Road & Track Magazine, April, 1972

Source de traduction

Liens externes

  • Portail du sport automobile
  • Portail de l’automobile
  • Portail de l'endurance automobile
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.