Caroline Pigozzi

Caroline Pigozzi est une journaliste et écrivaine française spécialiste des thèmes liés à l'histoire du Vatican[1], née le à La Celle-Saint-Cloud.

Pour les articles homonymes, voir Pigozzi.
Caroline Pigozzi
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Caroline Laurence Pigozzi
Nationalité
Formation
Activités
Père
Fratrie
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Biographie

Fille de Henri Théodore Pigozzi (capitaine d'industrie à la tête des usines Simca, immigré d'origine italienne, rendant souvent visite dans les années 1950 à Mgr Angelo Giuseppe Roncalli, nonce à Paris)[2]. Elle suit des études à l'école Sainte-Marie de Passy, chez les sœurs dominicaines à l'institut San Domenico de Rome (se rendant chaque dimanche place Saint-Pierre pour espérer voir le pape Paul VI à son balcon[3]), à la faculté de droit de Paris et à l'université de New York[4].

Caroline Pigozzi débute comme stagiaire de 1975 à 1978 à RTL, puis au journal Le Point. Elle devient journaliste au service politique du Matin de Paris en 1978. De 1979 à 1981, elle est assistante de Pierre Salinger au bureau de Paris d'ABC News.

Elle est ensuite journaliste politique et grand reporter au Figaro Magazine de 1981 à 1992, puis grand reporter à Paris Match en 1992, dont elle est une des spécialistes des questions liées à la religion[3].

À partir de 1996, Caroline Pigozzi est l'une des rares journalistes à s'entretenir à plusieurs reprises avec le pape Jean-Paul II. Elle l'accompagne durant ses voyages et tisse des liens privilégiés avec lui[3]. En 1997, elle reçoit le prix Mumm (devenue prix Louis Hachette) du meilleur reportage pour ses témoignages et entretiens avec Karol Wojtyla[5]. Elle reçoit la médaille de vermeil de l'Académie française pour son livre Jean-Paul II intime[6].

Elle a écrit plusieurs ouvrages sur le Vatican, dont Le Vatican indiscret[7] et Les Robes rouges[8].

Elle a présenté l'émission Histoire en direct sur la chaîne i-Télé et tient la chronique religieuse sur Europe 1. On la voit fréquemment sur le plateau de l'émission de France 5, C dans l'air.

Décorations

Elle est nommée chevalier de la Légion d'honneur en octobre 2006, officier en janvier 2020[9], et promue officier de l'ordre du Mérite en 2011[10] et officier de l'ordre des Arts et des Lettres.

Œuvres

Articles annexes

Références

Liens externes

  • Portail de la littérature française
  • Portail de la presse écrite
  • Portail du Vatican
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.