Carrefour (film, 1928)

Carrefour (十字路, Jūjiro), est un film muet japonais réalisé par Teinosuke Kinugasa influencé par le Kammerspiel germanique[1] et sorti en 1928.

Pour les articles homonymes, voir Carrefour.
Carrefour
Junosuke Bandō et Akiko Chihaya dans Carrefour (1928)

Titre original 十字路
Jūjiro
Réalisation Teinosuke Kinugasa
Scénario Teinosuke Kinugasa
Acteurs principaux

Akiko Chihaya
Junosuke Bandō

Sociétés de production Kinugasa Eiga Renmei
Shōchiku
Pays d’origine Japon
Genre drame
Durée 74 minutes
Sortie 1928

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Synopsis

Fiche technique

Distribution

  • Akiko Chihaya : Okiku, la sœur aînée
  • Junosuke Bandō : Rikiya, le jeune frère
  • Yukiko Ogawa : Oume, la jeune fille du stand de tir à l'arc
  • Minoru Takase (Ippei Sōma) : le faux policier
  • Yoshie Nakagawa : la vieille dame qui vend des femmes
  • Misao Seki : le vieil homme qui loue le 2e étage
  • Keinosuke Sawada : l'homme qui cherche la bagarre

Autour du film

Œuvre ambitieuse, Une page folle le premier film de produit par la Kinugasa Eiga Renmei, société indépendante fondée par Teinosuke Kinugasa en 1926 est néanmoins un échec commercial. Par la suite, la Kinugasa Eiga Renmei revient dans le giron de la Shōchiku, produisant des films d'époques plus classiques[3]. La société devenue moins rentable, l'équipe décide de jouer son va-tout en réalisant Carrefour en 1928[3], un mélodrame plus explicitement influencé par le Kammerspiel germanique[1]. Son film terminé, Kinugasa part alors, ses bobines sous le bras pour un long voyage de deux ans en Occident[1]. Il présente Carrefour à Moscou (où il rencontre Eisenstein), à Berlin, à Londres, à Paris, à New York[1],[3],[4]. C'est sans doute la première intrusion du cinéma japonais en Occident, vingt-deux ans avant le Rashōmon d'Akira Kurosawa[1].

Longtemps considéré comme perdu, une copie de Carrefour a été retrouvée dans les archives du British Film Institute[3].

Notes et références

  1. Max Tessier, Le Cinéma japonais, Paris, Armand Colin, , 128 p. (ISBN 2-200-34162-8), p. 24-25
  2. (ja) Carrefour sur la Japanese Movie Database
  3. Tadao Satō, Le Cinéma japonais (tome I), Éditions du Centre Pompidou, , 264 p. (ISBN 2-85850-919-0), p. 127-129
  4. (en) « Jujiro », San Francisco Silent Film festival, sfsff 2008 (lire en ligne)

Liens externes

  • Portail du cinéma japonais
  • Portail des années 1920
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.