Castalie

Castalie ou Castalia (en grec Κασταλία) est, dans la mythologie grecque, une naïade crénée, fille du dieu-fleuve Achéloos. Poursuivie par le dieu Apollon, elle préféra se jeter dans une fontaine que de céder à ses avances[1], et elle devint la fontaine sacrée de Poséidon[2]

La fontaine de Castalie se trouve à Delphes, au pied du Mont Parnasse. Castalie était capable de donner l'inspiration poétique à celui qui buvait de ses eaux ou écoutait son murmure tranquille. L'eau sacrée servait aussi à la purification rituelle des temples de Delphes. Apollon consacra la fontaine de Castalie aux Muses (Castaliae Musae).

Il y avait une autre fontaine portant le même nom dans l'oracle d'Apollon à Daphné, près d'Antioche, en Syrie. Elle est représentée avec son nom en légende sur la bordure topographique de la mosaïque de Yakto, avec une autre fontaine dénommée Pallas.

L'écrivain allemand Hermann Hesse s'est inspiré du nom de Castalie pour désigner la province pédagogique fictive qu'il décrit dans son Opus magnum de 1943, Le Jeu des perles de verre.

Le nom de Castalie a été donné à un astéroïde géocroiseur découvert en 1989.

Notes et références

  1. (fr) « Les Nymphes les Crénées », sur mysticmorning.kazeo.com (consulté le 18 septembre 2010)
  2. Hamilton 1978, p. 25.

Voir aussi

Bibliographie

  • Edith Hamilton (trad. Abeth de Beughem), La Mythologie : ses dieux, ses héros, ses légendes, éd. Marabout, , 414 p. (ISBN 978-2-501-00264-6), p. 25

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la mythologie grecque
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.