Castelfranco Emilia

Castelfranco Emilia (Castèl en dialecte bolonais) est une ville italienne d'environ 30 000 habitants, située dans la province de Modène, en Émilie-Romagne, dans l'Italie nord-orientale.

Castelfranco Emilia

L'Église Santa Maria Assunta (XIIIe siècle)
Administration
Pays Italie
Région Émilie-Romagne 
Province Modène 
Code postal 41013
Code ISTAT 036006
Code cadastral C107
Préfixe tel. 059
Démographie
Gentilé castelfranchesi
Population 32 102 hab. (31-12-2010[1])
Densité 320,89 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 36′ 00″ nord, 11° 03′ 00″ est
Altitude Min. 42 m
Max. 42 m
Superficie 10 200 ha = 102 km2
Divers
Saint patron Donnino
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne
Castelfranco Emilia
Géolocalisation sur la carte : Italie
Castelfranco Emilia
Géolocalisation sur la carte : Italie
Castelfranco Emilia
Liens
Site web http://www.comune.castelfranco-emilia.mo.it

    Géographie

    Castelfranco Emilia est situé dans la plaine du Pô, entre Bologne (26 km) et Modène (15 km). Le territoire communal est très riche en eau grâce au phénomène de exsurgence.
    Le centre historique de la cité est traversé par la via Emilia, voie principale qui divise le pays en deux parties. La bretelle de raccordement à l’autoroute A1 Milan-Bologne est à quelques kilomètres du centre de la cité, qui est également desservie par la ligne de chemin de fer Milan-Bologne.
    Le territoire de la commune fait confins avec la province de Bologne au sud-est et au fleuve Panaro qui le sépare de la commune de Modène.

    Histoire

    L’année de fondation du Borgo Franco, antique nom de Castelfranco[2], remonterait selon les historiens Leandro Alberti et Alessandro Bacchi, à 1224 pour le premier et 1226 pour le second.
    Borgo Franco faisant partie à l’époque de la province de Bologne, celle-ci accordait des conditions fiscales particulières à tout novel habitant qui s’y installait ; le Borgo étant considéré comme un avant poste de défense de la ville de Bologne, ennemie de Modène.
    De 1322 à 1325, Castelfranco Emilia fut occupé par les modènesi appuyés par les Visconti, lesquels y restèrent malgré quelques aléas jusqu’en 1361.
    En 1434, Castelfranco pris par Gattamelata, puis en 1443, subit l’assaut de la part de Niccolò Piccinino et de Luigi dal Verme, auxquels la cité résista.
    Le , le sénat de Bologne reconnaît finalement la commune de Castelfranco Emilia qui pourra ainsi adopter le blason (actuel) avec la rocca.
    En 1506, la commune passa avec Bologne sous l’état pontifical, contrôle qui dura ininterrompu jusqu’en 1796, à l’arrivée des troupes françaises de Napoléon pour finir en 1859 par l’annexion au royaume d'Italie (1805-1814).

    Avant 1929, la cité appartenait à la province de Bologne. Ce lien culturel est encore présent aujourd’hui tant par le dialecte bolonais[3] parlé que par l’appartenance au diocèse de Bologne[4].

    Les murs de défense du bourg qui longeaient l’actuelle voie de contournement, ont été découverts lors de la construction de la place Aldo Moro et sont encore visibles aujourd’hui.

    Monuments et lieux d’intérêt

    • l’église de Santa Maria Assunta.
    • l’église de San Giacomo Apostolo.
    • le fort Urbano
    • la villa Sorra.

    Administration

    Les maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    14/06/2009 En cours Stefano Reggianini Centro-Sinistra  
    Les données manquantes sont à compléter.

    Hameaux

    Bottega Nuova, Casale California, Cavazzona, Gaggio di Piano, Madonna degli Angeli, Madonna della Provvidenza, Madonna dell'Oppio, Manzolino, Panzano, Pioppa, Piumazzo, Rastellino, Recovato, Riolo

    Communes limitrophes

    Anzola dell'Emilia, Bazzano, Crespellano, Modène (Italie), Nonantola, San Cesario sul Panaro, San Giovanni in Persiceto, Sant'Agata Bolognese

    Évolution démographique

    Habitants recensés

    Ethnies et minorités étrangères

    Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1º la population étrangère résidente (enregistrée) était de 4.233 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

    Pos.PaysPopulation
    1 Maroc910
    2 Roumanie578
    3 Albanie411
    3 Inde408
    5 Tunisie351
    6 Turquie180
    10 Moldavie165
    7 Ukraine155
    8 Pologne136
    9 Ghana112

    Économie

    Dans une aire vouée en majorité à la culture intensive des arbres fruitiers en Italie, Castelfranco Emilia est la commune de la province de Modène qui détient la plus grande superficie territoriale dédiée à cette culture (1.073,70 ha, environ 1/10 de toute la superficie cultivée de la province).

    Culture

    • Outre les écoles traditionnelles, l’institut agraire et éno-gastronomique (école de cuisine)
    • Bibliothèque communale de Castelfranco Emilia,
    • Musée civique archéologique,
    • Musée archéologique ethnologique de la Villa Sorra,
    • le Teatro Dadà[5].
    Particularité de l’écusson sur le fort Urbano

    Gastronomie

    Castelfranco Emilia vante sa paternité de la plus fameuse pâte émilienne : les tortellini[6].
    La terre est la zone de production des vins Bianco di Castelfranco Emilia et lambrusco.

    Personnalités liées à Castelfranco Emilia

    Église de Santa maria Assunta

    Fêtes et évènements

    • Fête de San Nicola da Tolentino, en août,
    • Sacre du tortellino, la seconde semaine de septembre.
    • La fiorita : fête religieuse le ,
    • Moteurs et saveurs : exposition de machines d’époque et gastronomie locale
    • Castelfranco Blues Festival : festival du blues, manifestation d’un week-end entre fin mai et début juin,
    • Palio dei Ciuchi : dernier dimanche de septembre, palio disputé à dos d’âne.

    Jumelage

    Note

    1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
    2. À noter cependant que la page Wikipedia en anglais de la bataille de "Forum Gallorum" (lors de la "Guerre civile de Modène"), laisse à penser que le nom antique de Castelfranco fut "Forum Gallorum"
    3. www.bulaggna.it
    4. www.bologna.chiesacattolica.it
    5. www.emiliaromagnateatro.com
    6. Tortellini di Venere

    Bibliographie

    • AA.VV., Città di Castelfranco Emilia, edito dal Comune di Castelfranco Emilia, 2007.
    • AA.VV., La parrocchia di Castelfranco Emilia, edito da Arbe, Modena 1987.
    • AA.VV., Guida alle Chiese del territorio, Ecclesia, Castelfranco Emilia 2005.
    • Antonio Masini, Bologna perlustrata, 1666
    • Giampaolo Pansa, Il sangue dei vinti, Sperling Bestseller, 2006. (ISBN 88-6061-092-3).
    • Saltini Antonio, Salomoni M. Teresa, Rossi Cescati Stefano, Via Emilia. Percorsi inconsueti fra i comuni dell'antica strada consolare, Edagricole, Bologna, 2003. (ISBN 88-506-4958-4).
    • Terenzio Ascari, La lunga strada delle libertà, a cura dell'Associazione Nazionale Partigiani d'Italia, 1994.

    Sources

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de l'Émilie-Romagne
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.