Championnat américain de course automobile

Le championnat américain de course automobile (en anglais : American Championship car racing), également nommé aujourd'hui IndyCar Series est une compétition de course automobile se déroulant majoritairement aux États-Unis et en Amérique du Nord. En 2015, le championnat est géré par l'Indy Racing League.

Championnat américain de course automobile
Course des 500 miles d'Indianapolis 1994
Généralités
Sport Compétition automobile
Création 1905
Autre(s) nom(s) National Championship
Organisateur(s) IRL
Éditions 97
Catégorie IndyCar
Périodicité Annuelle
Statut des participants Pilotes professionnels
Site web officiel indycar.com

Palmarès
Tenant du titre Scott Dixon
Plus titré(s) A. J. Foyt (7)
Pour la dernière compétition voir :
IndyCar Series 2018

Depuis 1902, des courses se déroulent aux États-Unis et en 1905, le National Championship (Championnat National en français) récompense le meilleur pilote. Les 500 miles d'Indianapolis, dont la première édition se tient en 1911, est l'événement phare du championnat.

Les monoplaces pouvant participer rentrent dans la catégorie des monoplaces de Formule Indy (ou IndyCar) et sont généralement similaires à ceux de la Formule 1, malgré quelques différences.

Historique

AAA (1902-1955)

Le Championnat National fut, à ses débuts, organisé par l'Association américaine des automobilistes (AAA). En 1902, l'AAA utilise les règles de l'Automobile Club de l'Amérique (ACA), mais à partir de 1903 instaure ses propres règles de course et inaugure une première saison de championnat pour voitures de course en 1905. Barney Oldfield fut le premier vainqueur. Durant la période 1906-1915, de simples courses eurent lieu sans être regroupées au sein d'un championnat unique. Des documents officiels considèrent l'année 1916 comme la deuxième saison de championnat. Des années plus tard, rétrospectivement, des titres furent décernés pour les périodes 1902-1904, 1906-1915, et 1917-1919 mais sont considérés comme non officiels par les historiens accrédités.

Les courses n'ont pas cessé aux États-Unis au cours de la Première Guerre mondiale, mais le Championnat National fut suspendu, ainsi que les 500 miles d'Indianapolis, lors des années 1917-1918 à cause de la guerre. En 1920, le championnat a repris officiellement malgré le climat économique difficile de la Grande Dépression. Peu de temps après l'attaque de Pearl Harbor, toutes les courses automobiles ont été suspendues pendant la Seconde Guerre mondiale. De 1942 à 1945 aucun événement n'a eu lieu, notamment à cause de l'interdiction faite par le gouvernement des États-Unis pour des raisons de rationnement. La compétition est relancée en 1946.

L'AAA cesse de participer aux compétitions automobiles à la fin de la saison 1955 à la suite d'une série d'accidents mortels, tel que celui de Bill Vukovich à Indianapolis, et à l'accident des 24 Heures du Mans 1955.

USAC (1956-1978)

Le Championnat National fut repris par le United States Auto Club (USAC), un nouvel organisme dirigé par le propriétaire de l'Indianapolis Motor Speedway, Tony Hulman. Le Championnat continua de croître en popularité dans un environnement stabilisé depuis plus de deux décennies, avec les deux disciplines traditionnelles sur pistes ovales pavées ou en terre. Durant les années 1950, les Indy Roadsters sont les voitures dominantes sur pavés, tandis que Champ Cars "upright" dominent les pistes en terre. Dans les années 1960, les conducteurs et les propriétaires des équipes commencent à utiliser les voitures de série de type roadster avec le moteur situé à l'avant, ou des monoplaces avec le moteur à l'arrière. La technologie, la vitesse, et les dépenses augmentent rapidement à cette époque. Les pistes ovales continues d'être majoritaires, mais quelques courses sur route sont ajoutées.

Durant les années 1970, l'augmentation des coûts conduit une partie des propriétaires à quitter le sport. Les équipes dominantes sont à cette époque Penske, Patrick, Gurney et McLaren, toutes dirigées par des personnes ayant des antécédents de course sur route. À la suite des nombreux désaccords entre ces équipes et l'USAC, les événements autre que l'Indianapolis 500 souffrent d'une faible fréquentation et ont peu ou pas de couverture à la télévision.

À la fin de la décennie, plusieurs propriétaires envisagent la création d'un nouvel organisme. À la suite de la mort de Tony Hulman président de l'Indianapolis Motor Speedway et fondateur de l'USAC, à l'automne 1977. et la mort de huit fonctionnaires importants de l'USAC tués dans un accident d'avion à la fin de 1978, les propriétaires fondent le Championship Auto Racing Team (CART).

CART & USAC (1979-2004)

Le Championship Auto Racing Teams formé par la plupart des propriétaires d'équipes existantes, est aidé à ses débuts par le Sports Car Club of America. Par conséquent, deux championnats nationaux se déroulent sumultanément gérés par l'USAC d'un côté et le CART de l'autre, l'Indianapolis 500 restant sanctionné par l'USAC. Les meilleures équipes étant dans le championnat CART, celui-ci devint rapidement le championnat national le plus prestigieux. En 1979, à la suite d'une décision de justice les équipes de CART sont autorisées à évoluer durant l'Indy 500. En 1980, USAC et CART tentent de regouper les courses dans le Championnat Racing League (CRL), mais la direction de l'Indianapolis Motor Speedway rejette cette idée. En 1981-1982, l'Indianapolis 500 reste sanctionné par l'USAC, mais le championnat national prééminent était maintenant celui du CART. À partir de 1985, les 500 miles d'Indianapolis restent la seule épreuve comptant pour le championnat USAC : le vainqueur de cette course reçoit ainsi le titre de Champion.

En 1996, Tony George petit-fils de Tony Hulman, président de l'Indianapolis Motor Speedway crée l'Indy Racing League (IRL) qui remplace l'USAC afin d'établir un championnat censé relever la renommée de l'Indianapolis 500, qui voit l'exclusion de nombreuses équipes CART cette année-là. En , le CART porte plainte contre l'Indianapolis Motor Speedway afin de protéger leur licence pour la marque IndyCar que l'Indianapolis Motor Speedway tentait de suspendre. En avril, l'IMS dépose une plainte contre le CART pour les empêcher de continuer à utiliser la marque. Finalement, un accord a été conclu dans laquelle la CART accepte de renoncer à utiliser la marque IndyCar mais que l'IRL ne peut pas l'utiliser avant la fin de la saison 2002. Le Championnat CART reste dominant mais à partir de 2000, les équipes commencent à revenir à l'Indy 500. Le CART souffre d'une publicité négative à la suite de l'annulation de la Firestone Firehawk 600 en 2001.

IndyCar Series & Champ Car World Series (2004-2007)

Les droits du CART sont achetés par un consortium appelé Open Wheel Racing Series (OWRS) en 2004 et le championnat est rebaptisé Champ Car Open Wheel Racing Series, et plus tard, Champ Car World Series. Cependant, l'organisme continue d'être en proie à des difficultés financières, En 2007, les principaux sponsors de la CCWS Bridgestone et Ford Motor Company annoncent qu'ils se retireront pour la saison 2008.

Pendant ce temps, l'IRL fonctionne maintenant sous le nom de l'IndyCar Series.

IndyCar Series (à partir de 2008)

Avant le début de la saison 2008, le CCWS fait faillite et est absorbé dans l'IRL, ce qui conduit à la réunification du championnat national pour la première fois depuis 1978, sous le nom IndyCar Series.

Caractéristiques techniques

Châssis

A partir de 2012, le seul châssis autorisé est celui la Dallara IR12.

Moteur

Les moteurs sont des V6 2,2 L turbo ou biturbo qui fonctionnent à l'éthanol. Depuis le retrait de Lotus en 2013, seul Chevrolet et Honda équipent les monoplaces.

Pneumatiques

Le manufacturier américain Firestone fournit toutes les écuries en pneumatiques

Type de circuit

Trophées et récompenses

Palmarès

Dario Resta, Champion 1916
Les As de l'automobile en Amérique en 1917.
Jimmy Murphy (à droite), Champion 1921 et 1924
Louis Meyer, Champion en 1928, 1929 et 1933, ainsi qu'à trois Indy 500.
A. J. Foyt, Champion à 7 reprises (1960, 61, 63, 64, 67, 75, 79)
Mario Andretti; Champion 1965, 1966, 1969 et 1984
Rick Mears; Champion IndyCar 1979, 1981 et 1982
Nigel Mansell, Champion IndyCar 1993
Jacques Villeneuve, Champion IndyCar 1995
Sébastien Bourdais, Champion de Champ Car à 4 reprises (2004–2007)
Dario Franchitti; Champion 2007, 2009, 2010 and 2011
Année Vainqueur
1905 Barney Oldfield
1906–1915Pas de championnat de 1906 à 1908 - pas de champion officiel de 1909[1] à 1915
1916 Dario Resta
1917–1919Pas de champion officiel AAA (Première Guerre mondiale)
1920 Gaston Chevrolet
1921 Tommy Milton
1922 Jimmy Murphy
1923 Eddie Hearne
1924 Jimmy Murphy
1925 Peter DePaolo
1926 Harry Hartz
1927 Peter DePaolo
1928 Louis Meyer
1929 Louis Meyer
1930 Billy Arnold
1931 Louis Schneider
1932 Bob Carey
1933 Louis Meyer
1934 Bill Cummings
1935 Kelly Petillo
1936 Mauri Rose
1937 Wilbur Shaw
1938 Floyd Roberts
1939 Wilbur Shaw
1940 Rex Mays
1941 Rex Mays
1942–1945Pas de compétition (Seconde Guerre mondiale)
1946 Ted Horn
1947 Ted Horn
1948 Ted Horn
1949 Johnnie Parsons
1950 Henry Banks
1951 Tony Bettenhausen
1952 Chuck Stevenson
1953 Sam Hanks
1954 Jimmy Bryan
1955 Bob Sweikert
1956 Jimmy Bryan
1957 Jimmy Bryan
1958 Tony Bettenhausen
1959 Rodger Ward
1960 A. J. Foyt
1961 A. J. Foyt
1962 Rodger Ward
1963 A. J. Foyt
1964 A. J. Foyt
1965 Mario Andretti
1966 Mario Andretti
1967 A. J. Foyt
1968 Bobby Unser
1969 Mario Andretti
1970 Al Unser
1971 Joe Leonard
1972 Joe Leonard
1973 Roger McCluskey
1974 Bobby Unser
1975 A. J. Foyt
1976 Gordon Johncock
1977 Tom Sneva
1978 Tom Sneva
Année USAC & IRL Année Champ Car
1979 A. J. Foyt 1979 Rick Mears
1980 Johnny Rutherford 1980 Johnny Rutherford
1981–82 George Snider 1981 Rick Mears
1982 Rick Mears
1982–83 Tom Sneva 1983 Al Unser
1983–84 Rick Mears 1984 Mario Andretti
1985 Danny Sullivan 1985 Al Unser
1986 Bobby Rahal 1986 Bobby Rahal
1987 Al Unser 1987 Bobby Rahal
1988 Rick Mears 1988 Danny Sullivan
1989 Emerson Fittipaldi 1989 Emerson Fittipaldi
1990 Arie Luyendyk 1990 Al Unser Jr.
1991 Rick Mears 1991 Michael Andretti
1992 Al Unser Jr. 1992 Bobby Rahal
1993 Emerson Fittipaldi 1993 Nigel Mansell
1994 Al Unser Jr. 1994 Al Unser Jr.
1995 Jacques Villeneuve 1995 Jacques Villeneuve
1996 Buzz Calkins
Scott Sharp
1996 Jimmy Vasser
1996–97 Tony Stewart 1997 Alex Zanardi
1998 Kenny Bräck 1998 Alex Zanardi
1999 Greg Ray 1999 Juan Pablo Montoya
2000 Buddy Lazier 2000 Gil de Ferran
2001 Sam Hornish Jr. 2001 Gil de Ferran
2002 Sam Hornish Jr. 2002 Cristiano da Matta
2003 Scott Dixon 2003 Paul Tracy
2004 Tony Kanaan 2004 Sébastien Bourdais
2005 Dan Wheldon 2005 Sébastien Bourdais
2006 Sam Hornish Jr. 2006 Sébastien Bourdais
2007 Dario Franchitti 2007 Sébastien Bourdais
2008 Scott Dixon
2009 Dario Franchitti
2010 Dario Franchitti
2011 Dario Franchitti
2012 Ryan Hunter-Reay
2013 Scott Dixon
2014 Will Power
2015 Scott Dixon
2016 Simon Pagenaud
2017 Josef Newgarden
2018 Scott Dixon

Titres officieux pour les années non citées

Année Arthur Means & Val Haresnape[2]
(travail de 1926 à 1927)
Russ Catlin[3]
(travail de 1951)
Motor Age
(annuel)
1902 Harry Harkness (en)
1903 Barney Oldfield
1904 George Heath
1906 Joe Tracy
1907 Eddie Bald (en)
1908 Lewis Strang
1909 (en) Bert Dingley George Robertson Bert Dingley
1910 (en) Ray Harroun Ralph Mulford
1911 (en) Ralph Mulford Harvey Herrick
1912 Ralph DePalma
1913 Earl Cooper
1914 Ralph DePalma
1915 Earl Cooper Earl Cooper (routes)
Gil Andersen (ovales)
Eddie Rickenbacker (autodromes)
1917 Earl Cooper
1918 Ralph Mulford
1919 Howard WilcoxTommy Milton (routes)
Eddie Hearne (ovales)
Eddie Hearne (routes et ovales)

(Nota Bene: Catlin donne également le français Victor Hémery pour l'année 1905)

Références

  1. 1909 AAA National Championship (première édition régulière) (Team DAN).
  2. (respectivement assistant secrétaire et secrétaire de l'AAA Contest Board)
  3. (historien américain de l'automobile)

Articles connexes

Quinté de tête

Source de traduction

  • Portail du sport automobile
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.