Championnat d'Espagne de vitesse sur circuit - Tourisme

Le Championnat d'Espagne de vitesse sur circuit - Tourisme (ou Campeonato de España de Velocidad en circuito - Turismo) était un championnat espagnol de courses automobiles sur circuits réservé à des voitures de tourisme durant les années 1970.

Toutes les voitures de tourisme étaient admises, sans limitation à l'unique constructeur ibérique alors de grande série SEAT, bien que ce dernier fut majoritairement représenté durant les courses.

Lors des deux premières saisons, des courses de côte étaient également retenues pour le classement (Montserrat, Montseny, El Farell, Puig Major, Fito..). À partir de 1971 des épreuves d'autres pays furent aussi parfois admises (24 Heures de Spa, Zandvoort, Paul Ricard, Silverstone, Estoril, Albi, Mantorp Park, Salzburg, Nogaro...). En 1974 un titre de Campeonato de España de Conductores commença à être donné au vainqueur final.

De 1978 à 1981 le championnat fut réservé aux voitures de tourisme de fabrication nationale, et un titre tourisme de série fut également créé de la même façon.

De 1984 à 1987 il fut de seule appellation Production.

De 1995 à 1997 sa formule devint un championnat de Supertourisme, puis de Kit-Car en 1999 avant de disparaître.

Palmarès

AnnéeChampionCoupe constructeur
1969 Jorge de Bagration (BMW 2002 et Porsche 911 de Escuderia Nacional CS) -
1970 Jorge Bäbler (BMW 2002 TI) -
1971 Alex Soler-Roig (Ford Capri RS 2600 de Ford Cologne) -
1972 Alex Soler-Roig (Ford Capri RS 2600 de Ford Cologne) -
1973 Jorge de Bagration (Ford Capri RS 2600 de Escuderia Nacional CS) -
1974 Francisco Torredemer (Ford Capri RS 2600 de Escuderia Tibidabo) -
1975 José Jaime Sanz de Madrid (Ford Escort RS 1600 de Castrol Team Zakspeed) -
1976 Manuel Juncosa (Chrysler 2 litres) SEAT
1977 Juan Carlos Oñoro (Chrysler 180)[1] Chrysler
1978 Hans "Hansi" Bäbler (Seat 124)[2] Chrysler
1979 Salvador Cañellas (Seat 124)[3] SEAT
1980 Carlos Martínez-Peñacoba (Ford Escort)[4] SEAT
1981 Santi Martin-Cantero (Seat 131)[5] SEAT
1982 Jorge de Bagration (Lancia Stratos)[6] SEAT
1983 Emilio de Villota (Ford Capri RS 3000)[7] -
1984 Francisco Romeo (Volkswagen Golf GTi)[8] Ford
1985 Francisco Romeo (Volkswagen Golf GTi)[9] -
1986 Jaime "Correcaminos" Sornosa (Renault 11 Turbo)[10] -
1987 Luis Miguel Arias (Volkswagen Golf GTi)[11] -
1988 Luis Villamil (Alfa Romeo 33 et 75)[12] Ford España
1989 Luis López de la Cámara (Ford Sierra Cosworth)[13] -
1990 José Ángel "Sasi" Sasiambarrena (Ford Sierra Cosworth)[14] Citroën
1991 Luis Pérez-Sala (Alfa Romeo 75 America)[15] Citroën
1992 Juan Ignacio Villacieros (BMW M3)[16] BMW
1993 Luis Pérez-Sala (Nissan Skyline GT-R) -
1994 Adrian Campos (Alfa Romeo 155 TS) -
1995 Luis Villamil (Alfa Romeo 155 TS)[17] Alfa Romeo
1996 Jordi Gené (Audi A4)[18] Audi
1997 Fabrizio Giovanardi (Alfa Romeo 155 TS) Alfa Romeo
1998 Alfredo Mostajo (Citroën ZX 16V et Kit-Car) -

Remarque

Un Championnat d'Espagne de vitesse sur circuit - Grand Tourisme-Sport exista également durant cinq ans au début des années 1970, en utilisant le plus souvent des circuits européens:

(le championnat espagnol GT reprenant forme durant les années 2000)

Notes et références

  1. Campeonato de España de Velocidad 1977 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  2. Campeonato de España de Velocidad 1978 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  3. Campeonato de España de Velocidad 1979 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  4. Campeonato de España de Velocidad 1980 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  5. Spanish Touring Car Championship 1981 standings, sur DriverDB.
  6. Campeonato de España de Velocidad 1982 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  7. Campeonato de España de Velocidad 1983 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  8. Campeonato de España Tourismo de Produccion 1984 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  9. Campeonato de España de Produccion 1985 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  10. Campeonato de España de Produccion 1986 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  11. Campeonato de España de Produccion 1987 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  12. Campeonato de España de Velocidad 1988 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  13. Campeonato de España de Produccion 1989 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  14. Campeonato de España de Velocidad 1990 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  15. Campeonato de España de Produccion 1991 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  16. Campeonato de España de Produccion 1992 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  17. Campeonato de España de Supertourismo 1995 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  18. Campeonato de España de Supertourismo 1996 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  19. Campeonato de España GT 1970 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  20. Campeonato de España GT 1971 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  21. Campeonato de España GT 1972 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  22. Campeonato de España GT 1973 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.
  23. Campeonato de España GT 1974 - Real Federación Española de Automovilismo, sur site officiel de la RFEDA.

Liens externes

  • Portail du sport automobile
  • Portail de l’Espagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.