Championnat du monde de Formule 1 1950

Le championnat du monde de Formule 1 1950 est la première édition du championnat du monde de Formule 1. Marqué par la domination des Alfa Romeo, il a vu le sacre du vétéran italien Giuseppe Farina. Des sept circuits utilisés pour ce championnat inaugural, quatre figurent encore au calendrier soixante-dix ans plus tard : Silverstone, Monaco, Spa-Francorchamps et Monza.

Championnat du monde de Formule 1 1950
Généralités
Sport Formule 1
Création 1950
Organisateur(s) FIA
Édition 1re
Nombre de manches 7 Grands Prix
Site web officiel www.fia.com
www.formula1.com
Palmarès
Champion pilote Giuseppe Farina

Navigation

Règlement sportif

  • Seuls les quatre meilleurs résultats sont retenus.
  • L'attribution des points se fait selon le barème 8, 6, 4, 3 et 2 points avec 1 point pour l'auteur du meilleur tour en course.
  • Plusieurs pilotes peuvent se relayer au volant d'une même voiture. Les points sont alors divisés, sans tenir compte du nombre de tours bouclés par chacun.

Principaux engagés

Seulement cinq années après la fin du conflit mondial qui a laissé l'Europe exsangue, la création d'un championnat du monde de Formule 1 relevait d'une douce utopie tant la guerre avait désorganisé les constructeurs d'avant-guerre.

En l'absence des constructeurs et des pilotes allemands, les principaux concurrents sont italiens. Dominatrices depuis la reprise des compétitions, les Alfetta engagées par Alfa Romeo sont les favorites du championnat malgré une conception qui remonte déjà à 1937. Trois Alfetta sont engagées à temps plein : une pour Giuseppe « Nino » Farina, l'un des ténors du sport auto d'avant-guerre, une pour Luigi Fagioli et enfin une pour Juan Manuel Fangio, nouveau venu sur la scène européenne qui s'est déjà affirmé comme un pilote de tout premier plan. L'opposition à Alfa Romeo est essentiellement attendue en provenance de la Scuderia Ferrari qui aligne Luigi Villoresi et le grand espoir Alberto Ascari.

Liste complète des écuries et pilotes (hors Indianapolis) ayant couru dans le championnat 1950 de Formule 1 organisé par la FIA.

Pilotes et monoplaces de la saison 1950
Écurie Constructeur Châssis Moteur Pneus Pilotes Courses
Alfa Romeo SpA Alfa Romeo 158 Alfa Romeo 158 1.5 L8C P Juan Manuel Fangio 1-2, 4-7
Giuseppe Farina 1-2, 4-7
Luigi Fagioli 1-2, 4-7
Reg Parnell 1
Consalvo Sanesi 7
Piero Taruffi 7
Scuderia Ambrosiana Maserati 4CLT/48 Maserati 4CLT 1.5 L4C D David Murray 1, 7
David Hampshire 1, 6
Reg Parnell 6
T.A.S.O. Mathieson ERA E ERA 1.5 L6C D Leslie Johnson 1
Peter Walker ERA E ERA 1.5 L6C D Peter Walker 1
Tony Rolt ERA E ERA 1.5 L6C D Tony Rolt 1
Joe Fry Maserati 4CL Maserati 4CLT 1.5 L4C D Joe Fry 1
Brian Shawe-Taylor Maserati 4CL Maserati 4CLT 1.5 L4C D Brian Shawe-Taylor 1
Cuth Harrison ERA C ERA 1.5 L6C D Cuth Harrison 1-2, 7
Bob Gerard ERA B
A
ERA 1.5 L6C D Bob Gerard 1-2
Automobiles Talbot-Darracq SA Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D Yves Giraud-Cabantous 1, 4-6
Eugène Martin 1, 4
Louis Rosier 4-6
Philippe Étancelin 5
Raymond Sommer 6
Écurie Rosier Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D Louis Rosier 1-2, 7
Henri Louveau 7
Philippe Étancelin Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D Philippe Étancelin 1-2, 4, 6-7
Eugène Chaboud 6
Écurie Belge Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D Johnny Claes 1-2, 4-7
Officine Alfieri Maserati Maserati 4CLT/48 Maserati 4CLT 1.5 L4C P Louis Chiron 1-2, 4, 6-7
Franco Rol 2, 6-7
Enrico Platé Maserati 4CLT/48 Maserati 4CLT 1.5 L4C P Toulo de Graffenried 1-2, 4, 7
Prince Bira 1-2, 4, 7
Joe Kelly Alta GP Alta 1.5 L4C D Joe Kelly 1
Geoff Crossley Alta GP Alta 1.5 L4C D Geoff Crossley 1, 5
Raymond Mays ERA D ERA 1.5 L6C D Raymond Mays 1
Scuderia Achille Varzi Maserati 4CLT/48 Maserati 4CLT 1.5 L4C P José Froilán González 2, 6
Nello Pagani 4
Horschell Racing Corporation Cooper T12 JAP 1.1 V2 D Harry Schell 2
Équipe Gordini Simca-Gordini T15 Gordini 15C 1.5 L4C E Robert Manzon 2, 6-7
Maurice Trintignant 2, 7
Peter Whitehead Ferrari 125 Ferrari 125 1.5 V12C D Peter Whitehead 2, 6-7
Scuderia Ferrari Ferrari 125
275 F1
375 F1
166 F2
Ferrari 125 1.5 V12C
Ferrari 275 3.3 V12
Ferrari 375 4.5 V12
Ferrari 166 F2 2.0 V12
P Luigi Villoresi 2, 4-5
Alberto Ascari 2, 4-5, 7
Raymond Sommer 2, 4
Dorino Serafini 7
Scuderia Milano Maserati 4CLT/50 Milano Maserati 4CLT 1.5 L4C P Felice Bonetto 4, 6-7
Gianfranco Comotti 7
Toni Branca Maserati 4CL Maserati 4CLT 1.5 L4C P Toni Branca 4-5
Écurie Bleue Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D Harry Schell 4
Raymond Sommer Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D Raymond Sommer 5, 7
Écurie Lutetia Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D Eugène Chaboud 5
Pierre Levegh Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D Pierre Levegh 5-7
Charles Pozzi Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D Charles Pozzi 6
Louis Rosier 6
Clemente Biondetti Ferrari 166S Jaguar XK 3.4 L6 P Clemente Biondetti 7
Paul Pietsch Maserati 4CLT/48 Maserati 4CLT 1.5 L4C P Paul Pietsch 7
Guy Mairesse Talbot-Lago T26C Talbot 26CV 4.5 L6 D Guy Mairesse 7

Résumé du championnat du monde 1950

Dès l'ouverture de la saison en Angleterre, les Alfa Romeo affichent leur suprématie avec une victoire aisée de Farina devant Fagioli, le troisième homme Fangio ayant dû renoncer à la suite d'une touchette, endommageant une conduite d'huile. La tâche des Alfistes aura été d'autant plus aisée que Enzo Ferrari, peu conscient de la portée historique de l'événement, a préféré envoyer ses hommes disputer une course de Formule 2 en Belgique où les primes étaient plus alléchantes.

Une semaine plus tard à Monaco, Fangio s'impose malgré une belle résistance des Ferrari et se relance en championnat. Il profite du carambolage général provoqué derrière lui au départ par Farina (10 voitures au tapis). L'alternance entre les deux hommes forts du championnat se poursuit en Suisse (victoire de Farina et abandon de Fangio) puis en Belgique (victoire de Fangio tandis que Farina, retardé par des soucis mécaniques, se contente de la quatrième place). Puis, sur les longues lignes droites de Reims, Fangio prend pour la première fois de l'année la tête du championnat grâce à sa troisième victoire de la saison tandis que Farina est à nouveau trahi par sa mécanique.

Le titre se joue lors de la dernière épreuve à Monza. Trahi à deux reprises par ses voitures (la sienne, puis celle de Piero Taruffi, qui comme le règlement le permettait avait « offert » sa voiture à l'Argentin), Fangio laisse la victoire et le titre mondial à Giuseppe Farina qui devient à 44 ans le premier champion du monde de l'histoire de la Formule 1.

Grands Prix de la saison 1950

Ce premier championnat du monde compte sept épreuves au calendrier. En fait, il conviendrait plutôt de parler de six épreuves. Les 500 miles d'Indianapolis qui se disputent avec des règlements techniques et sportifs différents, servent essentiellement à justifier l'étiquette « mondiale » d'un championnat avant tout européen. Cette bizarrerie durera jusqu'en 1960. À de rares exceptions près, les pilotes d'Indianapolis ne participeront pas aux autres épreuves du championnat tandis que les habitués du championnat du monde ne se frotteront pas à leurs collègues américains.

Résultats des Grands Prix de la saison 1950
no  Date Grand Prix Lieu Vainqueur Voiture Pole position Record du tour Résumé
113 mai Grand Prix de Grande-BretagneSilverstone Giuseppe Farina Alfa Romeo Giuseppe Farina Giuseppe FarinaRésumé
221 mai Grand Prix de MonacoMonaco Juan Manuel Fangio Alfa Romeo Juan Manuel Fangio Juan Manuel FangioRésumé
330 mai Indianapolis 500Indianapolis Johnnie Parsons Kurtis-Offenhauser Walt Faulkner Johnnie ParsonsRésumé
44 juin Grand Prix de SuisseBremgarten Giuseppe Farina Alfa Romeo Juan Manuel Fangio Giuseppe FarinaRésumé
518 juin Grand Prix de BelgiqueSpa-Francorchamps Juan Manuel Fangio Alfa Romeo Giuseppe Farina Giuseppe FarinaRésumé
62 juillet Grand Prix de FranceReims-Gueux Juan Manuel Fangio Alfa Romeo Juan Manuel Fangio Juan Manuel FangioRésumé
73 septembre Grand Prix d'ItalieMonza Giuseppe Farina Alfa Romeo Juan Manuel Fangio Juan Manuel FangioRésumé

Classement des pilotes

Classement des pilotes[1]
Classement Pilote Total
GBR

MON

500

SUI

BEL

FRA

ITA
Champion Giuseppe Farina 30 9 - 9 4 - 8
2 Juan Manuel Fangio 27 - 9 - 8 9 1
3 Luigi Fagioli 24 (28) 6 - 6 6 6 4
4 Louis Rosier 13 2 - 4 4 - 3
5 Alberto Ascari 11 6 - 2 3
6 Johnnie Parsons 9 9
7 Bill Holland 6 6
8 Prince Bira 5 - 2 3 -
9 Peter Whitehead 4 Np 4 -
10 Louis Chiron 4 - 4 - - -
11 Reg Parnell 4 4 -
12 Mauri Rose 4 4
13 Dorino Serafini 3 3
14 Yves Giraud-Cabantous 3 3 - - -
15 Raymond Sommer 3 3 - - - -
16 Cecil Green 3 3
17 Robert Manzon 3 - 3 -
18 Philippe Étancelin 3 - - - - 1 2
19 Felice Bonetto 2 2 - -
20 Joie Chitwood 1 1
21 Tony Bettenhausen 1 1
22 Eugène Chaboud 1 - 1
23 Toulo de Graffenried 0 - - - -
24 Bob Gerard 0 - -
25 Luigi Villoresi 0 - - -
26 Charles Pozzi 0 -
27 Lee Wallard 0 -
28 Johnny Claes 0 - - - - - -
29 Pierre Levegh 0 - - -
30 Cuth Harrison 0 - - -
31 Nello Pagani 0 -
32 Walt Faulkner 0 -
33 Harry Schell 0 - -
34 George Connor 0 -
35 David Hampshire 0 - -
36 Geoff Crossley 0 - -
37 Paul Russo 0 -
38 Toni Branca 0 - -
39 Brian Shawe-Taylor 0 -
40 Pat Flaherty 0 -
41 Myron Fohr 0 -
42 Duane Carter 0 -
43 Mack Hellings 0 -
44 Jack McGrath 0 -
45 Troy Ruttman 0 -
46 Gene Hartley 0 -
47 Jimmy Davies 0 -
48 Johnny McDowell 0 -
49 Walt Brown 0 -
50 Spider Webb 0 -
51 Jerry Hoyt 0 -
52 Walt Ader 0 -
53 Jackie Holmes 0 -
54 Jim Rathmann 0 -
55 David Murray 0 - -
56 José Froilán González 0 - -
57 Guy Mairesse 0 -
58 Franco Rol 0 - - -
59 Joe Kelly 0 -
60 Piero Taruffi 0 -
61 Eugène Martin 0 - -
62 Maurice Trintignant 0 - -
63 Clemente Biondetti 0 -
64 Henri Louveau 0 -
65 Peter Walker 0 -
66 Gianfranco Comotti 0 -
67 Leslie Johnson 0 -
68 Consalvo Sanesi 0 -
69 Paul Pietsch 0 -
70 Bill Schindler (en) 0 -
71 Bayliss Levrett 0 -
72 Fred Agabashian 0 -
73 Jimmy Jackson 0 -
74 Sam Hanks 0 -
75 Dick Rathmann 0 -
76 Duke Dinsmore 0 -
Nc* Joe Fry 0 -
Nc* Tony Rolt 0 -
Nc* Henry Banks 0 -
Nc* Bill Cantrell 0 -
  • En italique : meilleur tour en course (1 point).
  • Seuls les 4 meilleurs résultats comptent pour le championnat du monde des pilotes. Les résultats entre parenthèses indiquent le score total.
  • * Pilotes ayant partagé leur voiture avec un autre concurrent, mais non classé car ils n'ont pas franchi la ligne d'arrivée.

Notes et références

  1. (en) « Résultats du championnat du monde des pilotes de Formule 1 1950 », sur formula1.com (consulté le 16 juin 2013)

Liste des Grands Prix disputés cette saison ne comptant pas pour le championnat du monde de Formule 1

Nom Circuit Date Vainqueur Constructeur
IXe Grand Prix de Buenos Aires Palermo 8 janvier Luigi Villoresi Ferrari
IIIe Grand Prix du Général San Martín El Torreón 15 janvier Alberto Ascari Ferrari
IVe Grand Prix de Rosario Rosario 22 janvier Luigi Villoresi Ferrari
XIe Grand Prix de Pau Pau 10 avril Juan Manuel Fangio Maserati
IIe Richmond Trophy Goodwood 10 avril Reg Parnell Maserati
Ve Grand Prix de San Remo Ospedaletti 16 avril Juan Manuel Fangio Alfa Romeo
IVe Grand Prix de Paris Montlhéry 30 avril Georges Grignard Talbot-Lago
XIIe British Empire Trophy Douglas 15 juin Bob Gerard ERA
IVe Grand Prix de Bari Lungomare 9 juillet Giuseppe Farina Alfa Romeo
IVe J.C.C. Jersey Road Race Saint Helier 13 juillet Peter Whitehead Ferrari
XIIe Circuit de l'Albigeois Albi 16 juillet Louis Rosier Talbot-Lago
Ier Grand Prix des Pays-Bas Zandvoort 23 juillet Louis Rosier Talbot-Lago
IIIe Grand Prix des Nations Genève 30 juillet Juan Manuel Fangio Alfa Romeo
Ier Nottingham Trophy Gamston 7 août David Hampshire Maserati
IVe Ulster Trophy Dundrod 12 août Peter Whitehead Ferrari
XIXe Coppa Acerbo Pescara 15 août Juan Manuel Fangio Alfa Romeo
Ier Sheffield Telegraph Trophy Gamston 19 août Cuth Harrison ERA
IIe BRDC International Trophy Silverstone 26 août Giuseppe Farina Alfa Romeo
IIIe Goodwood Trophy Goodwood 30 septembre Reg Parnell BRM
Xe Grand Prix de Penya Rhin Pedralbes 29 octobre Alberto Ascari Ferrari
Grand Prix du Chili Santiago 17 décembre Juan Manuel Fangio Ferrari
  • Portail du sport automobile
  • Portail des années 1950
  • Portail de la Formule 1
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.