Charge de travail

En ergonomie, la charge de travail est le coût d'une activité. La notion de ressource est au centre de ce concept.[pas clair]

Ne doit pas être confondu avec le terme informatique workload qui peut désigner une capacité informatique (calcul, stockage...) située dans le Cloud[1].

Selon Jacques Leplat, « le travail est une activité et la charge de travail représente ce que coûte cette activité à celui qui la pratique. »

On parle de surcharge de travail et de sous-charge de travail.

Il y a surcharge de travail lorsque les ressources de l'opérateur sont dépassées par le coût que nécessite le travail. Ce coût peut être influencé par les limites propres à l'opérateur.

Il y a sous-charge de travail lorsque l'opérateur ne dispose pas de suffisamment de travail pour maintenir son attention.

Pour la mesurer, il existe différentes méthodes classées en trois catégories :

  • les méthodes basées sur les corrélations ;
  • les méthodes basées sur la double tâche ;
  • les méthodes d'évaluation subjective.

Selon Michel Gendrier, en ergomotricité, on évalue le niveau d'exigence énergétique de la tâche par rapport à la capacité énergétique du sujet. En fonction des résultats, on diminue les exigences énergétiques de la tâche par une organisation du poste de travail et on augmente les capacités énergétiques du sujet par des savoir-faire.

Références

  1. (en) « What's the meaning of "workloads" in the context of cloud computing? », sur quora.com (consulté le 13 avril 2019)
  • Portail de la psychologie
  • Portail du travail et des métiers
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.