Charles Auguste de Goyon de Matignon

Charles Auguste de Goyon de Matignon, comte de Gacé, né le à Torigni-sur-Vire et mort le à Paris, est un maréchal de France.

Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Goyon.

 Charles Auguste de Goyon de Matignon

Naissance
Torigni-sur-Vire,  Royaume de France
Décès  82 ans)
Paris,  Royaume de France
Origine Royaume de France
Dignité d'État Maréchal de France
Famille Maison de Goyon

Biographie

Famille

Sixième fils de François de Goÿon, sire de Matignon (1607-1675) et d'Anne de Malon de Bercy, il est l'arrière-petit-fils de Jacques II de Goyon de Matignon, maréchal de France sous Henri III[1].

Carrière militaire

Entré jeune dans l'armée, il participe au siège de Lille en 1667 comme capitaine au régiment de Longueville[1].

En 1669, il participe à l'expédition de Candie, se distingue pendant la guerre de Hollande, puis sert en Flandre et en Allemagne jusqu'en 1684. Titré comte de Gacé à la mort de son frère Charles (1641-1674), il prend part en 1689 au débarquement en Irlande du roi Jacques II d'Angleterre.

De retour en Flandre, il participe au siège de Mons puis à celui de Namur en 1692[1].

Lors de la guerre de Succession d'Espagne, il reçoit de commandements autonomes et prend la ville de Huy en 1705[1]. Il commande ensuite le corps expéditionnaire dirigé vers l'Écosse avec le prétendant jacobite[1].

Saint-Simon le décrit comme « un bon et honnête homme, mais sans esprit, sans capacité, sans réputation quelconque à la guerre ».

Il devient néanmoins gouverneur de l'Aunis en 1688, maréchal de camp en 1691, lieutenant-général en 1693, puis maréchal de France en 1708 sous le nom de maréchal de Matignon. Il était également chevalier de Torigni et baron de Bricquebec issu d'une des plus anciennes familles de Bretagne. Hyacinthe Rigaud réalisa son portrait aujourd'hui au Musée des beaux-arts de Caen (inv. 24).

Honneurs

L’avenue Matignon du 8e arrondissement de Paris perpétue le souvenir de ce maréchal.

Plaque de rue de l’avenue Matignon à Paris. L’année de naissance indiquée est 1646.

Armoiries

Figure Blasonnement

Ecartelé : aux 1 et 4 d'argent au lion de gueules, armé lampassé et couronné d'or (de Goyon) ; aux 2 d'azur à trois fleurs de lys d'or, au lambel d'argent en chef et bâton d'argent brochant (Orléans-Longueville) ; au 3, d'azur à trois fleurs de lys d'or, au bâton de gueules brochant (Bourbon).[2]

Notes et références

  1. Brun et al. 1988, p. 296-297
  2. Michel Popoff et préface d'Hervé Pinoteau, Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit : d'après l'œuvre du père Anselme et ses continuateurs, Paris, Le Léopard d'or, , 204 p. (ISBN 2-86377-140-X)

Voir aussi

Sources et bibliographie

  • Christophe Marcheteau de Quinçay, Portrait dit du comte de Gacé de Hyacinthe Rigaud, L'œuvre en question n° 3, Caen, 2006, 32 p. (reproduction).
  • Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, Mémoires, édition établie par Yves Coirault, t. 8, Paris, Editions Gallimard, tome 8, p. 1517.
  • Christophe Brun, Éric Jauffret, Georges Maze-Sencier, Cosette Millet-Bex, Jean Reveilliez et Joseph Valynseele, Dictionnaire des Maréchaux de France : Du Moyen Age à nos Jours, (ISBN 2-262-00546-X)
  • Portail du royaume de France
  • Portail de la France du Grand Siècle
  • Portail de l’histoire militaire
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.