Charles C. Wilson

Charles C. Wilson, né le à New York et mort le à Los Angeles, est un acteur américain (parfois crédité Charles Wilson).

Pour les articles homonymes, voir Wilson et Charles Wilson.
Charles C. Wilson
Dans Lady Gangster (en) (1942)
Nom de naissance Charles Cahill Wilson
Naissance
New York (État de New York)
Nationalité Américain
Décès (à 53 ans)
Los Angeles (Californie)
Profession Acteur
Films notables New York-Miami
La Brute magnifique
Le Retour du docteur X
L'Homme de la rue
Week-end au Waldorf

Biographie

Charles C. Wilson débute au théâtre et joue notamment à Broadway (New York) dans six pièces, la première en 1918, la dernière en 1931. Entretemps, mentionnons Lazybones[1] (1924, avec George Abbott et Willard Robertson) et L'Affaire Donovan[2] (1926, avec Ray Collins et Paul Harvey) d'Owen Davis, ainsi que The Man's Town de Willard Robertson précité (1930, avec Eduardo Ciannelli et Marjorie Main).

Au cinéma, second rôle de caractère parfois non crédité (souvent comme détective ou policier), il contribue à plus de deux-cent-cinquante films américains, les quatre premiers sortis en 1929, les quatre derniers (dont deux courts métrages) en 1948, année où il meurt prématurément (en janvier, à 53 ans), victime de varices œsophagiennes.

Parmi ses films notables, quelques-uns sont réalisés par Frank Capra, dont New York-Miami (1934, avec Claudette Colbert et Clark Gable), L'Homme de la rue (1941, avec Gary Cooper et Barbara Stanwyck) et La vie est belle (1946, avec James Stewart et Donna Reed). Citons également La Brute magnifique de John G. Blystone (1936, avec Victor McLaglen et Binnie Barnes), Le Retour du docteur X de Vincent Sherman (1939, avec Humphrey Bogart et Wayne Morris), Tueur à gages de Frank Tuttle (1942), ou encore Week-end au Waldorf de Robert Z. Leonard (1945, avec Ginger Rogers et Lana Turner).

Théâtre à Broadway (intégrale)

Filmographie partielle

Notes et références

  1. Adaptée au cinéma en 1925 sous le même titre original (titre français : Notre héros).
  2. Adaptée au cinéma en 1929 sous le même titre.

Liens externes

  • Portail du cinéma américain
  • Portail du théâtre
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.