Charles Mathiesen

Charles Mathiesen, né le à Drammen et mort le dans la même ville, est un patineur de vitesse norvégien notamment champion olympique sur 1 500 mètres en 1936.

Pour les articles homonymes, voir Mathiesen.

Charles Mathiesen
Contexte général
Sport Patinage de vitesse
Biographie
Nationalité sportive Norvège
Nationalité Norvège
Naissance
Lieu de naissance Drammen
Décès
Lieu de décès Drammen
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 0 0
Championnats du monde 0 0 2
Championnats d'Europe 1 2 0
Championnats de Norvège 0 6 3

Carrière

Charles Mathiesen remporte deux grandes victoires : il surprend en prenant l'or sur 1 500 mètres aux Jeux olympiques d'hiver de 1936 à Garmisch-Partenkirchen en Allemagne, devant son compatriote Ivar Ballangrud qui gagne les trois autres courses, et il est champion d'Europe en 1938. Il remporte également deux fois l'argent aux championnats d'Europe et deux fois le bronze aux championnats du monde. Mathiesen n'est jamais champion de Norvège mais prend six fois la médaille d'argent, il est donc surnommé l'« éternel second ». Il gagne aussi trois fois le bronze. En 1940, il bat le record du monde du 10 000 mètres avec un temps de 17 min 1 s 5. Il arrête sa carrière après les Jeux olympiques d'hiver de 1948, où il ne termine pas le 5 000 mètres[1].

Palmarès

Le tableau suivant indique les médailles obtenues par Charles Mathiesen dans les grandes compétitions :

Compétition OrArgentBronze
Jeux olympiques d'hiver1936 (1 500 m)
Championnats du monde
toutes épreuves
1938
1939
Championnats d'Europe
toutes épreuves
19381936
1939
Championnats de Norvège
toutes épreuves
1934
1936
1937
1939
1940
1946
1935
1938
1948

Records personnels

  • 500 mètres : 43 s 2
  • 1 500 mètres : 2 min 15 s 6
  • 5 000 mètres : 8 min 18 s 7
  • 10 000 mètres : 17 min 1 s 5[1]

Notes et références

  1. (en) « Charles Mathiesen », sur sports-reference.com (consulté le 1er juin 2013)

Liens externes

  • Portail du patinage de vitesse
  • Portail de la Norvège
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.