Charles de Goyon de Matignon (1564-1648)

Charles de Goyon de Matignon, né en 1564 à Torigni-sur-Vire et mort le , sire de Matignon et de Lesparre, comte de Thorigny, de Gacé et de Selles, marquis de Lonray, baron de la Marque, de Moyon, de Saint-Lô, et de la Roche-Tesson (commune actuelle de La Colombe (Manche)), Conseiller du roi en ses Conseils, et chevalier de ses Ordres, gouverneur de Granville, Cherbourg et de Saint-Lô, et lieutenant général de la province de Normandie, était un militaire et un homme politique français des XVIe et XVIIe siècles.

Pour les autres membres de la famille, voir Maison de Goyon.
Charles de Goyon de Matignon
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Enfant
Autres informations
Distinctions

Biographie

Troisième fils de Jacques II de Goyon de Matignon, Charles de Matignon fut capitaine de cent hommes d'armes des ordonnances du roi en 1579.

Gouverneur de Granville en 1596, et chevalier des Ordres du roi en 1599, il obtint droit d'entrée et séance au parlement de Normandie l'an 1609. Il fut nommé pour assister aux États de Paris de 1614 et pour tenir ceux de Rouen en 1616, 1623 et 1624.

Le Roi, en considération de ses services, lui accorda un brevet de maréchal de France le , qui n'eut point d'effet. Goyon meurt le . Maison de goyon

Union et descendance

Il avait épousé à Rouen, dès l'année 1596, la princesse Eléonore d'Orléans (1573 - † 1639), dame de Gacé, fille de Léonor, duc de Longueville, et de Marie de Bourbon (1533-1601) , née au château de La Fère dans l'Aisne, duchesse d'Estouteville, comtesse de Saint-Pol, fille unique et héritière d'Adrienne d'Estouteville et de François de Bourbon, comte de Saint-Pol,cousine germaine d'Antoine, roi de Navarre, père de Henri IV.

Ensemble, ils eurent :

  1. Henri ( - † 1610), filleul de Henri IV de France ;
  2. Jacques (1599 - † ), tué en duel par François, comte de Montmorency-Boutteville), comte de Thorigny. Élevé en enfant d'honneur du roi Louis XIII, capitaine de cent hommes d'armes, lieutenant général du gouvernement de Normandie (1612), gouverneur de Cherbourg et de Granville. Il servit en 1622 avec un régiment d'infanterie contre les Religionnaires, fut blessé à Blaye d'un coup de mousquet, et prit Agen en 1625. Il exerça par commission la charge de mestre de camp de la cavalerie légère dans l'armée d'Italie. Il épousa Henriette de La Guiche, sans laisser de postérité ;
  3. Françoise ( - † après 1620), religieuse à Vendôme ;
  4. Catherine-Gillonne ( - † ), mariée à François de Silly, duc de La Roche-Guyon, grand louvetier de France ;
  5. Catherine ( - † ) ;
  6. Léonor Ier ( à Saint-Lô - † à Paris), abbé de Lassay et de Thorigny, évêque de Coutances (1627), puis évêque-comte de Lisieux (1646), commandeur des Ordres du Roi ;
  7. François ( à Saint-Lô - † à Torigni-sur-Vire), sire de Matignon et de la Roche-Goïon, comte de Thorigny, de Gacé et de Montmartin, marquis de Lonray, baron de la ville de Saint-Lô et de Moyon, seigneur de Hambye, chevalier des Ordres du Roi, gouverneur des villes et châteaux de Cherbourg, Granville, Saint-Lô, lieutenant-général des armées du roi, marié, le , avec Anne Malon de Bercy (ca. 1610 - † 1688), dont postérité Matignon Grimaldi de Monaco, Colbert de Seignelay, Montmorency, Penfentenyo de Kervereguin, Goüyon Matignon(cf. l'article Maison de Goyon) ;
  8. Eléonore (1609 - † 1609).

Armoiries

Figure Nom du prince et blasonnement

D'argent au lion de gueules couronné d'or.[1]

Notes et références

  1. Michel Popoff (préf. Hervé Pinoteau), Armorial de l'Ordre du Saint-Esprit : d'après l'œuvre du père Anselme et ses continuateurs, Paris, Le Léopard d'or, , 204 p. (ISBN 978-2-86377-140-2)

Voir aussi

Source et bibliographie

  • Charles Goyon de Matignon sur roglo.eu
  • Louis Moréri, Le grand dictionnaire historique : ou le mélange curieux de l'histoire sacrée et profane qui contient en abrégé l'histoire fabuleuse des Dieux et des Héros de l'Antiquité Payenne, les vies et les actions remarquables des Patriarches…, l'établissement et le progrès des Ordres Religieux et Militaires et la vie de leurs Fondateurs, les généalogies…, la description des Empires Royaumes…, l'histoire des conciles généraux et particuliers sous le nom des lieux où ils ont été tenus…, vol. 5, Chez Jean Brandmuller, (lire en ligne).

Articles connexes

  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Renaissance
  • Portail de la Normandie
  • Portail de la politique française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.