Charles de Maistre

Charles de Maistre, né le , mort en à Lourdes, petit-fils aîné de Joseph de Maistre, châtelain de Beaumesnil (Eure) est une personnalité de l'Eure très dévouée à la cause du catholicisme social et aux œuvres charitables.

Pour les articles homonymes, voir Maistre et Famille de Maistre (Savoie).
Charles de Maistre
Biographie
Naissance
Décès
(à 65 ans)
Lourdes
Nationalité
Domicile
Père
Autres informations
Membre de
Distinction

Famille et château de Beaumesnil

Il hérite du château de la commune de Beaumesnil, dans l'Eure, de son père Rodolphe de Maistre (1789-1866), qui l'a hérité d'Eugène-Alexandre de Montmorency-Laval, 4e duc de Laval[1].

Le comte Charles de Maistre a de nombreux enfants dont six religieux. On peut citer :

L'historien

Charles de Maistre a fait des recherches sur les différents propriétaires du château de Beaumesnil et sur les Laval-Montmorency- famille du beau-frère de Rodolphe de Maistre (1789-1866) ; ses écrits seront donnés à la fondation Furstenberg par un des fils de Gonzague de Maistre, le comte Emmanuel.

Il publie un recueil d'œuvres inédites du comte Joseph de Maistre (mélanges), en 1870, dont notamment un « Examen d'un écrit de J.-J. Rousseau sur l'inégalité des conditions parmi les hommes ».

Il est élu le à l'académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, avec le titre académique d'Agrégé[3].

Le catholique

Royaliste et Ultramontain il se soumet sans réserves aux décisions de Léon XIII ; il accepte le Ralliement.

Il est fondateur de La croix de l'Eure destinée aux ouvriers, dirigée par Joseph L'Hopital ; chrétien social, Charles de Maistre est aussi fondateur d'écoles pour ouvriers, membre du comité des Cercles catholiques pour ouvriers et il est Hospitalier de Notre-Dame de Lourdes.

Il est fondateur avec Georges L'Hopital, Alfred de Jancigny du Collège Saint François de Sales d'Évreux.

Il est président :

  • du conseil d'administration du Collège Saint-François-de-Sales à Evreux
  • du comité de l'école des frères d'Evreux
  • de la société de secours aux blessés militaires (Croix-Rouge)
  • du conseil d'administration de la Société civile qui possède la salle du Comité catholique d'Alfred de Jancigny
  • de la Société de Saint-Vincent-de-Paul
  • de la Société Saint François-Régis qui a pour but de faciliter le mariage des pauvres, de régulariser les unions illégitimes, de chercher gratuitement les pièces complexes, demandées à l'époque, par le Code civil pour les mariages

Récompenses et distinctions

Voir aussi

Bibliographie

  • Jean Furstenberg, Architecture et chronique du château de Beaumesnil, la vie et l'art en Normandie, Nouvelles de l'Eure, Numéro hors série, 1970
  • La semaine religieuse du diocèse d'Évreux no 23 et 25 des samedis 31 juillet et 14 août 1897

Lien externe

Références

  1. Bulletin de la Société Chateaubriand, Numéros 23 à 25, 1980, p.27.
  2. Raymond Ruffin, La Résistance normande face à la Gestapo, Paris, Presses de la Cité, , 255 p. (ISBN 2-258-00325-3)
  3. « Etat des Membres de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Savoie depuis sa fondation (1820) jusqu'à 1909 », sur le site de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie et « Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie », sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques - cths.fr.
  • Portail du catholicisme
  • Portail de la France au XIXe siècle
  • Portail de l'histoire de la Savoie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.