Chiffre de Beaufort

En cryptographie, le chiffre de Beaufort est une méthode de chiffrement dérivée du chiffre de Vigenère et popularisée par l'amiral britannique Sir Francis Beaufort[1]. Ce chiffre aurait été publié après sa mort par son frère ; néanmoins, il semblerait qu'il ait en fait été inventé par Jean Sestri vers 1710[2],[3]. Cette variante consiste à soustraire le message clair de la clef, au contraire du chiffre du Vigenère qui additionne la clef au message clair.

Pour les articles homonymes, voir Beaufort.

Variante allemande

Il existe une variante allemande du chiffre de Beaufort, qui consiste à soustraire la clef du message clair, au lieu de soustraire le message clair de la clef.

Références

  • Cet article contient tout ou une partie d’un document provenant du site Ars Cryptographica. L’auteur autorise Wikipédia à utiliser les textes présents sur son site si la source originale est mentionnée.
  • Portail de la cryptologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.