Chomutov

Chomutov (en allemand Komotau) est une ville de la région d'Ústí nad Labem, en République tchèque, et le chef-lieu du district de Chomutov. Sa population s'élevait à 48 666 habitants en 2018[1].

Chomutov
Commotau

Chomutov : la place du 1er Mai.

 
Administration
Pays République tchèque
Région Ústí nad Labem
District Chomutov
Région historique Bohême
Maire
Mandat
Daniel Černý
2015
Code postal 430 01
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 48 666 hab. (2018)
Densité 1 661 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 27′ 37″ nord, 13° 25′ 05″ est
Altitude 340 m
Superficie 2 930 ha = 29,3 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : République tchèque
Chomutov
Géolocalisation sur la carte : République tchèque
Chomutov
Liens
Site web www.chomutov-mesto.cz/EN/

    Géographie

    Chomutov est arrosée par la rivière Chomutovka, un affluent de l'Ohre, et se trouve au pied du versant méridional des monts Métallifères. Carrefour de grands axes ferroviaires et routiers, Chomutov est située à 47 km au nord-est de Karlovy Vary, à 51 km au sud-ouest d'Ústí nad Labem et à 85 km au nord-ouest de Prague[2].

    La commune est limitée par Blatno et Jirkov au nord, par Otvice et Pesvice à l'est, par Údlice au sud-est, par Droužkovice et Spořice au sud, et par Černovice et Křimov à l'ouest[3].

    Histoire

    Chomutov était à l'origine la place d'un marché tchèque. En 1252, Bedřich Načeradův offre la ville aux chevaliers teutoniques. Ceux-ci y fondent une commanderie en 1264. La ville est pendant ce temps complètement germanisée.

    En 1416, les chevaliers vendent la ville à Venceslas Ier du Saint-Empire. Le , la ville est mise à bas par les Taborites et incendiée. Après plusieurs changements, la ville devient en 1588 la propriété de Zdeněk de Lobkowitz, qui y avait établi un ordre jésuite, ce qui avait conduit à des troubles avec les protestants.

    En 1605, la ville obtient son indépendance et devient une ville royale.

    Jusqu'en 1918, la ville de Komotau (anciennement Kommotau) faisait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), chef-lieu du district de même nom, l'un des 94 Bezirkshauptmannschaften en Bohême[4].

    En , la ville, très majoritairement habitée par une population allemande, est annexée par le Troisième Reich, conformément aux accords de Munich en ce qui concerne la région des Sudètes. Après la défaite de l'Allemagne nazie, les décrets Beneš (1945) contraignent la population de langue allemande de la ville à s'exiler, laissant la place aux Tchèques, qui l'appellent désormais exclusivement Chomutov.

    Dans les années 1960–1980, une large partie de la ville, centre historique non compris, est rebâtie.

    En 2015, la ville donne son nom au groupe de rock alternatif Cocktail Chomutov.

    Population

    Recensements (*) ou estimations de la population de la commune dans ses limites actuelles[5] :

    Évolution démographique
    1702 1811 1843 1870 1881 1891 1901
    1 1292 9674 0148 18311 70715 28019 813
    1911 1921 1930 1950 1961 1970 1980
    24 86928 010[6]33 279[7]28 84833 07040 05151 769
    1991 2001 2014 2015 2016 2017 2018
    53 10751 00749 18548 91348 71048 73948 666

    Personnalités

    Jumelages

    La ville de Chomutov est jumelée avec [8] :

    Notes et références

    1. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2018.
    2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
    3. D'après geoportal.gov.cz.
    4. Wilhelm Klein, Die postalischen Abstempelungen und andere Entwertungsarten auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, Vienne, Briefmarken-Kolbe, 1967.
    5. Český statistický úřad, Historický lexikon obcí České republiky 1869–2005, vol. I, Prague, Český statistický úřad, 2006, pp. 378-377 ; de 1869 à 1910, les recensements organisés par l'Empire d'Autriche-Hongrie sont officiellement datés du 31 décembre de l'année indiquée. — À partir de 2012, population des communes de la République tchèque au 1er janvier, sur le site de l'Office tchèque de statistique (Český statistický úřad).
    6. Dont 8,9 % de Tchèques.
    7. Dont 13,5 % de Tchèques.
    8. Partnerská města

    Liens externes


    • Portail de la République tchèque
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.