Chuck Mangione

Chuck Mangione est un bugliste (et dans une moindre mesure, trompettiste) de jazz américain, né le à Rochester dans l'État de New York.

Pour les articles homonymes, voir Mangione.
Chuck Mangione
Informations générales
Nom de naissance Charles Frank Mangione
Naissance
Genre musical Jazz, smooth jazz
Années actives 1963 - aujourd'hui
Site officiel chuckmangione.com

On lui doit notamment le tube jazz-pop Feels So Good, qui a obtenu un succès international en 1978. Depuis le début des années 1960, il a sorti plus de 30 albums et joué avec les plus grands noms du jazz.

Biographie

Il commence sa carrière avec son frère Gap Mangione (en) au sein des Jazz Brothers (en), groupe ayant enregistré 3 albums pour Riverside Records.

De 1958 à 1963, il étudie à la Eastman School of Music puis rejoint les Jazz Messengers de Art Blakey, prenant la place du trompettiste, jadis occupée par de grands noms tels que Clifford Brown, Kenny Dorham, Bill Hardman ou Lee Morgan.

De 1968 à 1972, Mangione devient directeur du groupe de jazz de la Eastman School of Music puis enregistre un concert avec l'orchestre philharmonique de Rochester ainsi que d'autres invités. Son quartet avec le saxophoniste Gerry Niewood est populaire au début des années 1970. Son morceau Chase the Clouds Away est utilisé au cours des Jeux olympiques d'été de 1976 et son Give It All You Got sert de thème pour les Jeux olympiques d'hiver de 1980 qui se sont déroulés à Lake Placid. Il joue en direct à la fin de la cérémonie, laquelle est retransmise dans le monde entier.

Son tube Feels So Good a marqué les esprits, à tel point que le a été désigné comme le morceau le plus universellement reconnu depuis le Michelle des Beatles. Récemment, les radios smooth jazz des États-Unis ont choisi Feels So Good comme leur chanson no 1 de tous les temps.[réf. nécessaire] Le morceau est cité dans de nombreux films (dont Fargo (1996), Intolérable cruauté (2003) ou Doctor Strange (2016)) et séries (dont Friends (The One with All the Haste, 1998), Les Simpsons (Ice Cream of Margie: With the Light Blue Hair, 2006) ou South Park (Where My Country Gone?, 2015))[1].

Récompenses

Notes et références

  1. (en) « Chuck Mangione : Filmography », sur Imdb (consulté le 25 janvier 2020)
  2. (en) « Chuck Mangione », sur Grammy.com (consulté le 15 janvier 2020)

Liens externes

  • Portail du jazz
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.