Cindy Cohn

Cindy Cohn, née le à Détroit, est une avocate américaine spécialiste d'Internet et des droits civiques[1],[2]

Cindy Cohn
Fonction
Présidente-directrice générale (en)
Biographie
Naissance
Nationalité
américaine
Formation
University of Michigan Law School
Activité
Autres informations
Organisation
Electronic Frontier Foundation

Biographie

Cindy Cohn étudie le droit à l'Université du Michigan, elle obtient son diplôme de premier cycle à l'Université de l'Iowa et à la London School of Economics. Elle représente Daniel J. Bernstein et l'Electronic Frontier Foundation lors du procès opposant Bernstein à l'État américain[3]. En 1997, elle est reconnue par le magazine California Lawyer comme l'une des avocate de l'année pour le travail qu'elle a effectué pendant quatre ans sur ce procès[4]

En 2006, selon le National law journal, Cindy Cohn figure parmi les cent avocats et avocates les plus influents en Amérique Après avoir travaillé pendant quinze ans comme directrice juridique de l'Electronic Frontier Foundation, elle devient sa directrice exécutive en 2015. 

En plus du cas Bernstein, Cindy Cohn est intervenue sur les affaires suivantes :

Hepting contre AT&T, action de classe contre AT&T pour sa collaboration avec l'Agence nationale de sécurité sur le programme d'écoute des communications aux USA. 

Recours collectif contre Sony BMG concernant la gestion des droits numériques (DRM) et l'installation de logiciels introduisant des vulnérabilités sur les ordinateurs des utilisateurs[5].

Online Policy Group contre Diebold, Inc.: Diebold, fabricant de machine à voter électronique, est tenu pour responsable de l'utilisation abusive de la loi sur le droit d'auteur dans le but d'empécher le débat public sur les failles de ses machines à voter[6].

DVD-CCA contre Bunner: représentant Andrew Bunner contre l' Association DVD Copy Control. Cindy Cohn et l'EFF établissent que les allégations de secret commercial ne peuvent être utilisées pour censurer la publication d'informations déjà disponibles dans le monde entiert[7].

Cindy Cohn siège au conseil d'administration des organismes sans but lucratif "Human Rights Advocates" and "Verified Voting Foundation".

Références 

  1. (en) « Cindy Cohn, digital rights freedom fighter, named EFF executive director », Ars Technica, (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2016)
  2. (en) « Donations Double to the EFF on Eve of Trump Presidency », sur Fortune, (consulté le 23 décembre 2016)
  3. (en) « Here are EFF’s most influential cases from its first 25 years », Ars Technica, (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2016)
  4. (en) « Cindy Cohn », Electronic Frontier Foundation, (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2016)
  5. (en) « Sony BMG Litigation Info », Electronic Frontier Foundation, (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2016)
  6. (en) Farhad Manjoo, « Voting machine showdown », sur Salon (consulté le 23 décembre 2016)
  7. (en) « EFF: DVD-CCA v. Bunner », sur w2.eff.org (consulté le 23 décembre 2016)

Liens externes

  • Portail du droit
  • Portail de l’informatique
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.