Clan Sun (Trois Royaumes)

Le clan Sun () est un clan chinois important apparaissant et s’élevant en dignité à la fin de la dynastie Han et de la période des Trois Royaumes, période durant laquelle il régna sur l'un de ces royaumes. Clan mineur, il s'éleva durant cette période de trouble dans l’Empire Han notamment grâce à Sun Jian, puis établit et dirigea le Jiangdong par Sun Ce en 195 de notre ère, et créa le royaume du Wu quand Sun Quan se proclama Empereur en 229 et ce jusqu'à sa conquête en 280.

Origine et ascension du clan Sun

Une Origine légendaire du clan Sun

Selon le Wu Shu, l'ascendance du clan Sun, vieille de six cents ans remonterait à Sun Tzu ou Sun Wu, le légendaire général de l'état du Wu, concepteur de l'Art de la Guerre, durant la période des Printemps et Automnes[1]. Toujours selon lui, les descendants de Sun Tzu auraient vécu dans la région et ce même après la destruction de l'état en 473 av. J.-C.. Rafe de Crespigny statuant que cela est possible, mais que le statut du Clan Sun n'est guère élevé et que n'apparait pas dans les documents de trace d'élévation sociale. Pei Songzhi dans ses annotations du Sanguo zhi, échoue à donner une ascendance claire de Sun Jian. Il y a juste une anecdote citée dans le Yi Yuan au Ve siècle sur son père prénommé Sun Zhong, marchand de melons, qui eut servi une enfant, de façon aimable et courtoise, devant des hommes impressionnés par sa bonne conduite et bonté. Ces derniers se révélèrent être des envoyés divins et lui offrirent un choix : ses descendants pouvaient être marquis pour plusieurs générations ou empereurs mais durant très peu de temps. Sun Zhong choisit la deuxième[1]. Quoi qu'il en soit, le clan Sun et plus particulièrement Sun Jian, Sun Ce et Sun Quan, qui furent les principaux représentants de cette lignée utilisèrent cette ascendance mythique.

Une Ascension rapide dans un contexte de troubles

Le véritable événement permettant l'ascension du clan fut la révolte des Turbans Jaunes à laquelle Sun Jian prit part en tant qu'officier mineur Han puis reconnu. L'usurpation du pouvoir par Dong Zhuo, permit à Sun Jian de s'affirmer parmi les grands. Sa disparition en 191, laisse le clan sans véritable assise politique, en effet, ses neveux, Sun Ben et Sun Fu servent en tant qu'officiers mineurs de Yuan Shu, et son fils Sun Ce également. C'est l'émancipation de ce dernier par sa conquête du Jiangdong en 195 qui établit fermement le clan Sun dans le Sud. Le long règne de son frère et successeur Sun Quan permet de stabiliser le Jiangdong et le royaume du Wu contre les deux autres entités de la période des Trois royaumes, le royaume du Wei mené par le clan Cao 曹(T'sao), et le Shu Han mené par le clan Liu (劉), relatifs du clan impérial Han.

Lignée principale

 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Zhong
孫鍾
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Jian
孫堅
Wentai
文台
 
 
 
Sun Qiang
孫羌
Shengtai
聖台
 
Sun Jing
孫靜
Youtai
幼台
 
une fille
(nom inconnu)
 
 
 
Xu Zhen
徐真
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Xu Kun
徐琨
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Ce
孫策
Bofu
伯符
 
Sun Quan
孫權
Zhongmou
仲謀
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dame Xu
徐氏
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Lignée de Sun Zhong

Sun Zhong, marchand de melons a trois fils et une fille:

  • Sun Zhong
    • Sun Qiang, frère ainé jumeau de Sun Jian dont postérité
    • Sun Jian, à l'origine de la branche du Jiangdong
    • Sun Jing, participa à la conquête du Jiangdong, dont postérité
    • Une fille au nom inconnu qui épouse Xu Zhen dont postérité :
      • Xu Kun, qui participa à la conquête du Jiangdong avec son cousin Sun Ce

Lignée de Sun Jian, Wentai

Sun Jian épouse Madame Wu et a pour descendance quatre fils issu de ce mariage, Sun Ce, Sun Quan, Sun Yi, Sun Kuang et une fille Dame Sun. Sun Lang est né d'une concubine

 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Jian
孫堅
Wentai
文台
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Ce
孫策
Bofu
伯符
 
Sun Quan
孫權
Zhongmou
仲謀
 
 
Sun Yi
孙翊
Shubi
 
Sun Kuang
孙匡
Jizuo
 
Sun Lang
孙朗
Zaoan
 
Sun Shangxiang
孙妃
  • Sun Jian, général à la fin de l'Empire Han, fait Empereur posthume Wulie en 229.
    • Sun Ce, conquérant du Jiangdong, dont postérité
    • Sun Quan, premier Empereur du Wu, dont postérité
    • Sun Yi, épouse dame Xu, dont postérité
    • Dame Sun, une des épouses de Liu Bei
    • Sun Kuang, postérité
    • Sun Lang, postérité

Lignée de Sun Ce, Bofu

 
 
 
 
 
 
 
Sun Ce
孫策
Bofu
伯符
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Shao
孙绍
 
 
Dame Sun
孙夫人
 
 
 
Lu Xun
陆逊
Boyan
 
 
une fille
nom inconnu
 
 
Gu Shao
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Feng
孙奉
 
 
 
 
 
Lu Kang
陸抗
 
 
 
une fille
nom inconnu
 
 
Zhu Ji
朱纪
 
 

Sun Ce épouse Da Qiao. Conquiert et établit les bases du futur royaume de Wu. Il a un fils et trois filles, Dame Qiao est la mère de Sun Shao mais n'est pas prouvé être la mère de ses autres enfants[2].

  • Sun Ce, 175- meurt en 200, Conquérant du Jiangdong, fait roi de Changscha en 229
    • Sun Shao[3],[4], 200-??? fait marquis en 229 par Sun Quan, meurt jeune.
      • Sun Feng, exécuté par Sun Hao, postérité inconnue
    • Dame Sun, épouse Lu Xun, dont postérité
      • Lu Kang, dernier grand stratège du Wu
    • Fille (nom inconnu) épouse Gu Shao, fils de Gu Yong
    • Fille (nom inconnu) épouse Zhu Ji, fils de Zhu Zhi

Lignée de Sun Quan, Zhongmou

Sun Quan eut plusieurs concubines et une nombreuse descendance.Dame Xie, Xu, Yuan, fille de Yuan Shu, Dames Wang, Dame Bu et l'Impératrice Pan.

 
 
 
 
 
 
 
Sun Quan
孫權
Zhongmou
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Deng
孫登
Zigao
 
Sun He
孫和
Zixiao
 
Sun Ba
孙霸
Ziwei
 
Sun Luban
孫魯班
Dahu
 
 
 
 
 
 
Sun Luyu
孫魯育
Xiaohu
 
Sun Liang
孫亮
Ziming
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Hao
孫皓
Yuanzong
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Xiu
孫休
Zilie
 
 
 
Impératrice Zhu
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Wan
孫𩅦

D'une concubine de bas rang, élevé par Dame Xu, mère adoptive de Sun Deng

  • Sun Deng, prince héritier jusqu'à sa mort en 241. Épouse Dame Zhou, fille de Zhou Yu.

Sun Deng né en 204. Sa mère n'est pas connu, mais il est élevé par Dame Xu, première concubine de Sun Quan. Lorsque Sun Quan se déclare Empereur en 229, Sun Deng devient son héritier présomptif, mais décédè avant ce dernier[5].

D'une autre concubine de bas rang, de nom inconnu

  • Sun Lü, marquis en 228, meurt en 232[6].

De la consort Wang

  • Sun He

De la consort Xi

  • Sun Ba, épouse la petite fille de Liu Yao, relatif impérial défait par Sun Ce et fille de Liu Ji, son fils[7].
    • Sun Ji
    • Sun Yi

De la consort Bu

Dame Bu ou Bu Lianshi est une relative de Bu Zhi. Elle devient la favorite de Sun Quan. Elle donne naissance à deux filles

  • Sun Luban, fiancé au fils ainé de Zhou Yu qui meurt jeune puis épouse Quan Cong[8]
  • Sun Luyu, épouse Zhu Ju, officier du Wu et père de l'impératrice Zhu, épouse de Sun Xiu

De la consort Wang[9]

  • Sun Xiu, troisième Empereur du Wu, arrive au pouvoir après la déposition de son demi frère cadet Sun Liang. Se débarrasse de Sun Chen grâce à Ding Feng. Meurt en 264.

De l'impératrice Pan

  • Sun Liang, deuxième empereur du Wu, choisi comme successeur par Sun Quan pour mettre un terme à la querelle de succession. Lui succède en 252, à l'âge de sept ans sous régence de Zhuge Ke, fils de Zhuge Jin. Déposé par Sun Chen.

Lignée de Sun He

 
 
 
 
 
Sun Quan
孫權
Zhongmou
 
 
 
Dame Wang
王夫人
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun He
孫和
Zixiao
 
 
 
Dame He
何太后
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Hao
孫皓
Yuanzong

Sun He, devient prince héritier à la mort de Sun Deng. Héritier présomptif, il se querelle avec son frère Sun Ba. Avec l'intervention de Sun Luban, il se suicide du à cette querelle de succession [10]. Sun He épouse dame He, dont postérité:

  • Sun Hao, quatrième et dernier Empereur du Wu. Choisit au détriment de Sun Wan, fils de Sun Xiu. Il honore son père et sa mère du titre d'empereur et d’impératrice quand il accède au trône[11]
  • Sun Qian
  • Sun De

Lignée de Sun Yi, Shubi

Sun Yi est le troisième fils de Sun Jian. Énergique comme son frère ainé, quand ce dernier décéda en 200, certains officiels se prononcèrent en sa faveur mais il n'en fut rien. Il fut assassiné en 203, par un de certain Bian Hong durant un banquet. Il épouse Dame Xu[12]. Il a un fils Sun Song.

  • Sun Yi
    • Sun Song

Lignée de Sun Kuang, Jizuo

Sun Kuang (185-205) épouse une des filles de Cao Ren[13] en 198, pour cimenter les relations entre Sun Ce et Cao Cao. Meurt jeune à vingt ans.

  • Sun Kuang
    • Sun Tai[13]
      • Sun Xiu, petit fils de Sun Kuang, se rendit au Jin et devint un général de cavalerie[11]

Lignées secondaires

Lignée de Sun Qiang, Shengtai

Sun Qiang est le frère ainé de Sun Jian, il mourut jeune en 175 mais laissa deux fils, Sun Ben et Sun Fu. Sun Ben à la mort de Sun Jian hérita de ses troupes et servit Yuan Shu mais se joignit et aida son cousin Sun Ce dans ses conquêtes.

 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Zhong
孫鍾
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Qiang
孫羌
Shengtai
聖台
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Ben
孙贲
Boyang
 
 
 
Sun Fu
孙府
Guoyi
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Lin
  • Sun Qiang, (155/156 - 175ap.) frère ainé jumeau de Sun Jian, meurt jeune, a deux fils:
    • Sun Ben, Boyang assista son cousin Sun Ce dans sa conquête
      • Sun Lin, succède à son père, à sa mort en 220.
    • Sun Fu, Guoyi aida son cousin Sun Ce et le servit et servit Sun Quan mais se disgracia en entretenant une correspondance avec Cao Cao vers 208, avant la bataille de Chi Bi. Il dut s'exiler[14].

Une des filles de Sun Ben épousa Cao Zhang, dans le but de cimenter ou d'apaiser les relations entre Sun Ce et Cao Cao.

Lignée de Sun Jing, Youtai

 
 
 
 
 
 
 
Sun Jing
孫靜
Youtai
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Sun Gao
孙皓
 
Sun Yu
孫瑜
Zhongyi
聖台
 
Sun Jiao
孙皎
Shulang
 
Sun Huan
孙奂
Jiming
 
 
 
 
 
Sun Cong
孫恭
 
 
 
 
 
Sun Jun
孫峻
Ziyuan

Sun Jing est le fils de Sun Zhong et le frère cadet de Sun Jian, il assista son neveu, Sun Ce dans sa conquête du Jiangdong, notamment contre Wang Lang. Il se retira sur les terres que Sun Ce lui accorda, et ne joua plus de rôle prépondérant. Ses fils servirent Sun Ce et Sun Quan[15].

  • Sun Jing
    • Sun Gao, général du Wu.
    • Sun Yu (177-215) général du Wu.
    • Sun Jiao[16],[17] vers 180-meurt en 219
    • Sun Huan (195-234) administrateur de Jiangxia et général du Wu

Lignée de Sun Gao

Sun Gao, fils ainé de Sun Jing, il est appelé Sun Hao dans le Sanguozhi et ne doit pas être confondu avec Sun Hao, petit fils de Sun Quan et dernier Empereur du Wu.

  • Sun Gao
    • Sun Chuo, commandant de garnison sous Sun Quan.
      • Sun Chen, régent du Wu, à la mort de Sun Jun.
    • Sun Cong[18], officiel mineur du Wu.
      • Sun Jun, occupe le poste de régent du Wu sous Sun Liang en assassinant Zhuke Ke.

Lignée de Sun Yu

Sun Yu 176-215 est le fils de Sun Jing, il a cinq fils d’après le SGZ[19].

  • Sun Yu
    • Sun Mi
    • Sun Xi
    • Sun Yao
    • Sun Man, atteint le rang de Marquis.
    • Sun Hong

Lignée de Sun/Yu Shao

Sun He est un cousin Sun Jian, qu'il accompagne. Ce dernier se voit conférer le nom de Yu par adoption dans ce clan pour continuité dynastique. Son neveu Yu Shao, reçut également le nom Sun conféré par Sun Ce[20] qui le conféra à sa descendance.

  • Sun/Yu He, meurt en 204.
  • Yu/Sun Shao, neveu du précédent, général du Wu, dans le Roman des Trois Royaumes, fils adoptif de Sun Ce
    • Sun Yu
    • Sun Kai, mis en accusation par Sun Hao, s’exile en Jin
    • Sun Yi, officier de Ding Feng, envoyé avec ce dernier pour prendre Shoushun, pour soutenir Jiang Wei[21]. Ce dernier faisant face à l'invasion du Wei.

Notes et références

  1. Rafe de Crespigny, Generals of The South, Canberra, The Australian National University, , p.73
  2. Rafe de Crespigny, Generals of the South, Canberra, The Australian National University, 1990, ch.4, p.214
  3. Rafe de Crespigny, A biographical dictionnary of Later Han to the Three Kingdoms, Boston, Brill, , p.775
  4. Sanguozhi, Wu 1:1112
  5. De Crespigny, Op.cit., p. 769
  6. De Crespigny, p.772
  7. De Crespigny, p.519
  8. De Crespigny, p.712
  9. Cette concubine est la mère de Sun Xiu, elle est de Nanyang. La mère de Sun He, prénommée Wang également est de Langye.
  10. Yu Sumei et Ronald C. Iverson, The Three Kingdoms, Vol. III, Welcome the Tiger, Tuttle Publishing, 2014, ch.108
  11. Roman des Trois Royaumes, Ch.120
  12. Il y a plusieurs Dames Xu, celle-ci n'est pas la fille de Xu Kun et la concubine de Sun Quan.
  13. Rafe de Crespigny, Op.Cit., p.33
  14. De Crespigny, Op.Cit., p.767
  15. Rafe de Crespigny, Ibid., p. 770
  16. Roman des Trois Royaumes, Ch.75
  17. Rafe de Crespigny, Op.Cit., p.769
  18. De Crespigny, Ibid, p.768
  19. Sanguozhi, Wu 6:1206
  20. De Crespigny, Op.Cit, p.768
  21. Roman des Trois Royaumes, Ch.117

Bibliographie

  • Rafe de Crespigny, Generals of the South, Canberra, The Australian National University, 1990
  • Rafe de Crespigny, A biographical dictionnary of Later Han to the Three Kingdoms (23-220 AD), Boston, Brill, 2007
  • Portail des civilisations asiatiques
  • Portail du monde chinois
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.