Classe Izumo (2013)

La classe Izumo (anciennement 22DDH) sont des destroyers porte-hélicoptères (Hélicoptère Destroyer (DDH) dans la classification du Japon) de la force maritime d'autodéfense japonaise.

Pour les articles homonymes, voir Izumo.
Pour les autres classes de navires du même nom, voir Classe Izumo.

Classe Izumo

Le Izumo en 2014.
Caractéristiques techniques
Type Destroyer porte-hélicoptères
Longueur 248 m
Maître-bau 38 m
Tirant d'eau 7,5 m
Déplacement 19 500 tonnes (lège), 27 000 tonnes à pleine charge
Propulsion COGAG (en), 2 propulseurs
Puissance 112 000 ch
Vitesse 30 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement Artillerie : 2 × Phalanx CIWS

Missiles : 2 × SeaRAM CIWS Torpilles :

Aéronefs jusqu'à 14 hélicoptères
Autres caractéristiques
Équipage 970 (équipage + troupes)
Histoire
Constructeurs IHI Marine United
A servi dans  Force maritime d'autodéfense japonaise
Commanditaire Force maritime d'autodéfense japonaise
Date début commande Décembre 2009
Période de
construction
2012 - 2016
Période de service 2015 -
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires en activité 2

Historique

Deux navires composent la classe Izumo : Kaga et Izumo. Ils remplacent dans l'ordre de bataille de la flotte japonaise les navires de la classe Shirane. Le Kaga est déclaré opérationnel le [1]. L’Izumo, entré en service en mars 2015, reste jusqu'à cette date le navire amiral de la flotte de porte-hélicoptères japonais[2].

En décembre 2018, le gouvernement japonais annonce qu'il veut convertir en porte-aéronefs le Izumo pour qu'il puisse recevoir des F-35B faisant ainsi de ce bâtiment le premier porte-avions japonais depuis la Seconde Guerre mondiale[3].

Caractéristiques

Les navires de cette classe sont construits par IHI Marine United Yokohama Shipyard pour accueillir jusqu'à officiellement 14 hélicoptères (une trentaine selon d'autres estimations) et disposent de 5 spots sur leur pont d'envol. Ils sont destinés à la lutte anti-sous-marine, à jouer le rôle de navire-amiral et assurer un rôle de sauvetage. Ils peuvent transporter 450 passagers militaires et civils et pourront embarquer des V-22 Osprey de la force terrestre d'autodéfense japonaise. Ils sont équipés d'un sonar OQQ-22 et de deux lanceurs Raytheon RIM-116 Rolling Airframe Missile SeaRAM[4]. Jamais depuis la Seconde Guerre mondiale le Japon ne s'était offert de tels navires de guerre, sur les capacités militaires desquels il fournit peu de précisions[5].

Nom no  coque Quille Lancement Mis en service Base
JDS Izumo DDH-183 [6] [7] Base navale de Yokosuka
JDS Kaga DDH-184 [8] [9] [1] Base navale de Kure

Notes et références

Notes

    Références

    1. (en) « Japan’s second large helicopter carrier enters service », South China Morning Post, (lire en ligne, consulté le 22 mars 2017)
    2. Jonckheere Fabrice, « Les Nouveaux DDH japonais. Le Japon affirme ses ambitions maritimes », Los, no 24, , p. 4-11
    3. (en) Franz-Stefan Gady, « Japan to Convert Izumo-Class Into F-35-Carrying Aircraft Carrier », sur thediplomat.com, (consulté le 20 décembre 2018).
    4. (en) « Izumo class : Japanese helicopter carrier », Naval forces, sur le site web de Military-Today (consulté le 2 octobre 2013)
    5. « L'"Izumo", symbole du renouveau militaire japonais », sur Le Point, (consulté le 20 avril 2015)
    6. (ja) 国内最大のヘリコプター搭載護衛艦の起工式を開催, IHI Marine United, 27 January 2012
    7. (ja) Maritime Staff Office, « 平成22年度護衛艦の命名・進水式について » [PDF], (consulté le 16 juillet 2013)
    8. (en) Work In Progress on Japan Maritime Self Defense Force Second Izumo class Helicopter Destroyer.
    9. (en) « Japan Launches Latest Helicopter Carrier », sur USNI News (consulté le 31 août 2015).

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail des hélicoptères
    • Portail du Japon
    • Portail des marines de guerre
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.