Classe Natya

La classe Natya est le code OTAN d'une famille de dragueurs de mines pour la Marine soviétique et ses alliées entre les années 1970 et 1980. Leurs désignations en Union soviétique étaient Projet 266M Akvamarin.

Classe Natya

Le dragueur de mines Ivan Golubets de la marine russe dans le port de Sébastopol en 2005.
Caractéristiques techniques
Type Dragueur de mines
Longueur 61 m
Maître-bau 10,2 m
Tirant d'eau 3,6 m
Propulsion 2 moteurs diesel M-503
Vitesse 17 nœuds (31 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 2 canons de 30 mm AK-230
2х2-25-m 2М-3М
2 х5 RBU 1200
7 mines navales AMD-1000 naval mines or 32 chargeurs de profondeur MKT-210, BKT, AT-3, TEM-4
Rayon d’action 1 500 miles nautiques à 12 nœuds (22 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 68 (6 officiers)
Histoire
A servi dans  Marine soviétique
 Marine russe
 Marine ukrainienne
Marine syrienne
 Marine indienne
Marine libyenne
Yémen
Période de service 1970-
Navires construits 45?

Description

Les navires de cette classe sont dérivés de la classe Yurka mais sont dotés d'un sonar plus avancé. Leurs conques sont construites en acier magnétique faible. Leurs moteurs sont montés sur des poutres sonore d'amortissement et des propulseurs enveloppés ont été utilisés pour réduire le bruit. Un compensateur de champ électrique a également été installé. Un seul navire de classe Natya 2 a été construit avec une coque en aluminium à signature magnétique réduite.

Pays utilisateurs

45 navires ont été construits pour la marine soviétique entre 1970 et 1982.

Notes et références

    Voir aussi

    Article connexe

    Sources et bibliographie

    • (en) Robert Gardiner, Conway's all the World's Fighting Ships 1947-1995, Londres, Conway Maritime, , 675 p. (ISBN 0-85177-605-1, OCLC 34284130)
      Également publié la même année, sous le même titre avec Stephen Chumbley et Przemysław Budzbon à la Naval Institute Press, Annapolis, MD, (ISBN 1557501327), (OCLC 34267261).

    Liens externes

    • Portail du monde maritime
    • Portail de l’histoire militaire
    • Portail de l’URSS
    • Portail de la Russie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.