Claude Dupuy de Crescenzo

Claude Dupuy de Crescenzo, né Claude Henri Sylvain Dupuy le , et mort le 28 septembre 2018 à Montpellier[1], est un professeur des universités spécialisé dans le génie des procédés.

Pour les articles homonymes, voir Dupuy et Crescenzo.
Ne doit pas être confondu avec Claude Dupuy.
Claude Dupuy de Crescenzo
Fonction
Président
Université Claude-Bernard-Lyon-I
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Université de Strasbourg
Université de Strasbourg (d)
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Biographie

Formation

Après l'obtention en 1965 d'un doctorat d'État en sciences physiques à l'université de Strasbourg, où il s'est spécialisé dans l'étude des couches minces, il effectue des recherches sur le développement du caoutchouc naturel et le développement des énergies renouvelables, notamment l'énergie solaire.

Professorat

Il est nommé président de l'université Claude Bernard Lyon 1[2] entre 1982 et 1987. Il est ensuite directeur du laboratoire de recherche du four solaire PROMES-CNRS[3] jusqu'en 1998, puis devient professeur au Laboratoire de génie des procédés d'élaboration de bioproduits[4] (LGPEB) à l'université Montpellier 2[5] où il est professeur émérite à partir de 2006[6].

Expositions

Fondateur du musée du grand four solaire d'Odeillo, il a organisé l'exposition plus fort que 10 000 soleils, des spectacles son et lumière au four solaire et les manifestations Grand Public de la Fête de la Science[7].

Recherches

La recherche des matériaux pour fours solaires l'a également porté sur la recherche des matériaux pour l'espace et des matériaux du futur. Il est président de la section Languedoc-Roussillon de l’Association aéronautique et astronautique de France.

Distinctions

Pour son aide à la recherche (environnement et développement durable) et l'enseignement universitaire (programmes de doubles diplômes) en ThaïlandeMahidol University, Khon Kaen University, Ubon Ratchathani University, Prince of Songkla University et Burapha University[8] —, il est nommé docteur honoris causa de la Prince of Songkla University[9]. Il est membre du comité de rédaction du Songklanakarin Journal of Science and Technology de la même université[10]. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur en 2011[6],[11] et membre de l'Académie des arts et des sciences de Carcassonne en 2012[12].

Bibliographie

  • (en) Claude Dupuy, Martin A. Menzies et Adolphe Nicolas, Orogenic lherzolites and mantle processes, Oxford, Oxford University Press, , 306 p. (OCLC 25984715)
  • (en) Claude Dupuy, Radiation damage processes in materials (C.H.S. Dupuy, editor), Leyde, Noordhoff, coll. « Nato Advanced Study Institute Séries », , 534 p. (ISBN 978-90-286-0543-5)[13]
  • (en) Claude Dupuy et Alain Cachard, Physics of nonmetallic thin films, New York, Plenum Press, , 510 p. (ISBN 978-0-306-35714-5)
  • Claude Dupuy, G. Chassagne et Maurice Lévy, Énergie solaire, conversion et applications, Paris, Centre national de la recherche scientifique, , 847 p. (ISBN 978-2-222-02257-2)
  • (en) Thierry Ruiz, Michèle Delalonde, Bernard Bataille, Gilles Baylac et Claude Dupuy de Crescenzo, « Texturing unsaturated granular media submitted to compaction and kneading processes », Powder Technology, Laboratoire de génie des procédés d'élaboration de bioproduits (LGPEB), Unité mixte de rechercheCentre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (UMR CIRAD), université Montpellier II, Elsevier, vol. 154, no 1, , p. 43-53 (DOI 10.1016/j.powtec.2005.03.014)
  • (en) Alain Cachard, J. A. Roger, J. Pivot, Claude Henri Sylvain Dupuy, université Claude Bernard Lyon 1, « Analysis of evaporated silicon oxide films by means of (d, p) nuclear reactions and infrared spectrophotometry », Physica Status Solidi, Weinheim, Wiley-VCH Verlag & Co. KGaA, rédacteur en chef : Stefan Hildebrandt, vol. 5 « Applications and materials science PSS », no 3, , p. 637–644 (ISSN 1862-6319, DOI 10.1002/pssa.2210050314) (OCLC 4436849930 et 4648342414)
  • Audrey Pévère (auteur), Dr Gilles Guibaud (directeur de thèse), N. Roche (rapporteur, université de Savoie), M. Moletta (directeur de recherche INRA, université de Wageningen), C. Dagot (professeur, ENSIL : École nationale supérieure d'ingénieurs de Limoges, université de Limoges), M. Baudu (professeur, université de Limoges), G. Guibaud (maître de conférences HDR, université de Limoges). Invité au jury : Claude Dupuy de Cerescenzo, professeur émérite, université de Montpellier II, Apport des mesures rhéologiques à l’étude des biomasses épuratoires granulaires anaérobies, École doctorale, université de Limoges, Faculté des sciences et techniques, , 157 p. (OCLC 799690958, lire en ligne [Thèse pour obtenir le grade de docteur de l’université de Limoges. Discipline : chimie et microbiologie de l’eau [PDF] ABES/SUDOC 12034503X]), p. 1, 3
    « Enfin, je voudrais exprimer toute ma reconnaissance et ma gratitude à monsieur le professeur Claude Dupuy de Crescenzo de l’université Montpellier-II pour avoir participé à ma soutenance, mais surtout pour avoir toujours cru en moi et m’avoir fait confiance durant toutes ces années d’études. »
    —– Audrey Pévère, thèse de soutenance doctorale à l'université de Limoges, 13 octobre 2006

Références

Liens externes

  • Portail de l’éducation
  • Portail des universités françaises
  • Portail de la chimie
  • Portail de la métropole de Lyon
  • Portail de Montpellier
  • Portail des Pyrénées-Orientales
  • Portail de la Thaïlande
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.