Comblain-la-Tour

Comblain-la-Tour est un village de la commune belge de Hamoir, située en Région wallonne dans la province de Liège.

Comblain-la-Tour

Le bord de l’Ourthe
Administration
Pays Belgique
Région  Région wallonne
Communauté  Communauté française
Province  Province de Liège
Arrondissement Huy
Commune Hamoir
Code postal 4180
Zone téléphonique 04
Coordonnées 50° 27′ 15″ nord, 5° 34′ 23″ est
Géolocalisation sur la carte : Province de Liège
Comblain-la-Tour
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Comblain-la-Tour
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Comblain-la-Tour

    Comblain-la-Tour était le siège administratif de la commune de Comblain-Fairon avant les fusions de communes de 1977.

    Étymologie

    Autrefois orthographié Comblen, cette localité, tout comme sa voisine Comblain-au-Pont, doit son nom au latin confluentes qui signifie confluent. Le confluent est celui du ruisseau de Boé et de l'Ourthe. La ville allemande de Coblence présente la même étymologie.

    La tour reprise dans le nom du village provient d'une tour fortifiée de quatre étages surmontée d'un clocheton qui aurait été érigée vers l'an 1000. Le plus ancien écrit en fait mention en 1440. Devenue propriété de l'abbaye de Stavelot, elle est vendue en 1800 à la famille Thys qui y réside jusqu'à sa destruction. La tour qui avait déjà perdu un étage s'est effondrée le 10 juin 1889. Les derniers pans de murs furent détruits par les ouvriers qui construisaient la ligne du vicinal vers Manhay en 1909[1]. Cette tour se situait entre la rue de la Tour et le parc Biron, à l'arrière de l'actuel grill Kasprowy.

    Situation

    En effet, Comblain-la-Tour se situe au confluent de l'Ourthe et du ruisseau du Boé. Le village, bâti principalement sur la rive droite de l'Ourthe, s'élève progressivement vers l'est. Liège se trouve à une trentaine de kilomètres au nord en descendant la vallée de l'Ourthe.

    Description

    Comblain-la-Tour se situe aux confins du Condroz, de la Famenne et de la Calestienne. Sur la rive droite de l'Ourthe, en amont du village, se dresse le rocher de la Vierge avec la statue de la Vierge sur la partie supérieure du rocher. Ce rocher fait partie de la zone calcaire de la Calestienne. Toujours sur la rive droite de l'Ourthe mais en aval de la localité, les falaises de Lawé, issues des anciennes carrières de grès, se situent, elles, en Famenne. Entre ces deux rochers, le village proprement dit se situe en Famenne schisteuse.

    Comblain-la-Tour compte deux hameaux, Comblinay construit en pierre calcaire et adossé au versant sud du ruisseau du Boé, à proximité de Xhoris et Lawé.

    Histoire

    Le pont sur l'Ourthe fut réalisé en 1874. Auparavant, les betchètes, barques à fond plat de la vallée de l'Ourthe, étaient le seul moyen pour traverser la rivière.

    Le chemin de fer fit son apparition dans la seconde partie du XIXe siècle. Le chemin de fer vicinal Comblain-la-Tour - Manhay (ligne 620) partait de la gare SNCB pour rejoindre Comblinay et Xhoris jusqu'au début des années soixante.

    Une figure du village fut Joseph Huberty (1886-1957), animateur incomparable mais aussi auteur wallon, chansonnier, revuiste et poète.

    Le festival de Jazz

    Durant huit années, entre 1959 et 1966, à l'initiative de Joe Napoli, un G.I. qui y vécut l'Offensive von Rundstedt, le village s’est transformé en un des plus hauts lieux du jazz du monde entier[2]. Des artistes de jazz qui s'y sont produits, sont, entre autres: John Coltrane, Ray Charles, Jimmy Smith, Nina Simone, Stéphane Grapelli, Cannonball Adderley, Chet Baker, Woody Herman, et beaucoup d'autres.

    Devenu un événement musical de référence rassemblant annuellement jusqu'à 40 000 personnes en deux jours, le festival accueille aussi d'autres vedettes du show-business comme Charles Aznavour et Petula Clark en 1960, Sacha Distel en 1961, Sylvie Vartan en 1962, Salvatore Adamo en 1963 et Roger Moore en 1965[3].

    Le festival fut relancé en 2009 à l'occasion du cinquantième anniversaire de la première édition. Depuis lors, une pléiade d'artistes se sont produits dans le parc Biron. Parmi lesquels : Steve Houben, Philip Catherine, Archie Shepp, Lee Konitz, Toots Thielemans, Gonzalo Rubalcaba, Richard Galliano, Lucky Peterson, Éric Legnini, Tigran Hamasyan, Aly Keita, Tinariwen, Dobet Gnahoré, Beverly Jo Scott, Pierrick Pédron, Chico Freeman, McCoy Tyner, Esperanza Spalding, Marcus Miller, Bojan Z, Tchavolo Schmitt, Michel Portal, Richard Bona, Lionel Loueke, Erik Truffaz, Boney Fields et Angelo Debarre.

    Faute de moyens, il n'est plus organisé depuis 2017[4].

    Une statue représentant des jazzmen se trouve devant la gare SNCB.

    Commerces et communications

    Comblain-la-Tour compte plusieurs commerces (boulangerie, pharmacie, garage...) ainsi qu'un hôtel, un camping, des restaurants et un manège.

    Sur la rive gauche, le RAVeL W7 ou RAVeL Ourthe venant de Liège traverse le village jusqu'à Hamoir. Entre Comblain-la-Tour et Fairon, le RAVeL bétonné n'a pas été aménagé sur une distance d'environ 400 m car il traverse une zone Natura 2000. Sur cette distance, l'étroit sentier initial permet quand même le passage pour les piétons, vététistes et cavaliers.

    Le village est traversé par la ligne de chemin de fer SNCB Liège-Jemelle (arrêt : Comblain-la-Tour) et est aussi desservi par les bus TEC de la ligne Hamoir-Aywaille.

    Galerie

    Notes et références

    Liens externes

    Voir aussi

    Articles connexes

    • Portail de la province de Liège
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.