Commune Veneciarum

Commune Veneciarum est un terme latin signifiant « Commune de Venise », désignant à partir de 1143, à la fois le gouvernement de la ville de Venise et celui de la Sérénissime République.

La cité, comme d'autres villes médiévales, a été fondée sur le pouvoir populaire, appelé ici Concio, représentant les hommes libres, ainsi que sur un système d'assemblées : Grand Conseil, Petit Conseil, Sénat et Quarantie. Contrairement à d'autres villes italiennes, toutefois, Venise a conservé quelques vestiges de son ancienne institution monarchique, incarnés par le Doge, qui limitait le pouvoir des assemblées qui s'étaient développées. Le groupe de dirigeants de la ville se rassemblait à cette époque autour d'un noyau formé par les plus anciennes familles patricienne (dites « Familles apostoliques ») ; la création d'un nouveau patriciat mercantile lors de la soirée du Grand Conseil (Serrata del Maggior Consiglio) de 1297 privera l'assemblée populaire de sa puissance.

Le nom de Commune continua cependant à être utilisé par les plus hautes instances représentatives de la souveraineté de l'État — composée du Doge, du Petit Conseil et des dirigeants de la Quarantie — ceci jusqu'en 1423, lorsque l'abolition de Concio mettra également un terme à l'institution résiduelle de l'organe municipal. Il sera remplacé par celui de Seigneurie de Venise (ou Seigneurie Sérénissime).

  • Portail du Moyen Âge
  • Portail de Venise
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.