Conception de logiciel interactif

La conception de logiciel interactif (ou conception d'interface homme-machine [IHM], ou conception d'interface) est l'activité qui vise à définir, pour le premier des termes, le fonctionnement d'un logiciel destiné à être utilisé par une ou plusieurs personnes, quant aux deux autres, ils peuvent également s'appliquer à l'interface d'une machine-outil, d'un instrument de musique numérique, d'un véhicule ou un aéronef, ou à de nombreux autres types de machines. C'est une partie de la conception de produit liée à l'ergonomie.

Cas d'une interface logicielle

Il ne faut pas confondre la conception de logiciel interactif avec la conception logicielle, phase qui en génie logiciel traditionnel suit la spécification et porte exclusivement sur le découpage d'un programme en composants logiciels[réf. souhaitée]. La similitude malheureuse entre les deux dénominations a entre autres des raisons historiques : pendant des décennies, l'interface utilisateur a représenté une partie mineure et peu variée dans les logiciels, et la véritable difficulté était dans la réalisation et la gestion d'un programme informatique.

Il existe de nombreuses méthodes de conception de logiciel interactif. La variété provient du type de produit concerné (paramétrage d'un système d'information, conception d'un jeu vidéo, conception d'un serveur vocal interactif, etc), des facettes et propriétés du logiciel sur lesquelles se concentre la méthode (interface homme-machine seule, ensemble du produit, utilisabilité, fiabilité, coût de conception, etc), et de la communauté professionnelle concernée (génie logiciel, ergonomie, designers, spécialistes du Web, spécialistes de l'interface homme-machine). Parmi les méthodes ou classes de méthodes rencontrées dans la littérature, citons :

Il y a, depuis le milieu des années 1990, un débat entre chercheurs en interface homme-machine sur la nature de l'activité de conception :

  • Certains considèrent que c'est une activité automatisable. Selon eux, étant données une modélisation du domaine d'application et une modélisation de la tâche des utilisateurs (obtenue par analyse des tâches) il est possible de construire automatiquement une spécification du logiciel interactif. Cette approche a été populaire au milieu des années 1990, puis a reçu progressivement moins d'intérêt, jusqu'à l'apparition des téléphones portables à écrans et assistants personnels qui a provoqué un fort regain d'intérêt.
  • D'autres affirment que la conception est une activité créative qui ne peut être automatisée, et que l'on peut au mieux vérifier automatiquement la compatibilité entre le logiciel conçu et la tâche des utilisateurs. Ils préfèrent donc mettre l'accent sur la production d'outils qui facilitent le travail des concepteurs, et permettent par exemple à un designer de concevoir une interface homme-machine.
  • Portail de l’informatique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.