Concours Eurovision de la chanson 1965

Le Concours Eurovision de la chanson 1965 (en italien, Gran Premio Eurovisione della canzone, Grand Prix Eurovision de la chanson) a constitué la 10e édition du concours. Il se déroule le samedi 20 mars 1965, à Naples, en Italie. Il est remporté par le Luxembourg, avec la chanson Poupée de cire, poupée de son, interprétée par France Gall. Le Royaume-Uni termine deuxième et la France, troisième[1].

Concours Eurovision de la chanson 1965
Dates
Finale 20 mars 1965
Retransmission
Lieu Siège de la RAI
Naples, Italie
Présentateur(s) Renata Mauro
Directeur musical Gianni Ferrio
Superviseur exécutif Miroslav Vilcek
Télédiffuseur hôte RAI
Ouverture Orchestre de la RAI
Entracte Mario del Monaco
Participants
Nombre de participants 18
Débuts Irlande
Retour Suède
Retrait Aucun
  • Pays participants
Résultat
Chanson gagnante Poupée de cire, poupée de son
par France Gall
Luxembourg
Système de vote Un jury par pays, composé de 10 membres. Si une chanson concentrait tous les votes des membres, elle recevait 9 votes. Si deux chansons se partageaient les votes, elles recevaient 3 et 6 votes. Si trois chansons se partageaient les votes, elles recevaient 1, 3 et 5 votes.
Nul point Allemagne
Belgique
Espagne
Finlande

Organisation

L'Italie, qui avait remporté l'édition 1964, se chargea de l'organisation de l'édition 1965[2].

Pays participants

Dix-huit pays participèrent au dixième concours, un nouveau record.

La Suède, qui s'était abstenue l'année précédente à la suite d'une grève des artistes, revint et l'Irlande fit ses débuts[2].

Format

Le concours a lieu dans l’Auditorium RAI de Naples, la salle de concert des studios napolitains de la radio-télévision italienne, inaugurée en 1963[2].

L'orchestre était placé au centre de la scène, les artistes à gauche et le tableau de vote à droite. Derrière les artistes, était placé en arrière-fond un agrandissement du sigle de l'Eurovision.

Le programme dura près d'une heure et trente-huit minutes. Pour la toute première fois, il fut diffusé dans les pays d'Europe de l'Est, par le biais du réseau Intervision. Son audience potentielle fut estimée à 150 millions de téléspectateurs, un record pour l'époque[1].

Incident

Pour la toute première fois de l'histoire du concours, les répétitions furent interrompues par un incident, qui se produisit entre l'orchestre et la délégation luxembourgeoise. Les musiciens n'apprécièrent guère l'attitude à leur égard de l'auteur-compositeur de la chanson luxembourgeoise, Serge Gainsbourg. Certains comparèrent alors sa partition au bruit du galop d'un cheval et d'autres le huèrent. Gainsbourg, furieux, claqua la porte des répétitions et menaça de retirer sa chanson du concours. Un compromis finit par être trouvé mais une certaine tension persista, qui se refléta dans l'attitude et la prestation de France Gall, déstabilisée par l'incident[3].

Déroulement

France Gall, la gagnante, lors du concours.

Le concours s'ouvrit sur un gros plan de l'orgue de la salle de concert. Le plan, allant en s'élargissant, dévoila l'orchestre. Celui-ci était dirigé par Gianni Ferrio[2], qui fit alors son entrée sous les applaudissements du public. L'orchestre joua une courte introduction musicale.

La présentatrice de la soirée fut l'actrice Renata Mauro[2]. Elle s'exprima principalement en italien, mais également en anglais et en français. Elle introduisit elle-même les participants, expliquant la signification de leurs chansons.

Chansons

Dix-huit chansons concoururent pour la victoire.

Comme l'année précédente, le représentant autrichien, Udo Jürgens, s'accompagna au piano durant sa prestation.

Le représentant italien, Bobby Solo, fut le seul concurrent à s'accompagner de choristes.

Controverse

Pour la toute première fois de l'histoire du concours, un participant interpréta sa chanson dans une autre langue que la langue nationale de son pays. Il s'agit du représentant suédois, Ingvar Wixell, qui chanta en anglais. Cette démarche, non prévue par le règlement et vivement contestée, conduisit à une modification des règles du concours et, dès l'année suivante, à l'interdiction de ce procédé[2].

Chefs d'orchestre

Dolf van der Linden Eric Robinson Adolfo Ventas Gianni Ferrio Albert Hause Øivind Bergh
Gaston Nuyts Raymond Bernard William Lind Franck Pourcel Fernando de Carvalho
Arne Lamberth Alain Goraguer George de Godzinsky Radivoje Spasić Mario Robbiani

Entracte

Le spectacle d'entracte fut fourni par le chanteur Mario del Monaco[2]. Il interpréta deux chansons napolitaines traditionnelles : O'Paese d'o sole et 'O Sole Mio.

Vote

Le vote fut décidé entièrement par un panel de jurys nationaux. Les différents jurys furent contactés par téléphone, selon l'ordre de passage des pays participants.

Une seule modification fut apportée au système de vote : les jurys se composaient désormais de dix personnes. Chaque juré disposait de trois votes. Il pouvait attribuer ceux-ci aux trois chansons qu'il estimait les meilleures. Il pouvait également les attribuer à une seule ou à deux chansons. Les votes des jurés étaient ensuite additionnés. Les trois chansons ayant obtenu le plus de votes obtenaient un, trois et cinq votes de la part du jury. Si une seule chanson recevait tous les votes des jurés, elle obtenait neuf votes. Si deux chansons seulement se partageaient tous les votes des jurés, elles obtenaient trois et six votes[1].

Les résultats des votes furent annoncés oralement, selon l'ordre croissant des votes : un, trois puis cinq votes.

Le tableau de vote employé était identique à celui de l'année précédente : les résultats y étaient indiqués sous forme de flèches graduées et non pas sous forme de chiffres.

À nouveau, le superviseur délégué par l'UER fut Miroslav Vilcek[2]. Il fut aidé dans sa tâche par cinq assistants. C'est lui qui donna le signal de départ du vote et autorisa Renata Mauro à poursuivre, après le décompte des votes de chaque jury national. Il n'intervint qu'à une seule reprise, pour demander au porte-parole du jury espagnol de répéter ses votes.

Le Luxembourg mena le vote du début à la fin.

Résultats

Le Luxembourg remporta le concours pour la deuxième fois, obtenant à quatre reprises la note maximale. Seuls dix des dix-huit pays participants lui attribuèrent des votes[4].

France Gall et Serge Gainsbourg reçurent leur médaille des mains de Mario del Monaco. Leur chanson rencontra un immense succès partout en Europe et pour la première fois de l'histoire du concours, dans le monde entier[5]. Lors de l'émission spéciale Congratulations en 2005, elle fut élue quatorzième meilleure chanson à avoir été présentée à l'Eurovision[6].

Pour la quatrième année consécutive, quatre pays ne reçurent aucun vote et terminèrent dernier avec « nul point ». Il s'agit de l'Allemagne, de la Belgique, de l'Espagne et de la Finlande[4]. Ce fut la seconde fois pour tous les quatre.

Ordre Pays
Artiste Chanson
Langue Place Points
01 Pays-BasConny Vandenbos't Is genoegNéerlandais115
02 Royaume-UniKathy KirbyI BelongAnglais226
03 AllemagneUlla WiesnerParadies, wo bist du?Allemand150
04 IrlandeButch MooreWalking the Streets in the RainAnglais611
05 EspagneConchita Bautista¡Qué bueno, qué bueno!Espagnol150
06 AutricheUdo JürgensSag ihr, ich lass sie grüßenAllemand416
07 NorvègeKirsti SparboeKarusellNorvégien131
08 BelgiqueLize MarkeAls het weer lente isNéerlandais150
09 MonacoMarjorie NoëlVa dire à l'amourFrançais97
10 SuèdeIngvar WixellAbsent FriendAnglais106
11 FranceGuy MardelN'avoue jamaisFrançais322
12 PortugalSimone de OliveiraSol de invernoPortugais131
13 ItalieBobby SoloSe piangi, se ridiItalien515
14 DanemarkBirgit BrüelFor din skyldDanois710
15 LuxembourgFrance GallPoupée de cire, poupée de sonFrançais132
16 FinlandeViktor KlimenkoAurinko laskee länteenFinnois150
17 YougoslavieVice VukovČežnjaCroate122
18 SuisseYovánnaNon, à jamais sans toiFrançais88

Anciens participants

Artiste Pays Année(s) précédente(s)
Conchita Bautista Espagne 1961
Udo Jürgens Autriche 1964
Vice Vukov Yougoslavie 1963

Tableau des votes

Votes attribués
Total
Pays Pays-Bas   5 5
Royaume-Uni   5 1 6 3 1 5 5 26
Espagne   0
Irlande   3 5 3 11
Allemagne   0
Autriche 3 5   5 3 16
Norvège 1   1
Belgique   0
Monaco 5   1 1 7
Suède   3 3 6
France 1 3 1 3 5   3 1 5 22
Portugal 1   1
Italie 3 1 1 3 3 3   1 15
Danemark 5   5 10
Luxembourg 5 1 3 5 5 3 1 1   5 3 32
Finlande   0
Yougoslavie 1 1   2
Suisse 3 5   8
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.
  • Jury

Télédiffuseurs

Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s) Porte-parole
Allemagne ARD Deutsches Fernsehen Hermann Rockmann Lia Wöhr
Autriche ORF Emil Kollpacher Ernst Grissemann
Belgique RTB Paule Herreman Nand Baert
BRT Herman Verelst
Danemark DR TV ? Bent Henius
Espagne TVE Federico Gallo Pepe Palau
Finlande TV-Ohjelma 1 Aarno Walli Poppe Berg
France Première Chaîne ORTF Pierre Tchernia ?
Irlande Radio Éirann Kevin Roche Frank Hall
Telefís Éirann Bunny Carr
Italie Programma Nazionale (Rai 1) Renato Tagliani Renato Tagliani
Luxembourg Télé-Luxembourg Pierre Tchernia ?
Monaco Télé Monte Carlo Pierre Tchernia ?
Norvège NRK Erik Diesen Sverre Christophersen
Pays-Bas Nederland 1 Teddy Scholten Dick van Bommel
Portugal RTP Henrique Mendes Maria Manuela Furtado
Royaume-Uni BBC1 David Jacobs Michael Aspel
BBC Light Programme David Gell
Suède Sveriges Radio-TV Berndt Friberg Edvard Matz
Suisse TSR Georges Hardy Alexandre Burger
TV DSR Theodor Haller
TSI Giovanni Bertini
Yougoslavie Televizija Beograd Miloje Orlović ?
Televizija Zagreb Mladen Delić
Televizija Ljubljana Tomaž Terček

Notes et références

  1. KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p. 26.
  2. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=282#About the show
  3. Jean-Pierre Hautier, La folie de l’Eurovision, Bruxelles, Éditions de l’Arbre, 2010, p. 29.
  4. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=282#Scoreboard
  5. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1956-1980, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p. 5.
  6. http://www.eurovision.tv/page/history/congratulations-show
  • Portail de l’Eurovision
  • Portail des années 1960
  • Portail de Naples
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.